Crédits photo (creative commons) : igormaynaud

L'attachement des Français à Astérix illustre une évidence : on ne s'est jamais vraiment fait à l'idée de cette histoire de "civilisation romaine". Car cet héritage celte, vous l'assumez. Et ce sang de moustachu qui coule dans vos veines, on l'observe dans des attitudes, des petits gestes du quotidien qui vous ont été transmis, au fil des siècles, par vos ancêtres les Gaulois. Ceci dit, il y a quelques trucs qu'il serait bon d'arrêter quand même...

  1. Vous n'acceptez de vous soigner qu'avec du gui
    À condition toutefois qu'il ait été au préalable cueilli avec une serpe d'or. Vous êtes souvent malade, du coup. Mais le doliprane ne passera pas par vous.
  2. Vous avez la manie du "x"
    Vous terminez donc logiquement la plupart de vos phrases par "ix". Au début vos amis trouvaient ça drôle, presque distrayant. Et puis cette manie de toujours vouloir aller au Parc Astérix...
  3. Vous laissez toujours un petit tas d'os sur le pas de votre porte
    Et vous ne comprenez vraiment pas les plaintes du syndic de l'immeuble à votre égard. Ni les perquisitions mensuelles de la police dans votre appartement...
  4. Vous appréciez particulièrement d'avoir deux grosses nattes dans les cheveux depuis que vous êtes gamin
    Etre à la mode, c'est avoir le destin d'une feuille morte. Alors pour vous ce sera nattes, moustache et pantalon bouffant.
  5. Vous ne dîtes pas "je monte à Paris" mais "je vais festoyer à Lutèce"
    Par contre, cette manie d'y aller en cariole au lieu de prendre le TGV à Nantes, c'est pénible.
  6. Vous vouez un culte sans faille au puissant dieu Toutatis. Et à toutes les divinités du panthéon gaulois
    Et pissez de fait régulièrement sur des croix chrétiennes, lorsque vous ne profanez pas les tombeaux de leurs fidèles. Ca vous en fait des amis...
  7. Vous n'avez pas peur de la mort. Ni des Sangliers
    Vous savez que votre âme rejoindra un autre corps que la votre quand la vie vous quittera, c'est comme ça. Et que le sanglier, faut savoir le prendre, c'est tout.
  8. Vous avez déjà essayé d'emmener votre menhir préféré en vacances
    Et vous pestez sur ces saloperies de contrôle des bagages à l'aéroport. Ryanair et la taille des bagages à main...
  9. Vous grimpez régulièrement aux arbres pour vous faire une petite cérémonie religieuse
    Le 1er février, jour de l'Imbolc. Ou le 1er août, pour le Lugnasad... Un bon moment en tout cas pour prendre des cuites mémorables à l'hydromel...
  10. Vous répétez à qui veut l'entendre que les mayas ont tout faux
    C'est bien le ciel qui finira par nous tomber sur la tête. Pas la peine de chercher la fin du monde ailleurs. Alors, prudent, vous ne sortez jamais sans votre casque avec deux petites ailettes.
  11. Vous êtes un brin querelleur. Et susceptible
    La dernière fois que l'on vous a interdit l'entrée en boîte, vous avez tout de même tranché la tête du vigile à la hache. On vous disait indiscipliné en cours. Les gènes, sans doute.
  12. Vous ne pouvez pas encadrer les Ritals
    Enfin les romains. Ni les Wisigoths. Mais c'est vrai que ça fait un moment qu'on en n'a pas croisé dans nos régions.
  13. Sans votre épaisse moustache, vous vous sentez nu
    Sans doute parce que vous la portez depuis l'âge de quatorze ans. Sans doute aussi parce que vous êtes véritablement nu à l'exception d'une paire de braies difformes. A votre club de gym du coup, il n'y a pas que les femmes qui vous dévisagent...
  14. Vous avez une passion pour le savon
    Ainsi que pour la cervoise. Toute la complexité d'un peuple qui a jeté les bases du pack de 10 et du "pousse-mousse" vous habite...
  15. Vous jetez constamment des tas de trucs aux pieds de vos patrons, quand vous vous sentez en position d'échec
    Votre agrapheuse, un paquet de feuilles A4 et et votre collection de Stabilo Boss. Votre psy vous a parlé du "complexe Vercingétorix". Vous l'avez empalé contre le porte-manteau. Oui, il y a des sujets avec lesquels vous êtes un peu susceptible.

Et vous, vous utilisez du savon pour laver vos jolies tresses ?

Pour dépasser certains de ces clichés et quelques autres sur la civilisation gauloise, rendez-vous à La Vilette jusqu'en septembre pour "Les Gaulois, une exposition renversante".