Si vous avez vu le film The Congress avec Robin Wright, ce sujet doit vous parler et certainement vous glacer un peu le sang. Quoi de plus angoissant que d’imaginer que même mort on pourra nous recréer de toute pièce pour nous faire jouer si ça se trouve n’importe comment dans un film ? Bon alors rassurons-nous, a priori si on n’est pas une super méga star en plein tournage sur une méga production, il y a peu de chance pour qu’on soit confronté à ce problème. Toujours est-il que c’est arrivé à certains et certaines et le résultat est tout bonnement flippant. On vous avait déjà parlé des acteurs qui sont morts à la sortie de leur film, là on vous parle avant tout des gens qui ont été recréés numériquement alors qu’ils étaient dead.

1. Brandon Lee dans The Crow

Tout a commencé avec Bruce Lee, son papounet. Mort durant un tournage, il a connu également la sortie d’un film post-mortem (mais sans manipulation numérique de son visage). Et puis rebelotte avec le fils, Brandon Lee. Alors que l’acteur tourne dans le film The Crow, l’acteur Michael Messee lui tire dessus à blanc pour les besoins d’une scène… sauf que c’était une vraie balle. Brandon Lee meurt à l’hôpital et le réalisateur Alex Proyas utilise un acteur comme doublure sur lequel il incruste le visage du défunt acteur. Ça a coûté des millions de dollars, donc chiant.

Source photo : Giphy

2. Roy Schneider dans Iron Cross

L’acteur meurt au cours du tournage de ce thriller qui est tout de même sorti en 2009. La production a du avoir recours aux techniques CGI avec l’accord de la famille de Schneider.

3. Philip Seymour Hoffman dans Hunger Games

On a tous beaucoup pleuré la mort de Seymour Hoffman et pas forcément pour Hunger Games même si la prod’ a été la première a tirer la tronche dans la mesure où il était en plein tournage de la saga dans le personnage du juge Plutarch. Certes l’histoire a été réécrite au maximum pour limiter sa présence à l’écran mais certains irréductibles passages ont pu être produits numériquement donnant vie à Philip Seymour Hoffman depuis l’au-delà. Histoire de limiter les coûts, les scènes impliquant son personnage se concentrent principalement sur les acteurs lui donnant la réplique.

4. Paul Walker dans Fast & Furious 7

S’il a été question d’avoir recours au CGI pour garder l’acteur dans la suite de la saga, il semblerait en réalité que les rares scènes avec le personnage aient pu être tournées avec l’aide des deux frangins du comédien Caleb et Cody Walker qui, on s’en doute, lui ressemblent pas mal.

5. Peter Cushing dans Rogue One

18 mois de travail pour obtenir un visage au plus proche de la réalité et pourtant 100 % numérique. Pour cela, on a moulé le visage de l’acteur et aposé le moule sur l’acteur Guy Henry qui a servi de doublure.

6. Nancy Marchand dans Les Soprano

Tout le monde se souvient de cette scène ultra méga giga cheloue avec la maman de Tony Soprano, dernière scène avec Nancy Marchand alors qu’elle est décédée d’un cancer du poumon. Recréée en CGI, on peut pas dire que le procédé soit ultra bien réussi parce que le visage de la dame semble anormalement déconnecté du reste du corps. Bref, elle ressemble plutôt à un mort-vivant un peu foireux.

7. Marlon Brondo dans Superman Returns

Ce film a vu de nombreuses années de galères avant de voir le jour (l’idée de la Warner Bros a germé en 97) et connu une pelletée de réalisateurs avant d’atterrir dans les mains de Bryan Singer. Et c’est lui qui a voulu garder un bout de Marlon Brando vivant alors qu’il venait de décéder en 2004. Il l’a ainsi intégré au film dans le rôle du papounet de Superman (rôle qu’il interprétait déjà dans le film de Richard Donner en 78) avec des images d’archives de Marlon.

8. Oliver Reed dans Gladiator

Alors qu’il était en plein tournage de Gladiator, Olivier Reed a passé l’arme à gauche (après s’être pris la biture du siècle dans un bar de Malte). Même si la plupart des scènes avaient déjà été tournées avec l’acteur, impossible de continuer le film sans les scènes restantes de Proximo. C’est pour cette raison qu’on a utilisé une doublure à qui on a greffé numériquement son visage pour la modique somme de 3 millions de dollars.

9. Peter Sellers dans À la recherche de la Panthère rose

Dans ce film de Blake Edwards sorti en 82, le célèbre inspecteur Clouseau reprend le boulot. Sauf que Peter Sellers meurt avant le tournage du film qui vient clore la franchise. Pas un souci. Edwards a utilisé des scènes coupées des précédents tournages avec l’acteur et a enrubanné son visage pour les nouvelles scènes avec le personnage en se donnant pour excuse un accident du personnage. Voilà, pas toujours besoin de CGI, parfois un bon gros pansement pour cacher la tronche peut faire l’affaire. Plus c’est gros plus ça passe.

Source photo : Giphy

10. Sean Young dans Blade Runner 2049

Bon OK. Je m’éloigne un peu du sujet de départ parce que Sean Young n’est pas du tout morte et qu’elle a surtout été rajeunie et l’utilisation du CGI est parfaitement assumée puisque Villeneuve fait revivre Rachel la répliquante qui partageait une histoire d’amour avec Deckard dans le Blade Runner de 1983. Pour cela il aura donc fallu la récréer numériquement de toute pièce, un travail que l’on doit à John Nelson qui a supervisé les effets spéciaux du film. Il raconte que pour cette scène il s’est basé sur l’actrice Lauren Peta à partir duquel il a incrusté le visage de Sean Young quand elle était young quoi. Un boulot d’orfèvre tellement compliqué et coûteux que John Nelson émet quelques doutes sur l’utilisation intensive de ce type de procédés à l’avenir. A priori on n’est pas encore dans The Congress, OUF. Source.

Source photo : Giphy

Et on ne vous parle donc pas de Carrie Fisher qui sera à l’affiche du Star Wars Episode IX car la production est parvenue à utiliser des scènes coupées non utilisées du vivant de l’actrice afin de les intégrer au film. Donc a priori pas de CGI pour Carrie.

Source : Screenrant, Huffington Post, Allociné