coluche
Crédits photo (creative commons) : home_of_chaos

C'est lundi matin, et on est de très mauvaise humeur. Le 18 février 1975, Coluche faisait son premier Olympia et arborait pour la première fois sa légendaire salopette. Voilà. C'était il y a 38 ans. Le contexte, une concurrence désastreuse, une mort tragique et de bonnes œuvres font qu'aujourd'hui encore, le bonhomme est cité comme référence par tout ce qui se prétend comique et on a régulièrement droit à des rétrospectives qui en rajoutent à chaque fois un peu plus sur l'empreinte de Coluche sur son époque. Avec tout le respect et l'affection qu'on lui porte, il est quand même temps de lui foutre la paix et d'arrêter de s'approprier son héritage.

  1. Les Enfoirés nous font chier tous les ans
    Non seulement le spectacle revient tous les ans avec des chansons insupportables, mais il faut en plus de ça se coltiner Mimi Mathy et Muriel Robin à la présentation. Cette année ça va être génial, Zaz et Lorie vont chanter Gangnam Style et A la pêche aux moules.
  2. Les rétrospectives sont présentées par Laurence Boccolini
    Si vous n'êtes pas fatigués de revoir en boucle les mêmes sketchs, vous avez de la chance. TMC s'est chargé de vous faire une petite rétrospective Coluche bien chiante présentée, accrochez-vous, par Laurence Boccolini. De là à se dire que Coluche est le maillon faible de l'humour, il n'y a qu'un pas. Que nous franchissons allègrement.
  3. La bouffe aux Restos du Coeur est vraiment dégueu
    Yaourts périmés, plats décongelés qui manquent cruellement de saveur, sans compter les compotes trop sucrées et le service qui laisse à désirer, non vraiment, on est sortis déçus des Restos du Coeur. La gratuité n'excuse pas tout messieurs.
  4. Il est TOUJOURS habillé pareil
    On peut avoir tout le succès du monde et avoir quand même une hygiène déplorable. Le pauvre Coluche qui devait être un sacré pingre si vous voulez notre avis, faisait toutes ses apparitions publiques avec la même salopette bleue et blanche et son t-shirt jaune poisseux. Ce que personne ne dit c'est qu'il était blanc ce t-shirt, avant.
  5. Il est pas foutu de devenir Président
    Quand on s'engage à faire quelque chose, on le fait jusqu'au bout, surtout quand on se présente aux élections présidentielles. Il a suffi de quelques petites pressions du Parti socialiste et de l'assassinat de son régisseur pour qu'il abandonne. Alors Coco, on n’a rien dans la salopette ?
  6. Il se la pète un peu avec son César du meilleur acteur
    Alors que toute cette histoire est une sombre blague. Tout le monde était habitué à le voir faire le clown, alors il suffit qu'on lui file un rôle un peu sérieux et tout de suite on crie au génie. Nous aussi on peut picoler et faire la gueule dans une station-service hein.
  7. Son humour est surévalué
    A part caricaturer des flics alcoolo et faire le zouave sur Canal +, Coluche n'a pas fait grand-chose. En fait, sa vie, c'est juste l'histoire d'un mec qui savait raconter des blagues pas trop mal. Rien d'impressionnant.
  8. Il n'en avait rien à faire des lois de la République française
    Sinon il n'aurait pas épousé en grande pompe Thierry Le Luron en septembre 1985, alors que la loi autorisant le mariage homosexuel ne serait votée que 28 ans plus tard. Ce qui montre chez le comique un certain dédain des lois un peu choquant.
  9. Il a suscité des vocations dont on se serait bien passées
    Alévêque, Guillon et compagnie, toute une génération de comiques pseudo-engagés qui pensent qu'on peut rire de tout et critiquer les politiques impunément, et tout ça à cause de Coluche, qui se permettait tout et avec tout le monde.
  10. Il est impossible de se garer rue Coluche à Maizières-lès-Metz
    Et ça c'est sacrément relou.

Allez, soyons sérieux, il faut cesser avec Coluche maintenant, ça suffit.