La Rome antique c’était il y a vachement longtemps. Genre avant les années 90. Avant même les années 80. Je sais pas si vous imaginez, mais ces gens-là n’avaient même pas Instagram ! Eh bien ça ne les empêchait pas d’avoir une sexualité fortement débridée, surtout en ce qui concerne les dirigeants qui avaient un sens développé du lustrage de guimauve (je sais pas vraiment à quoi le lustrage de guimauve peut renvoyer comme activité mais je laisse travailler votre imagination, ça commence à être chiant de faire tout le boulot à votre place).

1. Néron a offert la tête de sa première zouze à sa seconde zouze

Bon en même temps, il avait déjà commencé par buter sa mère donc on partait pas sur un bon pedigree en terme de gestion de crise familiale. Et puis de toute façon la seconde épouse a tellement kiffé de recevoir la tête de sa rivale qu’elle l’utilisait pour y planter ses épingles à coudre. Malheureusement pour elle, l’idylle n’a pas duré puisque Néron a fini par tuer l’enfant qu’elle portait en la rouant de coups. Pas très #MeToo.

Source photo : Giphy

2. L'empereur Auguste a condamné sa fille à l'exil pour cause d'adultère

La petite Julia Caesaris filia est plutôt bien née. Fille d’Auguste et de Scribonia, épouse du futur empereur Tibère, grand-mère de Caligula et arrière grand-mère de Néron, on peut dire que son arbre généalogique envoie du pâté. Oui mais la pauvre a été jugée un peu chaudasse du string et s’est retrouvée ainsi condamnée à l’exil par son papounet pour avoir fait de la harpe avec la teub de garçons qui n’étaient pas son époux (et en plus elle était nulle à la harpe). Résultat des courses, elle a du passer le reste de ses jours sur l’île de Pandateria sans hommes et sans pinard. La pauvre Julia a du bien se faire ièch.

3. Caligula se tapait ses frangines et les obligeait à se prostituer

Bon de toute façon lui on vous en a déjà parlé en long en large et en travers il fait partie des gros déglingo de l’histoire alors on n’est plus à ça après. Qu’il ait des relations incestueuses avec ses trois sœurs, pourquoi pas ? Qu’il les vende à ses favoris pour mieux s’installer politiquement, après tout, où est le mal ? Ce qui a été moins cool c’est quand les sœurettes ont été accusées d’adultère et condamnées elles aussi à l’exil sur les îles Pontines.

4. Messaline était une SUPER NYMPHO

Troisième femme de l’empereur romain Claude et mamounette de Britannicus, cette douce Messaline est surtout connue pour son appétit sexuel très développé. Et pour cause, il semblerait que d’une part elle se prostituait pour le pur kif et avait même fait de son palais un bordel géant. Pour la petite anecdote, une légende raconte qu’elle a un jour relevé le défi le baiser le plus de mecs dans la même nuit et a ainsi battu le record de 25 parties de jambes en l’air. Mais bon, c’est à prendre avec des pincettes il est aussi possible qu’elle fut accusée de ce comportement peu vertueux pour le simple plaisir de détruire son image. Un bon slutshaming antique quoi.

5. Tibère a vait un hobbie : le viol de petits garçons

Là encore, on parle pas d’un personnage historique connu pour sa stabilité morale et mentale. C’est donc sans surprise qu’on apprend qu’il s’adonnait au tripotage de petits garçons. C’est ainsi que dans sa villa de Capri, des troupes de jeunes filles et jeunes garçons devaient s’adonner à des rapports sexuels devant lui dans l’espoir de l’émoustiller et de peut-être passer à la casserole.

6. Caligula s'est rendu à un mariage et est reparti avec la mariée

Lui c’est le genre de gars qu’on n’a pas envie d’inviter à son vin d’honneur. Faut dire que le marié, Pison, était un des principaux conspirateurs contre l’empereur alors forcément, inviter ce dernier à son mariage ne relevait pas de la meilleure stratégie. Pison demande tout de même à son invité d’honneur de ne pas toucher à sa meuf Livia Orestilla mais Caligula s’en bat les steaks et ramène la gow dans sa chambre avant de lui compter levrette. Il l’épousa par la suite et la bannit quelques jours après dans une île afin qu’elle ne puisse plus jamais avoir de rapports sexuels avec d’autres personnes que lui. Relou, le gars.

7. Néron a fait castrer un de ses favoris avant de l'épouser

Décidément on n’est pas au bout de nos peines avec le petit Néron, son pote Sporus pourra en témoigner. Cet enfant (oui parce que c’était un enfant) a été castré histoire de conserver ses « qualité juvéniles » et servait ainsi de jouet sexuel. En gros, quand sa femme est morte, Néron épousa Messaline qui, comme on l’a déjà mentionné était un peu perverse, puis un an plus tard épousa le jeune Sporus après lui avoir coupé les parties.

8. Beaucoup de prêtres se castraient eux-mêmes

Une histoire qu’on vous a déjà raconté dans ce top sur les preuves que la Rome antique c’était du grand n’importe quoi et donc je vous retranscris à nouveau le contenu ici-même : les Romains ont piqué plein de trucs aux Grecs à commencer par les Dieux. Ainsi, la déesse Cybèle d’origine phrygienne a vite été récupérée dans la mythologie romaine. Or son histoire raconte une belle expérience d’auto-castration. Cybèle, grande déesse, mère de la nature sauvage, avait pour amant Attis. Mais Attis a voulu se marier avec une autre nymphette. Cybèle qui n’était pas du genre à rester silencieuse (parce que des cybèles = décibels = le rire absolu de cette vanne) mais était plutôt très jalouse a pourri la vie d’Attis à tel point qu’il a fini par s’auto-castrer la teub. Bon jusque-là, on reste dans la mythologie me direz-vous. Oui, sauf que les prêtres qui vouaient un culte à cette déesse pratiquaient donc des rituels d’autocastration.

Source photo : Giphy

Alors vos soirées échangistes dans les boîtes de nuits branchées, vous pouvez les remballer dans votre culotte.

Sources : Ranker, Curieuses histoires