huitres

Crédits photo (creative commons) : staxnet

Il y a un trio incontournable pour les fêtes de fin d'année: saumon - foie gras - huîtres. Passons rapidement sur les deux premiers pour se concentrer sur le troisième, le grand satan, le mouchoir de la mer. A un moment il faut savoir dire stop.

  1. C'est hyper chiant à ouvrir
    Le Ministère de la Santé communiquera demain les premiers chiffres de couteaux à huitres plantés dans des paumes de main. Ne commencez pas 2013 avec un chiffon sanguinolent enroulé sur la main.
  2. Les ostréiculteurs sont une vraie mafia
    Et vas-y que ça se refile les concessions de père en fils, que ça fait du lobbying dans les Conseils Régionaux et que ça augmente ses tarifs quand il y a une marée noire chez le concurrent. Rien qu'au niveau du nom, "ostréiculteurs", les mecs sont louches. "huitrier", ce ne serait pas plus clair ?
  3. C'est un truc vivant
    Vérifier avant de la bouffer qu'elle n'est pas morte en l'excitant un peu avec du citron a quelque chose de flippant non ? Vous mettez des petits coups de fourchette dans votre foie gras pour vérifier qu'il bouge encore ?
  4. Vous n'avez presque aucune chance de trouver une perle
    Si vous voulez devenir riche, achetez-vous un banco, vous avez clairement plus de chances. C'est pour dire.
  5. C'est un truc de vieux
    Une étude très intéressante montre que la consommation d'huîtres est majoritairement assurée par des gens de plus de 50 ans qui n'ont pas d'enfants de moins de 15 ans. Deux conclusions possibles : soit c'est une question de pouvoir d'achat, soit les huîtres rendent stériles et tuent les enfants de moins de 15 ans.
  6. L'ostréiculture coûte plus cher à la France qu'elle ne lui rapporte
    Des subventions à gogo, des remboursements de TVA et des exportations insignifiantes, on se dit qu'il serait plus rentable de récupérer les concessions sur le littoral et d'y foutre des vendeurs de glace. Pour sortir de la crise, trouvons un vrai métier à nos ostréiculteurs.
  7. C'est dangereux on vous dit
    Si le truc en question n'est donc pas frais, on n'est pas loin de l'hospitalisation. Ou au moins certain de commencer l'année 2013 sur les chiottes. C'est vrai que c'est tentant.
  8. Vous êtes producteur de foie gras dans le Gers
    Alors forcément la concurrence, il faut la dézinguer.
  9. Vous n'êtes pas Parisien
    Comme la majorité des gens. Et vous avez certainement entendu dire que les meilleures huitres partaient direct alimenter les grands restaurants de la capitale et les plus prestigieuses enseignes et que vous, même si vous habitez à 200 mètres de la mer, vous aviez le fond du panier. Vous ne savez pas si c'est vrai, mais dans le doute, cette année, ce sera pâté et cornichons.
  10. C'est quand même crado, les huîtres
    Le mec qui a réussi à nous faire croire que gober un fond de mouchoir au goût d'eau salé est un truc raffiné, c'est un génie du marketing. C'est surement le même mec qui nous avait fait croire que le Tang avait un goût d'orange.

Alors, slurp ou pas slurp ?

Et sinon, rien à voir, mais parce que toi aussi tu détestes courir (sauf des fois), découvre notre dernière vidéo