Ton malheur est inscrit dans les étoiles, il fait partie d’un plan universel. Ta vie est une longue série de micro-merdes dont le but et de te faire souffrir lentement mais sûrement jusqu’à ton décès… Pourtant, tu avais de l’espoir, tu es entré dans ce monde en courant vers la vie, tu n’avais simplement pas prévu la baie vitrée. Dommage.

1. Tu mets le malaise partout où tu passes

Exemple : tu arrives en retard en cours, tu t’installes en faisant beaucoup de bruit, avant de te rendre compte que tu t’es trompé de classe. En revanche, les autres, l’avaient bien remarqué puisqu’ils ne t’avaient jamais vu dans le coin et que tu vois le jugement dans leurs yeux.

2. Quand un truc se passe mal, tu sais que le pire reste à venir

Loi des séries : quand quelque chose peut mal se passer, tu sais que cela se passera mal. Dans une même journée tu peux marcher dans la merde, rater ton bus et te retrouver à la rubrique faits-divers pour une sombre histoire d’accident de bicyclette. Si tu étais dans un film, une voix-off dirait : « en se levant ce matin-là, Alice était loin d’imaginer ce qu’elle allait affronter… »

Source photo : Giphy

3. Tes appareils électroniques meurent sans raison

Tout allait bien, tout fonctionnait correctement quand soudain, le pauvre petit ordinateur décide tout simplement de décéder. Et contrairement à tes grands-parents, quand il s’éteint, il ne te laisse pas d’héritage.

4. La gravité t'entraîne inexorablement vers des coins de meubles

L’univers est tellement putassier qu’il arrive même à détourner une loi physique JUSTE pour t’emmerder. Il existe un phénomène étrange qui veut que tes pieds, et globalement toutes les parties de ton corps, soient irrémédiablement attirés par des coins de meuble. Parfois tu te casses aussi la gueule sans aucune raison, comme ça, tu trébuches sur du vide.

Source photo : Giphy

5. Ton karma pue tellement qu'on peut le sentir à des kilomètres

Tu portes littéralement les emmerdes sur ton visage. Quand on te voit, on le sait, et on te le fait remarquer. Même ton horoscope te le dit.

6. L'univers aime te mettre tout ce que tu n'as pas sous les yeux : "tiens, regarde, c'est juste là mais tu ne peux pas y toucher"

On a tous des points morts dans notre vie intime, c’est en général à ce moment précis que tes voisins décident soudainement de se culbuter les parties. Tu entends toutes les étapes : des préliminaires jusqu’à l’orgasme en passant par divers bruits corporels ponctués de cris de films d’horreur. Tu te mets à implorer le dieu des pannes sexuelles, ce qui finira par avoir de l’effet… mais sur toi, au moment où ta libido se remettait en route.

Source photo : Giphy

7. Tu dois régulièrement passer à la poste

En règle générale, La Poste est un lieu où tu ressens quand même vachement l’oppression de l’univers.

8. Tu croises toujours ceux que tu ne veux pas croiser dans la rue

Tu te souviens de Solange, qui t’a pourri toutes tes années de lycée ? Non, jusqu’à ce que tu la croises par accident en sortant d’un bus. La rencontre était inévitable, vos personnes se sont rentrées dedans et le temps d’un « bonjour », elle t’a pourri ta journée. Inutile de préciser que sa vie est géniale et qu’à en juger par son sac Vuitton, elle gagne beaucoup plus de fric que toi. Bisous.

Source photo : Giphy

9. Les photos de toi enfant

Tu ne sais pas pourquoi, mais tes parents, qui sont quand même censés t’aimer, décident toujours d’afficher la pire photo de toi… Celle où tu as en général 14 ans, des dents mal foutues, et que ton corps transpire du pus tellement tu as d’acné. Et c’est donc par ce charmant portrait de ta personne qu’ils te présentent à tout le monde.

10. Tu as un prénom breton

Ce n’est pas que l’on aime pas la Bretagne. Pour ma part j’adore le beurre demi-sel et les crêpes Suzette. Mais il faut avouer qu’hors des frontière de votre noble région, Guersande, Guénolé et autres Brieg mènent à un tas de désagréments : moqueries, fautes d’orthographes sur ton Starbuck, difficulté à prononcer… Nous avons donc toutes les raisons de penser que les prénoms bretons font partie d’un plan universel qui vise à te nuire au quotidien.

Source photo : Giphy

La vie, ce long, très long moment de solitude