Les Bretons sont peut-être différents, ils n’en demeurent pas moins nos amis. Enfin nos amis, nos voisins, quoi, des gens qui peuvent éventuellement être utiles quand on n’a plus de sel et qu’on en a besoin ou alors pour nous prêter opportunément une perceuse. Du coup, il serait de bon ton de les connaître.

1. Le drapeau

Le drapeau moderne de la Bretagne date de 1923 et s’appelle le Gwenn ha Du. Les neuf bandes représentent les neuf provinces de Bretagne et les mouchetures d’hermine la Bretagne et les Bretons dans leur ensemble. C’est Morvan Marchal qui a dessiné le premier Gwenn ha Du dans les années 1920.

Crédits photo (creative commons) : GwenofGwened

2. L'hermine

La bannière d’hermine était l’étendard des ducs de Bretagne au XIV° siècle et l’hermine, les mouchetures et tout le toutim sont devenus des symboles de la Bretagne depuis lors. C’est au duc Pierre le Mauclerc que l’on doit l’importation de ces symboles dans la représentation bretonne.

3. Le triskèle

Cette représentation de trois jambes en spirale existe depuis le néolithique. Il s’agissait d’un classique de l’art celte repris par les milieux druidiques au XIX° siècle et ensuite rendus populaires par des artistes bretons reprenant l’iconographie dans les années 70. A noter que le triskèle a aussi été utilisé par les nazis et par certaines cultures asiatiques.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Le dolmen

Les dolmens que l’on retrouve en Bretagne datent de la période située entre les V° et III° millénaires avant notre ère. Assimilés à des chambres funéraires, ils sont devenus symboliques de la Bretagne qui en accueille un nombre non négligeable.

Crédits photo (creative commons) : Myrabella

5. Le menhir

Erigés au néolithique, les menhirs portent ce nom grâce aux Bretons qui, dans leur langue, les désignaient comme une « pierre longue ». Dès le XVII° siècle, l’appellation a été reprise par les chercheurs ; Astérix a fait beaucoup pour associer le menhir à la Bretagne (car Obélix ne manquait pas une occas’ de s’en emparer).

6. La coiffe bigoudène

Si la coiffe a une lointaine origine en pays bigouden, sa hauteur exceptionnelle date de l’entre-deux guerres, période au cours de laquelle elle prend fastoche un centimètre par an. Il s’agit d’une tenue traditionnelle pour cérémonies et deuils.

Crédits photo (creative commons) : XIIIfromTOKYO

7. Nolwenn Leroy

Nolwenn Leroy est à la Bretagne ce que Zaz est à la chanson française : une ambassadrice qui marche un peu partout ailleurs sans que l’on assume vraiment.

8. Le Mont-Saint-Michel

Une légende raconte que le Mont-Saint-Michel serait breton. Comme toutes les légendes, celle-ci est fausse, le Mont-Saint-Michel se trouvant évidemment en Normandie.

9. L'ajonc

Cette plante est devenue un symbole breton en 2016 après un vote organisé par l’Institut culturel de Bretagne. Elle a vocation a représenter la région au même titre que le trèfle représente l’Irlande.

Crédits photo (creative commons) : Jean Tosti

10. L'hymne

Bro gozh ma zadoù est l’hymne non officiel de la Bretagne. Il se traduit par « Vieux pays de mes pères » et suit l’air de l’hymne gallois. Une chanson vaut mille mots.

Bretagne.