Dans l’Histoire on s’est risqué aux régimes les plus farfelus, et de tous temps ils se sont avérés plutôt très pourris. Régime pour maigrir bien sûr mais pas que, il existe des régimes pour mourir plus vieux, pour avoir un meilleur teint, pour avoir moins de rapports sexuels ou pour survivre au manque de légumes. Parfois l’humain a été très inventif, pour le meilleur et pour le pire.

1. L'amour du vinaigre de Lord Byron

Le poète britannique qui était prêt à tout pour ne pas prendre de poids a malheureusement influencé toute une génération d’artistes dans le sillon de son régime chelou et surtout dangereux. Il se limitait ainsi à l’eau, aux pommes de terre trempées dans le vinaigre, ou a l’eau mélangée au vinaigre. Et pour moins sentir les aigreurs d’estomac dues à la faim il fumait des cigares à longueur de journée. C’est pas pour rien qu’il est mort à 36 ans (bon certes c’était de paludisme, mais il devait quand même pas être très frais).

Source photo : Giphy

2. Le régime Graham

Le pasteur et diététicien Sylvester Graham (oui, ces deux activités sont tout à fait compatibles au cas où vous en doutiez) en 1830 était assez convaincu que notre appétit alimentaire était lié à notre appétit sexuel. Du coup, le mieux selon lui était de manger la nourriture la plus fade qui soit. On vire donc les épices et la viande. C’est comme ça qu’il a même créé son propre pain, 0 % goût, 100 % déprimant.

3. Le régime "Je peux bouffer tout et n'importe quoi du moment que c'est avec une pointe d'arsenic"

L’idée de manger tout ce qu’on veut et autant qu’on veut sans prendre un gramme est plutôt alléchante. C’est pourquoi on glissait dans les pilules de régime du XIXème siècle un peu d’arsenic. Oui, oui c’était totalement admis et parfaitement normal. Non seulement c’était évidemment dangereux mais surtout les femmes avaient tendance à prendre plus de pilules que la quantité prescrite pour être sûres d’être bien maigres.

Source photo : Giphy

4. Le régime inuit : du blanc de baleine à gogo

Une découverte en arctique faite par l’explorateur Vilhjalmur Stefansson au début du XXème siècle. Pour réduire les risques de contracter le scorbut. Un régime principalement basé sur la consommation de blanc de baleine, une façon comme une autre de survivre sans fruits et légumes.

5. Le régime Fletcher : bien mâcher pour bien digérer

Celui qu’on a renommé le plus grand masticateur de tous les temps a lancé un concept de régime en 1895 basé sur la mastication pure et simple des aliments pour ne plus grossir. Seulement, il prenait cette mastication vraiment à cœur. Trop à cœur. Parce que mâcher cent fois en une minute pour obtenir une bouillie dégueu à avaler, c’est peut être un bon régime mais ça défonce surtout les mâchoires.

Source photo : Giphy

6. Le régime de la Belle au bois dormant

C’est pas compliqué, il suffit de pioncer. Et puis pioncer. Et quand tu as fini de pioncer, bah tu pionces encore un peu. En même temps on dit bien « qui dort dîne » c’est que ça doit marcher. Sauf qu’au bout d’un moment tu meurs parce que dans la vraie vie un prince charmant vient pas te rouler un patin pour te sauver et surtout te faire bouffer une bonne grosse côte de bœuf.

7. Le régime au pinard pour vivre le plus longtemps possible

Bon ce régime date du Moyen-Âge. Et faut dire qu’on vivait pas bien vieux à l’époque. Son instigateur Luigi Cornaro a d’abord réduit sa consommation de nourriture à 400 grammes par jour puis à la consommation d’un seul œuf par jour et presque un litre de vin. Bon, on dira ce qu’on veut il est quand même mort à 98 ans donc ça a plutôt bien marché pour lui.

Source photo : Giphy

8. Le régime "Fume une Lucky plutôt que de manger un bonbon !"

« Reach for a Lucky when you crave something sweet » c’est littéralement ce que vendaient les affiches publicitaires Lucky Strike dans les années 20. Et jusqu’à preuve du contraire ça ne marche pas, mais alors pas du tout. Sauf si on part du principe qu’on maigrit beaucoup en phase terminale de cancer.

9. Le régime au ver solitaire

Même s’il existe encore quelques tarés pour tenter l’expérience de nos jours, c’est une pratique qui a surtout été en vogue à l’époque victorienne. Le principe est simple comme chou, le ver bouffe tous les nutriments ce qui te permet d’avaler n’importe quoi. Le problème c’est qu’à force de tout bouffer, il ne reste plus grand chose pour ton corps affaibli. Et si c’est simple de se coller un ténia dans le bide, c’est bien plus difficile de s’en séparer.

Source photo : Giphy

10. Le régime totalitaire : moins on est de fous plus on rit

Régime imposé entre autre par Staline, grand diététicien du XXème siècle. Ce régime consistait à buter tous les gens qui étaient pas totalement grave d’accord avec lui-même. Bon faut dire que c’était efficace au niveau de l’écrémage mais question pertes en vies humaines c’était un sacré dégât. Ne reproduisez surtout pas ce régime chez vous, c’est très dangereux !!!

Bref, il faut mourir pour être belle.

Source: Ranker