Rendu célèbre par Stephen King, qui y eut l’idée de son best-seller Shining au cours de vacances familiales, le Stanley Hotel est depuis un haut lieu du tourisme dans l’état du Colorado. Mais c’est aussi aujourd’hui un site incontournable pour tous les amateurs de paranormal. Un magnifique hôtel plein de secrets, aussi fascinant que flippant…

1. L'hôtel n'a pas servi de décors au Shining de Stanley Kubrick

C’est par contre ici qu’a été filmé le téléfilm interminable (et pas terrible) de Mick Garris. Un film commandé et écrit par Stephen King lui-même afin d’offrir à ses fans une adaptation plus fidèle que le film de Kubrick, qu’il n’a jamais vraiment aimé. Dans un autre registre, Dumb and Dumber a également été filmé ici.

View this post on Instagram

Some cool places

A post shared by Casey Jordan (@caseyleejordan) on

2. La chambre 217 est la plus hantée

Et c’est précisément dans cette chambre que Stephen King et sa famille passèrent leurs vacances. Là où il fut assailli de cauchemars lui ayant inspiré l’histoire de Shining. Il rêva notamment que son fils de trois ans était pourchassé dans les couloirs de l’hôtel par une lance à incendie. La chambre 217 qui est devenue la chambre 237 dans ce film et dans le roman, où se trouve, si on en croit les nombreux témoins, le fantôme d’une certaine Elizabeth Wilson. Une ancienne femme de ménage qui fut victime d’un accident relatif à une fuite de gaz dans cette même chambre. Blessée, elle continua par la suite à travailler au Stanley. Y compris après sa mort… Elle continuerait donc à maintenir l’ordre en rangeant les affaires des visiteurs. Certains affirment l’avoir aperçue sous la forme d’une ombre capable de traverser les murs.

3. On peut croiser un cow-boy dans la chambre 428

La chambre 217 n’est pas la seule chambre hantée du Stanley. On peut également croiser le fantôme d’un cow boy dans la chambre 428. Un spectre pas agressif du tout, bien au contraire, qui se contente d’apparaître dans un coin de la pièce. Des témoins racontent qu’il suffit de lui demander poliment de partir pour qu’il s’exécute. D’autres affirment que le fantôme les aurait embrassé sur le front pour leur souhaiter bonne nuit.

4. Il y a aussi des enfants dans la chambre 418

Vous vous souvenez des jumelles de Shining ? Et bien dans cette piaule, c’est presque pareil. Ici, les fantômes d’enfants feraient scintiller les lumières, bouger les cintres dans les armoires et iraient parfois jusqu’à tirer les couvertures des visiteurs. Là encore dans un bon esprit vu qu’il suffirait de leur dire d’arrêter pour les fantômes obéissent bien sagement.

5. C'est la fête aux fantômes au quatrième étage

Ici, ce n’est pas seulement une chambre qui est hantée, mais tout un étage. Une balade dans les couloirs suffirait à s’exposer à certains événements paranormaux comme des rires d’enfants, des bruits de pas, l’apparition d’étranges lumières… Allez trouver le sommeil avec tout ce bordel…

7. Des circuits touristiques sont proposés

Les amateurs de paranormal qui veulent mettre à l’épreuve la bonne santé de leurs sphincters peuvent suivre une visite guidée de nuit. On peut aussi la faire de jour mais c’est moins marrant non ?

8. On peut vraiment y trouver un labyrinthe de haies

Le labyrinthe dans lequel se termine le film Shining n’existe pas dans le livre. Stephen King ayant pour sa part imaginé un parc constitué de buis sculptés en forme d’animaux. Pour autant, les propriétaires de l’hôtel ont souhaité, en 2015, réaffirmer le lien avec le chef-d’œuvre de Stanley Kubrick en lançant un appel d’offre pour la construction d’un véritable labyrinthe végétal. Paradoxalement, le Timberline Lodge, qui fut utilisé pour les plans extérieurs du film, ne propose pas de labyrinthe.

9. La tuberculose est à l'origine de l'hôtel

Car c’est la maladie qui a mené en 1903, Freelan Oscar Stanley, l’inventeur de la voiture à vapeur, dans le Colorado. Un état à même de lui permettre de guérir, grâce à un climat favorable. Et c’est d’ailleurs ce qu’il fit. En pleine forme, désireux de résider près de ses chères Rocky Mountains, Stanley a donc décidé de construire un complexe hôtelier. Un hôtel que l’on juge par ailleurs responsable de la popularité de la région et de la création du parc national des Rocheuses.

10. L'ancien propriétaire du terrain est toujours dans la place

Si le Stanley n’a pas été construit sur un cimetière indien, il prit place sur les terres d’un certain Lord Dunraven. Un homme qui de son vivant, n’a jamais mis les pieds dans l’établissement. Aujourd’hui pourtant, nombreux sont ceux qui affirment l’avoir vu dans la chambre 401…

Redrum !

Sources : Wikipedia, The Travel