« Le dernier arrivé est fan de Phil Collins ! » peut-on entendre ici ou là chez les gens qui ne manquent pas d’humour. Et pour sûr que ça sanctionne un mauvais goût universellement accepté. Mais il y a pire : membre honteux des Nakamuros anonymes de tous pays, unissez vous ! Plutôt que d’accepter les critiques des autres, plutôt que de minimiser votre passion, pour vivre heureux vivez cachés. On vous y aide.

1. Renommer ta playlist Spotify "Chopin et musique romantique"

Ouais « Copines » c’est un Opus de Chopin et « Djadja », c’est une des valses de Brahms. Promis.

2. Eviter à tout prix de dire "bah ouais" quand quelqu'un prononce le mot "comportement"

C’est ultra-dur. Ca demande un niveau de concentration hors du commun. Il faut froncer les sourcils et tout, comme pour se retenir de jouir. On te conseille d’ailleurs de penser à ta grand-mère morte systématiquement quand tu entends le mot comportement.

Source photo : Giphy

3. Ne réserver l'usage du mot "catchana" qu'aux seules réunions des Nakamuros anonymes

Et, si ça t’échappe, n’hésite pas à te rattraper en assurant que tu évoquais à l’instant un célèbre sabre japonais très prisé des samouraïs. Evidemment, il faudra un peu te raccrocher aux branches pour redonner du sens à cette conversation assez éloignée des arts martiaux nippons, mais on te fait confiance pour t’en tirer.

4. Acheter une place pour un autre concert ayant lieu le même soir quand tu veux aller voir ta star

Alors oui, forcément, ça fait un trou dans le budget, mais entre la pauvreté et l’indignité, il faut choisir son camp et je t’assure que l’estime qu’on te porte dépasse de loin l’épaisseur de ton portefeuille.

5. Acheter un casque anti-bruit pour que les gens ne sachent pas ce que tu écoutes dans le métro

Pareil, c’est un investissement, mais qui vaut vraiment le coup. Rien n’est mieux que de pouvoir vivre sa passion tranquillement et intensément sans essuyer les regards méprisants de tes contemporains (lesquels lisent du Marc Levy en assumant, mais tu vaux mieux qu’eux).

6. Visionner les clips sur YouTube en navigation privée

Parce que si un joyeux drille cherche des informations sur YouTube sur Aya de Yopougon ou autre, tu auras l’air d’un con si tous les trucs suggérés en gras sont des chansons du dernier album de Nakamura.

Source photo : Giphy

7. Soudoyer des gens pour qu'il passent Nakamura à ta place dans les soirées

Si c’est toi qui passes le son, tu essuieras les quolibets généralisés de tous tes amis bien pensants ; alors que si c’est un gamin des rues que tu as incrusté à la fête en lui promettant un billet de 20 francs, tu passeras pour un robin des bois moderne qui tolère la musique de jeune tout en en jouissant secrètement.

8. Quand tu laisses échapper "qui est la plus bonne de mes copines", dire que tu cites en réalité Dadoo et Vitaa

Et si ce n’est pas la phrase exacte, sache que c’est si suffisamment proche pour que personne ne te pose de questions gênantes.

9. Essayer de t'énerver en synonymes

Pour confronter les gens à leurs contradictions et les forcer à te présenter des excuses, évite d’avoir recours à la phrase : « Putain mais tu déconnes, c’est pas comme ça qu’on fait les choses. » Privilégie plutôt une alternative du genre : « Bordel, cependant tu débloques, il est d’autres manières de réaliser les trucs. » Traces couvertes, criminel en cavale.

Source photo : Giphy

10. Critiquer les articles qui défendent la musicologie ayanakamurienne en rajoutant "avis à vous les snobs qui faites semblant de ne pas aimer"

Ainsi, tu mets ces articles en avant dans l’espoir secret que quelqu’un y souscrive et te laisse profiter pleinement de ta passion, tout en te dédouanant d’adhérer à ces thèses. D’une pierre deux coups.

T’es dans ton comportement. Bah ouais.