Dans la série des sujets corporels qui fâchent, le poil reste une inépuisable source de frustration ou de fierté, de mépris ou de respect. Tantôt il peut être élégant et admiré, tantôt dru et conspué. Bref, aujourd’hui, nous nous penchons sur la région tumultueuse du torse qui concerne plus couramment les hommes bien entendu, mais nous ne mettons pas non plus les femmes de côté car le poil est l’affaire de tous.

1. La pilosité en autoroute

Tes poils se concentrent sur une ligne droite qui se poursuit inéluctablement vers la région pubienne établissant ainsi un lien aventureux entre tes parties génitales et ton cerveau et qui prouve encore une fois que vraiment les hommes ils ont leur cerveau dans la teub !!!! pas vrais les filles ??? allez, tous avec moi !! OUAIS ! Yay ! Wouhou ! Wou ? Y’a quelqu’un ?

2. La pilosité en forme de coeur

Pilosité classique il va sans dire, cette forme de cœur (avec une alternative possible en raie manta pour les amoureux de la faune aquatique) concentre ses agents pileux au niveau du poitrail pour se terminer en dissémination vers le bas ventre. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les détenteurs de ce type de pilosité ne sont en aucun cas plus romantiques que la moyenne.

3. La pilosité absente

Un cas très sévère d’imberbité dont souffrent certains hommes en quête de virilité et de charisme alors que d’autres hommes raffolent particulièrement de cette douceur épidermique qui leur permet de se oindre d’huile avant de faire des crêpes.

4. La pilosité surprise

Typique d’une pilosité instable, le genre de pilosité sur lequel on ne peut pas compter clairement. Ces poils apparaissent de manière tout à fait inopinée alors qu’on s’y attendait pas du tout.

5. La pilosité "passion ovine"

Alternative du loup-garou, cette pilosité existe dans la vraie vie et pas que dans Twilight, elle appartient à des personnes de type poilu qui ont décidé de ne pas s’encombrer d’une vie d’épilation et de souffrance.

6. La pilosité asymétrique

Quand tu ne sais pas si ton corps se moque de toi, mais que tu commences à avoir un sérieux doute.

7. La pilosité façon "je me suis épilé, ça fait trop mal, je regrette" #notinmyname

D’abord on pense que ce sera une bonne solution, puis on se rend compte bien vite que l’épilation du torse devrait être interdite par la convention de Genève et que s’ensuit à cette phase d’horrible souffrance une phase d’horrible repousse de poils endoloris et purulents.

8. La pilosité façon "j'ai raté ma vocation de femme à barbe, niquez-vous"

Parce que les femmes aussi ont le droit d’avoir des poils sur le torse bordel !

9. La pilosité qui cherche à te transmettre un message

Message trop souvent mal interprété par les partenaires sexuels éventuels qui verront dans ce hasard pileux une injonction plutôt impolie.

10. La pilosité "signature de médecins"

Ces gars sont allés beaucoup trop loin.

Si tu trouves que ces illustrations ont manqué de respect à la bienséance, retrouve d’autres créations au moins aussi médiocres sur @NotrePaintQuotidien.

Cordialement.