Le baby foot est un jeu qui rend agressif. Très agressif. Et pour cause, on ne sait généralement pas y jouer et du coup on s’énerve et on gueule comme des porcs en donnant des coups de pied dans le vague espoir que la balle trouve le chemin toute seule vers le goal adverse. Histoire d’imposer le respect lors de votre prochaine sortie au PMU, voici quelques conseils précieux pour remporter la partie.

1. Apprendre à gérer la gamelle

La gamelle c’est quand tu frappes la balle avec assez de force pour qu’elle fasse un aller-retour dans le goal adverse. Ça en impose sévère auprès de ton ou tes adversaires. En revanche, mettez vous d’accord dès le départ pour savoir comment vous calculez le point si jamais une gamelle survient.

Source photo : Giphy

2. Maîtriser le tir "snake"

D’ailleurs rien que le fait d’évoquer ce tir devrait vous rendre ultra pro. Après c’est encore mieux si vous gérez le tir comme il faut. Pour cela, il faut déplacer le joueur sur la droit ou la gauche, puis faire tourner la barre de façon à lui faire frapper la balle après une rotation complète.

3. Se risquer au tir aérien (ou le "lob" pour les initiés)

Pour réussir au baby foot il faut oser prendre des risques et avoir un jeu imprévisible. Donc pourquoi pas ne pas tenter un tir aérien ? Ça demande certes un peu d’entraînement mais une fois que tu le maîtrises, tu défonces tout le monde. En gros, pour décoller la balle du sol, il faut que tu te démerdes pour la placer au niveau des pieds de tes joueurs et trouver la bonne inclinaison pour que ça parte dans les airs. Bon dit comme ça, ça ne doit pas vous aider beaucoup, je vous cache pas que le mieux c’est quand même de s’entraîner en live. Allez-y je vous regarde.

4. Le pull shot des dieux

Oui je dis bien « pull shot des dieux » parce que celui qui le maîtrise semble tout droit tombé du ciel. Pour y parvenir il faut tirer la barre vers toi et frapper de manière tellement fluide qu’aucun à-coups ne vienne s’interposer.

5. Tenir les poignées correctement et s'adapter en fonction du tir que tu projettes de faire

Le maintien des poignées est une clé de réussite. On a souvent tendance a serrer hyper fort les poignées mais c’est une erreur de débutant. Il faut avoir les mains détendues, plutôt ouvertes, ne pas forcer et éviter les mouvements trop rapides. Bref on se détend, on se détresse et on met une grosse pâtée à ces enfoirés de bâtard d’en face.

Source photo : Giphy

6. Trouver la bonne posture

Il y a plusieurs positions envisageables pour les joueurs (les vrais joueurs humains hein, pas les bonhommes en plastique). Le buste en avant qui te permet plus facilement d’alterner position d’attaque et position de défense tandis que le buste en arrière te permet de mieux gérer ta défense. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le poirier n’est pas une posture vraiment recommandable.

7. Ne pas bloquer systématiquement les balles de ton adversaire : ça sert à rien

Ça te donne l’impression de bien gérer la partie mais en fait c’est bidon, c’est ce qu’on appelle une tactique « antisportive » , ça gave tout le monde et ça ne te fera absolument pas plus gagner. De la même façon, c’est pas conseillé de tirer super fort et super vite, c’est le meilleur moyen de rater ton coup.

8. Maîtriser les arrières

Pour cela, on conseille la position croisée : ton goal est penché en avant et ta défense penchée en arrière. Toutefois, ne reste pas bloqué sur eux, le plus important c’est de suivre le mouvement de la balle et de ne les bouger que quand elle arrive dans le périmètre.

9. Garder au maximum le pouvoir sur la balle

Le tout ce n’est pas de tirer n’importe comment mais bien d’avoir le plus possible la balle dans les pattes de tes joueurs. Quand elle est sous le pied du joueur à l’avant et dirigée vers le goal adverse, on dit qu’elle est en commerce. Dans la position inverse, on dit qu’elle est en cassette, c’est plus complexe mais ça permet d’effectuer certains tirs avec plus de force.

10. Insulter son adversaire en gueulant très fort et faire tourner ses joueurs dans tous les sens pour intimider son adversaire

Parce que quand on est vraiment nul il faut parfois tenter le tout pour le tout.

Source photo : Giphy

Sources:

Mister Baby Foot, Baby foot Vintage