Les poils, on les traque comme la peste. Et pourtant, l'épilation, personne n'aime ça. On avait déjà essayé de vous convaincre, mais même si certaines ont déjà arrêté de s'épiler et vivent en harmonie avec un gêne de yéti, d'autres ont encore du mal à se décider. Les raisons qui peuvent vous pousser à arrêter cette persécution poilesque sont nombreuses, en voici 10. Faites votre choix.

  1. C'est douloureux et vous le savez : que celle qui n'a jamais eu mal (rien qu'une fois) en s'épilant lève la main. Tout être normalement constitué souffre quand on joue à tire-poil. C'est un fait.
  2. Impossible de faire ça proprement : ou comment redécorer les murs de sa salle de bain avec des bandes de cire usagées.
  3. Le rasoir aussi comporte des risques : même pour les plus douées. Et avouez que ressembler à un saucisson mal découpé n'est pas le must en matière de glamour.
  4. Parce qu'il ne faut pas cautionner la publicité mensongère : curieusement dans les pubs, les demoiselles ont l'air de s'offrir un vrai moment de plaisir. Pas besoin de lutter pour enlever la bande (collée sur un mollet déjà étrangement imberbe). Non, dans les publicités, la bande de cire n'est jamais récalcitrante. Ces jeunes filles ne repoussent jamais non plus le compte à rebours "Allez, à 3, on arrache. 1, 2, 3....bon, à 4...1, 2, 3, 4....cette fois, c'est la bonne..."
  5. Parce que ça repousse beaucoup trop vite : les quatre semaines de repousse c'est du flan, on est d'accord.
  6. Prônons l'égalité des sexes : votre copain/mari/compagnon s'évertue à conserver une toison proche de la forêt amazonienne ? Faites de même.
  7. Oui à la mixité culturelle : dans certains pays, les poils, c'est trop sexe. Devenez l'icône du Turkménistan sans plus attendre.
  8. Au moyen-âge, les pots de cire n'existaient pas : et aux dernières nouvelles, aucune reine n'est morte étouffée par un excédent de poils.
  9. S'épiler, c'est long : mais alors très long. Imaginez le temps que vous gagneriez si vous arrêtiez de vous torturer. Vous avez toujours voulu vous mettre au chant Yougoslave ? C'est le moment.
  10. Parce qu'on ne peut pas faire les choses à moitié : on ne peut pas avoir les jambes fraiches et douces, et faire l'impasse sur le duvet de la lèvre supérieure plus florissant que jamais. Donc on arrache tout. Et on perd encore plus de temps.

Et vous, pourquoi vous laissez tout en friche ?

Crédits photo (creative commons) : Emily Barney