Le "jet lag" (autrement dit décalage horaire pour ceux qui ne se sentent pas américain), c'est, après quelques heures d'avion, l'envie de dormir en pleine journée, et au contraire d'avoir faim en pleine nuit en regardant un truc idiot à la télé dans une langue qu'on ne comprend pas. Bref un léger dérèglement de notre horloge biologique. Il nous faudrait un jour de récupération par heure de décalage avec le pays de départ (par fuseau horaire quoi). Et passer la journée entre son lit est rarement une priorité lorsque l'on part en voyage alors pour vous éviter tout ça, voilà 10 petites astuces.

  1. Ajustez votre rythme à celui de votre destination (lever-coucher) quelques jours avant votre départ : n'ayez pas peur de vous faire traiter de débile lorsque vous assurerez qu'il est 7h43 alors qu'il sera 15h26 en réalité. Et si vous avez suivi le raisonnement, vous devriez de toute manière être au lit.
  2. Une fois dans l'avion, et si ça n'a pas été fait avant (voir point 1), oubliez l'heure de votre pays de départ... : ne pensez qu'à l'heure locale de votre destination d'arrivée. Réglez donc votre montre sur celle ci. Avancez la grande aiguille toutes les minutes si votre montre ne fonctionne pas.
  3. ...sauf pour des allers-retours de moins de 4 jours, maintenez votre montre à l'heure française : c'est ce que fait le personnel de bord. Ils appellent ça le « home base time », ça ne sert presque à rien pour la lutte contre le décalage horaire, mais ça montre qu'être pilote ou hôtesse de l'air c'est vachement classe. Et ça évite de devenir fou quand on se donne rendez-vous au bar de l'hôtel à 20h00 ("heu... heure d'ici ou de là bas ?")
  4. Toujours dans l'avion, buvez de l'eau, beaucoup même : 2 litres pour 9 heures de vol. Et dérangez donc votre voisin toutes les heures pour aller aux toilettes. Expliquez-lui la main sur son épaule que c'est pour votre organisme. Il ne voudra certainement pas être en mauvais terme avec votre organisme pour le reste du voyage.
  5. Ne mangez pas trop, ne fumez pas trop, ne buvez pas trop d'alcool, ni de café : en gros, évitez les excitants qui dérègle votre corps. Laissez le vivre sa vie à votre petit corps.
  6. Evitez les somnifères : en voulant forcer la nature, vous n'arrangez pas les choses. C'est à votre organisme de s'adapter. S'il n'est pas content remontez-lui ses bretelles d'organisme. C'est vous le patron bon sang !
  7. Exposez-vous au soleil dès votre arrivée : ainsi vous accélérerez la re-synchronisation de votre organisme. Et s'il n'y a pas de soleil me direz-vous ? S'il n'y a pas de soleil, on ne voit pas l'intérêt de partir.
  8. Voyagez exclusivement du nord vers le sud ou inversement : ainsi, vous ne changez pas de fuseau horaire. Pas de changement de fuseau horaire, pas de jet lag. Et pas de jet lag, pas de jet lag.
  9. Ayez peur de l'avion : dans jet lag il y a "jet". Sans "jet" plus de problèmes. Si vous souhaitez quand même profiter de quelques symptômes du jet lag pour faire genre "quand je pars en vacances, je pars loin", relisez les indications à partir du point 1.
  10. Ne partez pas trop loin : le jet lag n'intervient que dans les vols s'étendant sur au moins 3 fuseaux horaires. Profitez-en pour découvrir nos belles régions. Et on vous rappelle que c'est la crise, donc mollo sur les billets d'avion. Fini les vacances aux Seychelles. Sans compter l'empreinte carbone.

Et vous, quel est votre truc pour éviter un jetlag trop violent?

Crédits photo (creative commons) : monkeyc.net