OK il fait chaud, on meurt de sueur, on se morfond dans la mollesse totalement paralysés par quelques degrés en trop. Alors on se perd, on fait des erreurs, on se trompe… On va à la piscine. Or la piscine, on vous l’a déjà expliqué c’est non seulement un endroit où l’on croise un paquet de connards, mais c’est surtout une succursale de l’enfer.

1. C'est blindé de pisse

On peut trouver entre 50 et 75 litres d’urine dans chaque bassin de piscine. Et le pire c’est que c’est même pas forcément volontaire. Il y a certes les gros dégueu qui pissent ouvertement dans la flotte, mais chaque nageur produit entre 20 et 80 millilitres de pisse sur deux heures de natation. Donc quand on dit qu’il faut pas boire la tasse, c’est qu’il faut vraiment pas boire la tasse.

Source photo : Giphy

2. C'est blindé de sueur

Tu vois juste avant on te disait qu’un nageur lambda lâchait entre 20 et 80 millilitres de pisse sur deux heures de natation, eh bien sur une même durée, il lâche AUSSI entre 10 centilitres et un litres de transpiration. Oui parce que vous ne saviez peut-être pas mais on sue dans l’eau.

3. Les piscines contiennent une quantité non négligeable de peaux mortes

Naturellement, c’est difficile à quantifier mais pars du principe que quand tu ne prends pas la douche pourtant obligatoire avant de faire ton plongeon dans le grand bain, tu produis beaucoup plus de peaux mortes. Ces dernières vont rentrer en contact avec le chlore mais le renouvellement de l’eau chlorée nu suffit pas toutefois à avoir une piscine complètement seine.

4. ...Mais aussi de la morve

Et si on n’a pas les chiffres exacts sur la quantité de morve, on peut se douter que c’est plutôt élevé dans la mesure ou l’on se voit perdre nos fluides naseaux facilement à force de pratiquer la brasse coulée. Miam miam.

5. ...Sans compter les poils et les cheveux

OK c’est moche les bonnets de bain mais tant pis si on a des gueules de glands, on aura au moins le mérite de réduire notre quantité de déchetterie corporelle.

Source photo : Giphy

6. Le truc qu'on renifle dans les piscines municipales et qu'on assimile a du chlore n'est pas du chlore mais des chloramines : le résultat des impuretés mélangées à du chlore

Le chlore est inodore. Donc désolée de t’apprendre que ce que tu crois qui sent bon n’est que la manifestation de saleté du liquide immonde dans lequel tu t’apprêtes à immerger ton corps.

7. On y trouve des bactéries et des parasites en tous genre

Rien de grave en soit puisque ces magnifiques organismes sont détruits en grande partie par le chlore mais il en reste une infime partie qui ne peut être totalement annihilée et qui est dangereuses. C’est pour cette raison qu’on peut choper plein de saloperies et notamment la gastro au détour d’une grasse.

8. En France, 13 % des noyades ont lieu dans une piscine

C’est même pas que les piscines sont crades, c’est surtout qu’elles sont dangereuses.

9. Chaque nageur produit en moyenne 0.15 grammes de matières fécales toutes les 15 minutes dans la piscine

Encore une fois, ça ne veut pas dire que tu fais délibérément caca entre deux longueurs, mais que, malgré la forte tenue de tes sphincters, tu lâches tout de même des micro quantités de caca. Sauf que micro quantité + micro quantité = grosse quantité. Résultat des courses, la piscine n’est qu’une fontaine de diarrhée.

10. En gros, plonger dans la piscine revient à nager dans le slip d'un mec sale qui s'est pas lavé depuis 3 mois

J’avais besoin d’une image simple et claire pour rendre mon propos plus percutant, j’espère que vous saisissez mieux maintenant.

Source photo : Giphy

Source : Terraeco, Blog Le Monde, Planetoscope, Slate, Medical daily