Bien sûr, cela ne signifie pas qu’à la moindre opération chirurgicale, tu risques ta vie. Si tu choisis bien ton chirurgien et que tu n’as pas tendance à faire des abcès comme ça sans raison, tout devrait bien se passer. Néanmoins, un acte de chirurgie, c’est lourd, et si ça foire, et bah c’est pas tip top cool.

1. L'hémorragie

Le risque qui existe mais qui n’est pas non plus très fréquent, c’est de commencer à pisser le sang de l’intérieur -belle image, je sais-. À cause d’un mouvement non contrôlé, un saignement interne peut se déclencher : soit il se résorbe de lui-même et tout va bien, soit c’est le bordel et le chirurgien doit procéder à un drainage afin de faire sortir le liquide de ton petit corps ou de le renvoyer dans une structure de collection de ton organisme.

2. L'aggravation d'un trouble de dysmorphophobie corporelle

Certains patients sont atteints de ce trouble qui peut être un réel handicap au quotidien : le sujet est totalement obsédé par un défaut physique souvent à peine perceptible et il ne parvient pas à se défaire de l’image biaisée et détériorée qu’il a de lui-même. Et s’il choisit la chirurgie esthétique comme solution définitive pour mettre fin à ses maux, il est souvent déçu puisque le problème ne vient pas de l’extérieur mais de l’intérieur.Le chirurgien qui n’a pas forcément les outils nécessaires pour détecter cette maladie ne sera donc pas en mesure de le protéger. Souvent le patient reviendra de manière récurrente en espérant résoudre son problème, sans succès.

Source photo : Giphy

3. La perte de sensibilité

Certaines patientes déploreraient une perte de sensibilité quelques temps après qu’elles aient subi une augmentation mammaire. Cette réaction n’est pas propre à ce type d’opération néanmoins elle reste problématique.

4. Tomber sur un taré qui t'injecte du ciment dans les fesses

Un taré qui est donc un faux chirurgien, j’espère que vous l’aviez déduit vous-même. En 2010, Oneal Ron Morris alors âgée de 32 ans s’improvise chirurgienne et injecte un mélange d’huile, de ciment et de colle dans les fesses de ses « patientes ». L’objectif : augmenter le volume de leur fessier (vous aviez saisi). Sauf que cette absurde méthode a finalement causé la mort d’une de ses clientes. Bon. A priori, vous ne devriez pas tomber sur pareil personnage si vous vous adressez à de vrais cabinets de chirurgie.

Source photo : Giphy

5. L'absence d'un réel effet rajeunissant

Des études ont été réalisées visant à remettre en cause l’efficacité des liftings. En leur présentant un panel de plusieurs visages ayant subi des opérations chirurgicales ou non, on a demandé à des lambda d’évaluer l’âge du sujet : en général, les personnes interrogées donnaient deux ans de moins à la personne n’ayant pas subi d’opération et 5 ans de moins à celle en ayant subi une… Perso, ce que je retiens de cette étude, c’est que les gens sont très polis. Très, très polis.

6. L'apparition de petits nodules disgracieux

En cas d’injection d’acide hyaluronique visant à augmenter le volume de ses lèvres, il arrive que certaines patientes développent des réactions allergiques mais également que de petites boules (granulomes) apparaissent aux endroits où l’on a injecté le liquide. Ce n’est pas très esthétique mais loin d’être irréversible. L’acide hyaluronique est un produit résorbable : il se dissout progressivement pour disparaître au bout de six mois. Les nodules avec si tout se passe bien.

Non c’est pas aussi mignon. Non.

Source photo : Giphy

7. L'épanchement lymphatique

Parfois, à la suite d’une augmentation mammaire, il arrive que du liquide lymphatique s’accumule sous la plaie accompagné d’un œdème : visuellement, cela se traduit par une augmentation de la poitrine. Fort heureusement, il disparaît progressivement. Mais bon, du coup, le résultat de l’opération est un peu déceptif. Ça veut dire « trompeur » et pas « décevant » pour info.

8. Se retrouver dans une émission de télé-réalité

Comme ça. Du jour au lendemain. Votre existence paisible bascule soudainement dans le tumulte de la célébrité. Et ça, c’est pas très cool. Sauf si vous l’avez choisi. Auquel cas tant mieux pour vous.

Source photo : Giphy

Et clairement, on aimerait pas vous retrouver sur nos écrans donc réfléchissez-y bien à deux fois avant de passer sous le bistouri.

Source : Prothèse-Mammaire.fr ; Libération.fr ; Auféminin

Source Image : Jochenpippir / Pixabay