bourreau couv
Crédits photo (creative commons) : Ludo29880

Le crime ne paie peut -être pas, mais la torture si, enfin un peu. Ce n'est pas parce que bourreau est un métier d'ordure qu'il ne mérite pas son salaire. Et vous verrez que souvent les bougres n'étaient pas payés des millions. Pourtant, c'est un travail harassant, exigeant la maîtrise de certaines techniques et dont les horaires aléatoires et les conditions d'hygiènes frisent l'atteinte au Code du travail. Si seulement les pauvres avaient pu s'organiser en syndicat ...

  1. 10sols (3,50€) pour torturer des lépreux Calais-1321
    "Pour donner la torture quatre jours à treize ladres." Un ladre au moyen-âge c'est un lépreux, vous l'aurez compris. S'enfermer dans une pièce pendant 92 heures avec quatre lépreux pour moins que le prix d'un Kebab il fallait quand même du courage. En plus, comment ça se passe la torture sur lépreux ? Le mec en chie déjà en permanence, il faut trouver des combines. Ça mériterait bien une petite augmentation.

  2. 75 sols (20€) pour faire bouillir un mec Calais-1323

    "Pour faire bouillir un faux-monnayeur (la solde couvre l'achat de la chaudière qui n'est pas fournie)". Le commerce de l'argent était tabou à l'époque et considéré comme sale par l'Église catholique, alors un faux-monnayeur se devait d'être châtié comme un hérétique possédé par le démon... De là a le faire bouillir par un mec sous-payé qui doit ramener sa propre marmite, c'est un peu tendu.

  3. 35 sols (6€) "pour une pendaison Orléans-1410

    Vous remarquerez une nette hausse salariale pour nos chers bourreaux en 90 ans. Ils en ont même profité pour faire des réducs tarif de groupe. "Je te fais un pendu pour 35, les 4 pour 100, ça t'intéresse ?"

  4. 4 livres(10€) pour brûler une sorciére Epinal-1455

    "AU BUCHER !!!!!"

  5. 5 et 10sols (50cts et 1€) pour de la torture classique Tournai-1567
    "Alors le classique, ça va de la mandale dans la gueule à l'arrachage de doigt standard. Par contre dés qu'on est sur de l'accessoire type poulies, tenailles, y'as un sus vous comprenez ?"
  6. 40sols (7€) "pour attacher un coupable au pilori et au carcan" Boulogne sur Mer-1587

    Ces salaires n'ont aucun sens. On paye quatre fois un plus un bourreau qui se contente d'attacher un "coupable"(cette notion est à prendre avec des pincettes au moyen âge) plutôt que celui qui torture à l'ancienne. Peut-être à cause du public présent lorsqu'on attache un mec au pilori. La plus value de salaire servant à compenser le bourreau qui doit faire face à la pression de l'audience ?

  7. 4 écus (10€) pour marquer un type au fer rouge Navarre-1643
    Ou plus exactement "pour fustigation et marque au fer rouge d'un condamné faux-monnayeur, y compris une paire de gants". Les faux-monnayeurs prenaient quand même hyper cher à l'époque. Les banquiers maintenant, on se contente de sauver leurs banques avec notre blé. Les temps changent...

  8. 45 livres (23€) pour trancher une tête Chalon-sur-Saône -1647,

    Net, précis, décoratif, bon rapport qualité/prix... que demande le peuple ?

  9. 350livres (180€) pour infliger le supplice de la roue Corbeil-1681 "

    La roue c'est un peu compliqué. D'abord il faut prendre un criminel, lui briser tous les membres avec une barre en fer, puis l'attacher à une roue jusqu'à que mort s'en suive. Ce qui peut être long. Le mec condamné à mort pour rien étant souvent coriace.

  10. 183livres (100€) pour brûler un sodomite Dôle-1700

    Le sodomite c'est toujours bien payé. Remarquez que nos amis bourreaux sont de mieux en mieux rémunérés. Il faut dire que normalement plus le temps passe plus le métier mal vu. D'ailleurs les bourreaux d'aujourd'hui sont régulièrement victimes de racisme et ça, c'est dégueulasse.

  11. 120livres (50€) pour pendre un mec aux fourches patibulaires Rouen-1760
    Les fourches patibulaires c'est comme un dolmen en bois sur lequel on place les pendus. Le condamné à mort ça bouge beaucoup, alors pour le monter là haut il faut du courage et de l'abnégation. C'est sûr qu'après c'est classe : la foule peut le caillasser, les corbeaux peuvent manger à leur faim, etc. C'était quand même une chouette époque

Vous avez un peu plus de compassion pour nos amis tortionnaires maintenant ?

source : le Musée des supplices de Villeneuve Roland