Et oui, il neige. Et même en vous cloîtrant chez vous ou en éteignant télévision et téléphone, vous n’avez pas pu passer à côté de l’information. Et bien que les rues de votre ville se soient transformées en patinoire géante, vous allez devoir vous rendre au boulot et prendre le risque de vous tordre les chevilles à chaque feu rouge. Que faire pour garder style et dignité tout en vous déplaçant ? Nous avons les réponses.

1. La technique du chasse-neige, humiliante mais efficace

Pour ce faire, il faut savoir se déplacer en canard. Vos pieds doivent former un angle d’environ 90 degrés. Pour une meilleure adhérence, vous devrez effectuer quelques flexions tout en alternant jambe gauche puis jambe droite. Et même si les passants vous regardent de travers et vous lancent des cailloux pour vous humilier, ne faiblissez pas, continuez à avancer avec flegme et souplesse.

2. La technique du casse-cou : foncer avec assurance en espérant ne pas se vautrer

Vous préférez ignorer la présence de la neige. Vous avancez le pas décidé, berçant l’espoir secret de ne pas vous tordre la cheville -moment terrible au cours duquel on perd instantanément toute forme de dignité-. Pour un peu plus de challenge, vous fermez parfois les yeux et vous jetez impétueusement dans le froid glacial. Ça ne sert à rien et c’est relou pour les autres piétons contre lesquels vous vous cognez, mais peu vous chaut qu’ils choient.

3. La technique "Sports d'Hiver" qui nécessite le recours aux skis de fond

Méthode très peu économique puisqu’elle implique d’acheter des skis de fonds au Décathlon le plus proche. Puis d’ici trois jours, quand la neige se sera transformée en bouillasse infâme, vous aurez l’air un peu con avec vos achats. Néanmoins, de toute évidence, vous arrivez très très vite au boulot. Est-ce vraiment ce que vous désirez ?

4. La technique de l'esquive également appelée "télétravail"

Très simple mais nécessite un peu d’anticipation. Comme par exemple envoyer un mail à votre boss la veille pour éviter que ce dernier ne vous déchire, perde confiance en vous et enfin vous vire sans une once de remord. Ce serait quand même très dommage de perdre son boulot pour trois flocons de neige qui se battent en duel, n’est-ce pas ? Bon ok, y en a un peu plus…

5. La technique des petits pas (mais vous risquez de ne pas être à l'heure)

C’est la technique la plus commune. Elle consiste à avancer avec dynamisme et minutie en effectuant de petits bonds agiles plus ou moins maîtrisés. Vous fixez le sol à la recherche des endroits les moins enneigés; vous vous concentrez bien sur votre équilibre et vous progressez.

6. La technique du flambeur (et du timoré) : hop, on appelle un petit taxi

Plutôt que de manger ce soir, vous préférez vous ruiner et commander un uber. Pour 20 euros la course, vous avez le bonheur de vous assoupir encore quelques minutes dans une belle bagnole ou de regarder ces pécores de passants galérer dans le froid. Si l’envie vous prend, vous pouvez même ouvrir la fenêtre et les humilier en les insultant et en les renvoyant à leur condition de piètre piéton. Vous choperez peut-être une méningite, mais c’est bien fait pour votre tronche.

7. La technique de l'absence de style : on sort les chaussures de rando

Vous savez, ce sont ces grosses godasses immondes qui font trois froids la taille de vos petits petons. Certes, vous n’avez pas du tout la classe et Cristina Cordula serait probablement en crise de panique si elle vous croisait mais, en attendant, vous pouvez vous déplacer avec aisance puisque vos semelles de huit centimètres vous protègent. Donc on sait ce qu’il reste à faire : descendre à la cave, récupérer les godillots de randonnée et aller bosser.

8. La technique des fentes avant, ou l'art de se muscler en toutes circonstances

Après cela, à vous les fesses bien fermes et les jambes galbées. Il s’agit d’un exercice de musculation tout simple en apparence (mais en vrai vous allez douiller salement). Lorsque vous êtes dans votre rue en direction du métro, vous effectuez un grand pas en avant puis vous réalisez une flexion avec la jambe mise en mouvement jusqu’à former un angle de 90°, ensuite vous poussez sur cette dernière pour vous projeter vers l’avant. Continuez ainsi tout au long du trajet. Vous arrivez à votre station en sueur et potentiellement avec un point de côté, mais êtes sur le point de devenir un ou une belle gosse.

9. La technique du gros teubé : virer la neige avec de l'eau

Baladez vous avec un seau d’eau et asperger les trottoirs avec ce dernier. Sur le moment, vous pourrez probablement circuler avec plus de facilité. Mais si la température baisse, les surfaces risquent de se verglacer et les autres lambda qui passeront après vous n’auront d’autre choix que celui de s’éclater par terre. Bon, certes, ça ne vous regarde plus mais ce n’est pas très très cool.

10. La technique de la luge

Est-ce vraiment utile de l’expliquer ? Par ailleurs, cette méthode est particulièrement périlleuse puisque vous risquez de faucher un passant. Néanmoins si vous êtes un fou dangereux et que vous considérerez que l’espèce humaine importe moins que vos distractions, n’hésitez pas et lancez-vous.

Si avec ces astuces, vous vous vautrez quand même, ce n’est pas de notre faute. Il s’agirait de trouver son point d’équilibre.