En l’honneur de la journée nationale du capoeiriste, il était temps de remettre les pendules à l’heure sur cet art ignoble qui nous plonge dans les bas-fonds de l’horreur. Oui parce que vous autres capoeiristes, vous nous rappelez que nous ne sommes que des sous-hommes prisonnier de la gravité et de notre non-souplesse, soumis à vos corps de dieux grecs. Donc le plus simple c’est encore d’éradiquer cet art martial au croisement du jeu, de la lutte et de la danse qui nous fait un peu trop passer pour des nazes.

1. C’est censé être un sport de combat.

Sauf que les mecs ne se touchent jamais. Mais bordel alors pourquoi ils arrivent pas à se foutre sur la gueule depuis le temps ? C’est des branquignoles ou quoi ?

Source photo : Giphy

2. Quand tu as essayé de t’y mettre, tu t’es senti(e) rejeté(e) par la communauté.

Et si la Capoeira ne veut pas de toi, il n’y a pas de raison pour que tu veuilles d’elle.

Source photo : Giphy

3. 72 % des danseurs ont des dread-locks

En soi c’est pas un problème, sauf que 100% des toubab qui en font se font aussi des dread, et ça c’est une raison suffisante pour accuser la Capoeira de crime contre l’humanité.

4. Le seul truc cool de ce sport c'est Eddy de Tekken

Reconnaissez que c’est un peu léger et que ça ne suffit vraiment pas à en faire une discipline olympique par exemple.

5. Ça permet aux voleurs de piller des musées.

La preuve, dans Ocean’s Twelve quand Vincent Cassel montre comment il contourne les rayons laser au musée c’est grâce à sa performance de Capoeira.

6. L’encerclement des danseurs, la « roda », rappelle beaucoup trop un rituel satanique.

Dans le même genre que celui que tu faisais chez ta grand-mère dans le Limousin entre deux séances de spiritisme.

7. Les instruments de musique des mecs autour ont des noms de Pokemon

Trois berimbau, deux pandeiro, un atabaque, un reco-reco, un agogo. On ne va pas dire que c’est n’importe quoi mais un agogo, soyons sérieux s’il vous plaît.

8. C’est pas super pratique pour aller faire des courses.

Ces gens là ne sont tout simplement pas en mesure de choisir leurs légumes normalement.

Source photo : Giphy

Parmi les autres arts à éradiquer, on a aussi la gymnastique, la boxe, le rugby, le skateboard et de façon plus générale, tout les sports qui nous rabaissent à l’état d’immondes larves molles et grasses, nous les gens normaux. Merci.