Ça y est. Les nouvelles réformes adoptées pour la fac devraient rentrer en application à la rentrée 2018. Et c’est très bien, il y a de bonnes idées, non non je vous promets c’est pas ironique ! Par exemple le fait de pouvoir passer sa licence à des vitesses différentes, en demandant une année de césure qui permette de préserver son statut étudiant, ou en mettant les étudiants au régime général de la sécurité sociale, ou en orientant mieux les lycéens. Bref, il y a de bons trucs à piocher. Mais comme nous sommes perfectionnistes, voilà les autres réformes qu’on aurait bien aimé voir à la fac.

1. Remplacer les fauteuils pourris par des banquettes confortables

Parce que les fauteuils pliables tout pétés et les tables de 3 millimètres de large pour prendre tes notes, c’est pas tip top pour affûter la concentration des élèves.

2. Avoir plus de places dans les amphis

OK ça rentre plus ou moins en corrélation avec le point précédent. En fait, il faut des amphithéâtres mieux adaptés pour recevoir les étudiants. Prendre des notes dans les escaliers de l’amphi, c’est pas possible. Alors la solution c’est peut-être de mettre fin au concept de cours en amphi où de toute façon le nombre d’étudiants ne permet pas toujours de pouvoir suivre le cours.

Source photo : Giphy

3. Avoir le droit de squatter dans n'importe quel cours

Juste parce qu’on est curieux et que finalement on aimerait bien suivre un cours d’histoire sans forcément s’inscrire en licence. Or, à l’heure actuelle il n’est pas toujours chose aisée de se laisser guider par sa curiosité tant qu’on n’a pas fait une demande officielle. Certes, c’est toujours possible de négocier avec un prof pour squatter son cours mais est-ce que ce serait pas ultra chouette d’avoir un accès simplifié au planning des cours de la fac et de te dire tiens aujourd’hui je vais à un cours sur le genre ou sur la photographie ou sur ce que tu veux ?

4. Plus d'accessibilité aux stages

Tout étudiant pourra en témoigner. Faire un stage quand tu es à la fac relève du parcours du combattant. Soit tu peux faire un stage de trois semaines (SOS inutilité), soit un stage à temps partiel (SOS galère), surtout pas de stage l’été entre deux semestres (SOS vas bien niquer ta mère). Bref, les facs se défendent souvent en expliquant que les étudiants sont d’abord là pour apprendre et que cette restriction est aussi censée éviter les demandes abusives de stagiaires des entreprises. Mouaif. Résultat des courses on se retrouve avec un bac + 5 et aucun stage au compteur, sans boulot et donc sans possibilité désormais de faire un stage (à moins de s’inscrire dans une fac fictive, le comble de l’absurde).

5. Mettre définitivement fin au concept de PowertPoint

Ça fait dix ans qu’on nous bassine avec ça mais je crois que ça y est maintenant, on peut s’exprimer enfin sur le sujet. Les cours sur PowerPoint SONT CHIANTS. Les exposés sur PowerPoint SONT CHIANTS. Non seulement ça rend le cours ennuyeux, mais ça ne favorise pas une bonne écoute, et donc une compréhension suffisante des cours. Ça incite à ne plus lire de livres en parallèle des cours et à ne plus prendre de notes. Bref, A MORT LES SLIDES.

6. Faire en sorte que les secrétariats d'UFR soient ouverts genre au moins dix minutes dans la journée

Haha lol mdr nan j’déconne allez salut bonjour au revoir.

7. Créer une plateforme téléphonique qui réponde aux questions qu'on pose sur l'administration

Rapport au fait que le bureau de l’administration n’est JAMAIS ouvert ou alors de 14h à 16h le mercredi. Alors quand on est en galère et que ça urge il y a peu de chance qu’on trouve de l’aide.

Source photo : Giphy

8. Une cafet' qui saurait proposer autre chose que des paninis

Et pourquoi pas une cafet’ vraiment mieux fichue avec le matos nécessaire pour se faire sa bouffe sur place ? Parce c’est sympa les paninis et les quiches en alternative au restau U qui donne à coup sûr la gerbe, mais si on pouvait se faire son propre sandwich (pour moins de 50 centimes) ou se préparer sa salade, ce serait peut être plus sympa.

9. La possibilité de faire un retour sur le cours d'un prof

Nan nan j’vous arrête tout de suite, pas un retour du genre « trop un batard ce fdp il m’a mis que 12 alors que je méritait genre 15 et en plus il pue de la gueule ». Non. Un retour constructif qui serve vraiment à quelque chose. Aussi parce que la fac a quand même un certain nombre de déchets sous le coude qui continuent d’enseigner malgré leur incompétence notoire. Parfois, ce serait bien de pouvoir le signaler. Ou à l’inverse, le dire quand un prof propose un cours vraiment passionnant.

10. Pouvoir se tatouer le plan de la fac sur le cul avec une géolocalisation de tes déplacements

Parce que dans le fond tu ne te repères dans ta fac que la veille de ton dernier jour.

Source photo : Giphy

Source :

Le Monde

Les Echos