Il y a 20 ans, Matmatah nous invitait à venir faire un tour à Lambé. Sur le moment, on ne les a pas pris au sérieux, mais en fait ça se discute, quand même : pourquoi ne pas aller faire un tour à Lambézellec, ancien bourg proche de Brest devenu quartier à part entière de la ville en 45 ? La question se pose et les réponses affluent.

1. Si tu cherches un peu de gaieté

Tous les habitants du quartier de Lambézellec vous le diront : Lambé, c’est sympa. Un bourg très commerçant, avec énormément d’activités culturelles qui valent le détour proposées par la Maison du théâtre ou la médiathèque. Super petit marché, un traiteur d’exception, une maison de quartier sympa et plein de jardins partagés. On est bien, à Lambé.

2. Si aux exams tu t'es planté

Lambézellec est très bien pourvu en infrastructures scolaires. Avec 3,3 établissements scolaires au kilomètre carré et un institut supérieur de l’électronique et du numérique réputé (des métiers qui embauchent en plus), y’a moyen d’entamer une reconversion professionnelle à Lambé sans souci les doigts dans le nez.

3. Si tu as quelque chose à fêter

Y’a toujours une fêté à Lambé : la Fête des Etoiles au moment de Noël, la fête de quartier orientée World Music et découverte des autres peuples en septembre, des fêtes de quartiers sous le pont de Brass’, un cirque qui vient régulièrement. Sans compter (on le verra plus tard), qu’on sait aussi lever le coude.

4. Si t'as rien trouvé pour squatter

A 1596 € / m², le logement est assez attractif, à Lambézellec. La taxe d’habitation est raisonnable par rapport à la moyenne de la France, et le quartier compte 6% de logements vacants, ce qui fait que t’auras a priori une bonne grosse chance de trouver où squatter.

5. Si ton mec vient de te plaquer

A Lambé, 53% des gens vivent seuls. C’est beaucoup par rapport à la moyenne nationale. Si la répartition hommes/femmes est sensiblement équivalente au reste du pays, le quartier permet quand même de rencontrer pas mal de célibataires. Surtout que 43% de la population a moins de 30 ans. Plutôt cool.

A post shared by Jim (@rbjimjim) on

6. Si dans le bus tu t'es fait choper

Extrêmement bien desservi par les transports, Lambé permet de gagner le centre de Brest par la ligne 3 avec un passage toutes les 10 minutes entre 6h00 et minuit et demi. On peut même aller à la gare avec la ligne 3. En plus, Bibus propose ses tickets à 1 euro 50 pour une heure de voyage, donc pas la peine de frauder non plus

7. Et si t'aimes bien la marche à pied

Il existe une très belle promenade qui convient à la fois aux habitués de la marche et aux novices qui part de l’église de Lambézellec pour rejoindre celle de Guesnou. 7 km et deux heures de marche pour découvrir un autre Finistère.

8. Y'a do chouchen à volonté

Avec 19 bars, soit environ 1 bar pour 1100 habitants, Lambézellec a une concentration de bars très supérieure à la myenne française : c’est en effet plus qu’à Rouen, la ville qui comptait le plus de bars par habitant en France en 2016.

9. Si do Bouguen tu veux te jeter

Le quartier de Bouguen abritait autrefois une prison détruite pendant la guerre. C’est donc bien à Lambézellec qu’il faut se rendre pour en voir les vestiges, grimper sur une des parois et se tuer. Mais c’est vraiment si on veut, quoi.

10. Si t'en as marre de galérer

La moyenne des revenus par ménage est de 24600 euros annuels à Lambé. Classe moyenne, quoi, pas ouf, mais ça va, d’autant quand on voit le coût de la vie et des loyers. En plus, y’a que 15% de salariés précaires, ce qui est inférieur à la moyenne de Brest, plutôt autour des 20%. En plus, le salaire médian de la population pauvre est de 790 euros, ce qui équivaut à la moyenne nationale, mais comme tu vis à Lambé, tout est moins cher. Non en vrai, ça vaut le coup.

Un tour et plus si affinités, d’ailleurs.

Sources : Insee, Adeupa-Brest