On vous avait déjà parlé des films avec le plus grand écart entre critique presse et critique spectateurs alors on s’est dit après tout pourquoi pas aussi les séries ? Elles aussi méritent qu’on parle d’elles bordel, parce qu’elles aussi sont clivantes. Pour notre analyse, nous nous sommes basés sur Allociné, un petit site assez pratique en ce qui concerne le cinéma et les séries (même si son nom n’a vraiment plus aucun sens parce que plus personne n’appelle Allociné pour réserver ses places enfin bon je dis ça je dis rien).

1. Insatiable : 2.6 points de différence

PRESSE : 1,3 / SPECTATEURS : 3,9

Faut dire que le pitch n’est pas ultra brillant. Une meuf qui se fait traiter de grosse vache au lycée et qui revient un jour super bonne et décide de se venger… Mouaif, ça sent la connerie, on est loin de la psychologie adolescente abordée dans 13 reasons why. Toujours est-il que la presse américaine n’a pas du tout mais alors pas du tout accroché. Vanity Faire parle de « tentative extrêmement pauvre de traiter de sujets sociaux importants, épineux, endémiques ».

2. The Big Bang Theory : 2.1 points de différence

PRESSE : 2,1 / SPECTATEURS : 4,2

En même temps si l’on y regarde de plus près, les sélection de critiques presse vient exclusivement des Etats-Unis et les notes sont très variées, donc on ne peut pas dire que la note qu’Allociné décide de donner pour la presse soit vraiment objective. The Big Bang Theory reste une série relativement appréciée par les spectateurs avec des critiques globalement pas dégueulasses. Allociné, rends l’argent.

Source photo : Giphy

3. 3 % : 1.8 points de différence

PRESSE : 2,3 / SPECTATEURS : 4,1

Ouch ça fait mal. Entre nous, pour avoir vu les premiers épisodes, je dois avouer me rattacher un peu à la critique. Mais si l’on en croit la (mauvaise) note de la presse sur Allociné, on constate que la mauvaise foi est encore à l’oeuvre. Seulement trois critiques presse sont recensées (Ecran Large, La critiquerie et Le Nouvel Observateur) et chacun a donné une note très différente. Alors forcément la moyenne ça donne 2.3 mais il va de soi que ce chiffre ne reflète pas réellement l’avis général de la presse.

4. Ozark : 1.6 points de différence

PRESSE : 2,6 / SPECTATEURS : 4,2

Alors que pour Télérama, il est « difficile de se passionner pour ce drame » , Critictoo y va un peu plus fort en la qualifiant de « série supplémentaire au catalogue de Netflix qu’on aura plus ou moins oublié au lancement de la prochaine ». C’est sûr que l’avis des spectateurs a l’air légèrement plus positif.

Source photo : Giphy

5. The Good Doctor : 1.5 points de différence

PRESSE : 2,8 / SPECTATEURS : 4,3

Là encore pour les critiques presse de cette série glanées sur Allociné, il faudra se limiter aux journaux locaux américains. Difficile donc de juger leur jugement mais on a bien aimé la critique de Collider : « Pour une série qui veut que l’on respecte l’intelligence de Shaun, The Good Doctor a vraiment peu de respect pour l’intelligence des téléspectateurs. »

6. Dynastie : 1.4 points de différence

PRESSE : 2,8 / SPECTATEURS : 4,2

Entre nous je ne connais pas cette série. Mais je suis totalement fan de la critique de Vulture qui parvient à ne rien dire tout en disant tout : « La pire chose que l’on puisse dire sur la série, c’est qu’elle sait exactement ce qu’elle est ; et la meilleure chose que l’on puisse en dire c’est qu’elle va bien au-dessus et bien au-delà de ça. ».

7. Sense8 : 1.4 points de différence

PRESSE : 3,0 / SPECTATEURS : 4,4

Pour une fois cette note Allociné ressemble un peu plus à la réalité. Si certains se sont trouvés conquis comme Les Inrocks ou Libération, d’autres n’hésitent pas à la dézinguer salement comme Le Monde pour qui la série est « un mélange de Cloud Atlas (leur dernier film) et d’un salmigondis de Lost, de Heroes et d’anticipation pseudo-scientifique cuite dans un bain clair de philosophie et d’action. ».

Source photo : Giphy

8. Vikings : 1.2 points de différence

PRESSE : 3,3 / SPECTATEURS : 4,5

Ouiiii bon OK vous trouvez peut-être que l’écart n’est pas si énorme, mais moi je pense qu’il suffit à mentionner cette série. Alors oui peut-être que c’est parce que moi même je l’ai trouvé tellement pourrie que je n’ai pas compris comme elle pouvait avoir une note aussi élevée du côté des spectateurs… Je me rallierai donc à la critique du New-York Post « Le jeu des comédiens n’est pas bon – Fimmel a deux expressions : la suffisance et… la suffisance – et les dialogues sont parfois involontairement hilarants. »

9. La vérité sur Harry Québert : 1.2 de points de différence

PRESSE : 2,3 / SPECTATEURS : 3,5

Une série qui n’a pas eu de grands échos dans la presse il faut bien le dire. En même temps y’a pas de fumée dans feu les gars. Quand on adapte un roman très moyen on obtient une série très moyenne. C’est la loi.

Source photo : Giphy

10. SEAL Team : 1.1 points de différence

PRESSE : 2,9 / SPECTATEURS : 4,0

Cette série n’est pas diffusée en France et on peut dire que c’est plutôt une bonne nouvelle sur le plan moral. La bande annonce m’a tué.

La grande leçon qu’on retiendra de ce top, c’est que les notes Allociné, c’est du grand n’importe quoi.