Oui, ça peut donner la gerbe, mais c’est vrai : tu peux manger des sécrétions animales. Déjà le mot sécrétion est pas joli joli, mais quand tu sais que tu en ingères régulièrement il prend une dimension encore plus crado. Certaines de ces émanations animales sont mangées consciemment, mais d’autres sont bien cachées dans ta bouffe par l’industrie agro-alimentaire. Allez, le truc c’est de faire comme si tu savais pas.

1. Du sperme de poisson

On appelle ça aussi la laitance. Oui, comme ça, ça fait pas rêver, mais le sperme de poisson est considéré comme étant excellent pour la santé. Il contient des acides aminés, du phosphore et des vitamines B. Je vois pas ce qui te dégoûte.

2. De l'encre de seiche

Les seiches projettent un nuage d’encre quand elles se font courser par des prédateurs. Si t’as déjà joué à Mario Kart, tu comprends l’intérêt du truc. Dans ton assiette, son encre est utilisée pour colorer en noir des aliments comme les pâtes ou les risottos. Il faut quand même savoir que les seiches sont tuées pour leur encre (et leur chair, au passage.)

3. Le kopi luwak, un café légèrement digéré par une civette asiatique

Le processus est assez simple. Le petit mammifère tout mignon avale des baies de café, il digère la pulpe, mais pas les grains. Ses sucs gastriques modifient quand même un peu la composition des grains et leur procurent un goût différent. Ça donne pas tellement envie, mais le problème c’est surtout que ça coûte beaucoup trop cher (environ 20 euros la tasse.) Ah, non, le vrai problème, c’est que les civettes sont souvent retenues en captivité dans des conditions horribles.

4. Le castoreum, une huile produite par des glandes anales de castors

Elle leur sert entre autres à marquer leur territoire. Mais un jour, y’a un mec qui s’est dit qu’on pouvait utiliser ça pour faire des arômes de vanille, de fraise ou de framboise dans nos aliments. Ici aussi, même si la sécrétion de castoréum est naturelle à la base, des petits castors mignons sont tués. Tu pourras pas dire que tu savais pas.

Source photo : Giphy

5. De la graisse dans la laine de mouton

On retrouve dans certains additifs alimentaires de la lanoline, qui est une sorte de cire sécrétée par les moutons pour protéger leur laine. Tu peux en trouver dans tes chewing-gum. Comme si c’était pas déjà plein de conneries.

6. Le lait de vaches, de chèvres, celui que tu bois au petit déj'

Ben ouais, t’as peut-être tendance à l’oublier, mais le lait que tu trouves dans ton bol sort quand même de la mamelle d’un animal, d’un sein quoi. En même temps le fromage c’est beaucoup trop bon, merci les bêtes.

Source photo : Giphy

7. La salive et le suc digestif d'abeilles

On n’y pense pas assez, mais le miel est le produit de la digestion du nectar par les abeilles. Normal donc qu’on y retrouve des sécrétions. Allez, ça va, fais pas la fine bouche, c’est bon pour ta santé.

Source photo : Giphy

8. Du colostrum de chèvres, même le mot est pas beau

Le colostrum, chez tous les animaux, c’est une sorte de pré-lait qui contient des protéines et des anticorps pour que le petit bébé ait plein de bonnes choses en lui pour bien démarrer dans la vie. C’est génial, quoi. Mais nous on pique celui des chèvres pour en faire des compléments alimentaires, parce qu’on a aucun cœur. En plus, la pratique ne serait pas forcément très utile parce que les anticorps dans le colostrum sont spécifiques à chaque espèce. Après, si t’as vraiment peur d’attraper une maladie de chèvre, tu peux toujours t’y mettre.

Source photo : Giphy

Ça m’a donné faim, tout ça. Pas toi ?

 

Source :

Latimes