L’autre jour, on est tombé sur la dernière bande annonce de la prochaine adaptation en série de A la croisée des mondes par HBO. Autant vous dire que ça nous a excité comme des petits fous parce qu’on avait adoré les trois bouquins de Philip Pullman et qu’on a hâte de voir une bonne adaptation à l’écran. Et plus on en parlait, de ces trois bouquins, plus on s’est rendu compte qu’ils méritaient encore plus de succès que Harry Potter. On va pas cracher sur l’oeuvre de J. K. Rowling, ni même sur les films, mais A la croisée des mondes défonce totalement Potter et ses p’tits potes.

1. Les dæmons, c'est bien mieux que des Patronus tout pétés

Dans A la croisée des mondes, les personnages ont un dæmon, une sorte de compagnon qui reflète leur personnalité et les aide à progresser vers la sagesse. Il prend la forme d’un animal ; pendant l’enfance, il peut changer de forme, puis il se fixe sur un seul animal au passage à l’âge adulte. Dans Harry Potter, le seul truc équivalent, c’est le Patronus, qui ressemble à une hologramme nul en forme d’animal et qu’on galère à faire sortir de sa baguette.

Crédits photo : A la croisée des mondes : La boussole d'or

2. Dans A la croisée des mondes, comme son nom l'indique, il y a plusieurs mondes

Qu’est-ce qui est mieux entre un seul monde et plusieurs mondes ? En toute subjectivité, on a décidé que c’était mieux plusieurs mondes. Ouais, c’est totalement partial, mais on s’en fout. Pouvoir voyager de Cittàgazze à la République des Cieux puis au monde des Mulefas en passant par celui des Morts, tout ça avec un couteau magique ou en butant des enfants, c’est quand même la classe.

3. Y'a pas ce gros relou de Dobby

C’est quand même le personnage le plus chiant de tout Harry Potter. Il a une sale tête, et il est tellement con que quand il veut sauver Harry, il est à deux doigts de le tuer. Chez Pullman, aucun personnage n’est chiant comme ça (même si on a bien envie de péter la gueule du singe doré de Mme Coulter parce qu’il est vraiment méchant).

4. C'est plus adulte et plus philosophique

Même si l’histoire se déroule dans un univers fantastique, avec des animaux qui parlent, des sorcières, des anges etc., elle aborde des sujets bien plus complexes qu’il n’y paraît. Ici ça parle de religion, du pêché originel, du passage à l’âge adulte, de l’origine du monde ou encore du déterminisme. Ça va plus loin que le méchant qui veut juste dominer le monde et supprimer les moldus.

5. Les méchants, là, ils ont un nez

Hop, dans ta gueule Voldemort.

Source photo : Giphy

6. Les personnages sont moins manichéens

Oui, parce qu’on dit « méchants » mais en fait, tous ne sont pas aussi noirs qu’on peut le croire. On est un peu sur une opposition clergé VS anticléricaux, mais certains personnages, comme Mme Coulter, dépassent ce clivage…… PAR AMOUR (c’est beau, on chiale).

7. Ok le film était bof, mais au moins la série sera forcément mieux

Il était pas horrible, hein, ce film, mais il manquait beaucoup d’éléments de l’intrigue et d’enjeux. En plus il a eu la malchance de sortir à l’époque des Narnia, et tout le monde a cru que c’était une pâle copie pour ados. Bref, c’était pas une franche réussite. Heureusement, la franchise a le droit à une nouvelle chance avec la série HBO à venir. Y’aura des acteurs trop cool comme James McAvoy ou Daphne Keen (qui joue dans le film Logan) et la bande annonce donne vraiment envie.

8. C'est beaucoup moins mainstream

Harry Potter par-ci, Harry Potter par-là… Même ici chez Topito on vous en parle tous les 3 jours, alors que A la croisée des mondes, on n’en parle jamais. Si vous voulez sortir un petit peu des sentiers battus, vous savez quoi lire.

9. Y'a pas besoin d'écrire 7 bouquins pour faire une bonne histoire

Ok on était tous tristes quand on a su qu’on était en train de lire le dernier tome de Harry Potter et que c’était la fin, mais c’est quand même aussi très bien de finir une histoire sans avoir besoin de lire 10 millions de pages.

10. Même les fans de Harry Potter en ont marre de Harry Potter

Depuis que des nouveaux livres ont été annoncés, beaucoup de fans disent à J. K. Rowling qu’elle devrait peut-être lever le pied et arrêter de rajouter de nouveaux éléments qui ternissent son histoire. Le hashtag #Readanotherbook est né, et nous on en connaît un, d’another book à lire : A la croisée des mondes.