La statue qu’on tripote, c’est un peu comme la boule à neige : un incontournable de vacances qu’on rencontre tous au moins une fois dans notre vie. Tu te sens en manque de veine, d’amour ou d’inspiration ? Alors ce top est fait pour toi. Une fois que tu seras allé aux quatre coins du monde frotter vigoureusement ces quelques centimètres carrés de métal poli, ta vie devrait s’améliorer de manière absolument phénoménale. Ou presque. En tout cas, si après ça, tu gagnes au loto, tu penseras à tonton Topito, hein ?

1. La tombe de Victor Noir au Père Lachaise à Paris

Journaliste de 21 ans devenu symbole républicain malgré lui après son assassinat par Pierre Napoléon Bonaparte (cousin de), Victor Noir est honoré par une sculpture le représentant en gisant hyperréaliste, et gratifié d’un bel attribut au niveau de la salle de jeux, qui faciliterait la reproduction à quiconque viendrait lui gratouiller. Ah Paris, ville de l’amour.

2. La statue de Juliette à Vérone

Ou plutôt ses nichons, disons-le tout net, puisque c’est pas le bout du nez qu’on vient lui toucher. Ce sein délicat porterait bonheur aux célibataires, et amour éternel et fertilité aux femmes. Mais attention hein, que le droit. Le gauche, on sait pas ce qu’il fait.

3. La statue de David Hume à Édimbourg

Dans l’artère principale de la vieille ville, la statue du philosophe David Hume tu trouveras. Son gros orteil tu pinceras. Par cette action, une infime partie de son savoir, le sage te transmettra. En gros, ça veut dire que si tu lui chopes le panard (ou même, pourquoi pas, tu lui fais un petit bisou), tu seras moins con.

4. La statue du policier à Budapest

Les statues de bronze sont un peu à elles toutes seules des spécialités des grandes villes d’Europe de l’Est. Mais on aime bien ce fat policeman, avec son gros bidon qui représente le côté bon-vivant des Hongrois, et qui, on te le donne en mille, porte chance quand on le pelote (et devrait t’aider à trouver de la bonne bouffe).

5. La Fontana del Porcellino à Florence

Qu’est-ce qu’on fait quand on se retrouve face à une sculpture de sanglier datant du XVIIème siècle ? Ben on lui met une pièce dans la gueule, qui va retomber dans la grille située juste en dessous, puis on lui frotte le groin, comme ça hop ! ça porte bonheur et ça garantit un retour à Florence. Tout simplement.

6. La statue de Margaretha Krook à Stockholm

Actrice mythique en Suède, Margaretha, selon la légende, ne souhaitait pas avoir une statue à son effigie, trouvant ce type de monument trop froid. Les Suédois l’aimaient beaucoup, du coup ils lui ont quand même fait une statue, mais chauffée toute l’année à 37°C. Oui ça porte pas bonheur, mais ça porte chaud, c’est déjà pas mal, non mais.

7. La statue des Animaux Musiciens à Brême

D’après le conte des frères Grimm, un âne, un chien, un chat et un coq fuient chacun de chez leurs maîtres qui voulaient se débarrasser d’eux, et se dirigent vers Brême pour devenir musiciens. Bon, pourquoi pas. Aujourd’hui, on frotte les sabots avant de l’âne pour voir ses vœux (les tiens de vœux hein, pas ceux de l’âne) se réaliser.

8. La statue de José Maria Lopez Lledin à La Havane

Le bon José, surnommé le gentleman de Paris (malgré son nom), était un Espagnol émigré à Cuba. Vagabond passé par la case prison puis plus tard par l’hôpital psychiatrique, sa silhouette trimballée le long des rues de La Havane était si connue qu’on lui érigea une statue, qu’on touche et à qui on parle pour avoir de la chance en amour.

9. La statue d'Abraham Lincoln à Springfield (Illinois)

Avec un nom de ville pareil, tu t’attends plus à devoir frotter le bide d’Homer Simpson, mais non, ici c’est le nez d’Abraham Lincoln, car c’est ici que se trouve sa tombe. Apparemment aux States, les gens ont tendance à penser que toucher le nez de n’importe quelle statue porte bonheur, alors celui d’un président rajouterait des points en plus. Why not.

10. La statue du Charging Bull à New York

Il faut lui gratter le nez, puis lui attrapper les cornes et les testiboules pour que la magie opère. On est vers Wall Street, hein, donc c’est du pognon qu’il va t’apporter, le taureau. Commencer un top par une stouquette et finir par des coucougnettes, on peut dire que la boucle est bouclée.

T’oublies pas ton petit gel désinfectant pour les mains après hein, y a quand même des millions de mecs qui ont touché ces trucs-là avant toi.


Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :