Ton enfant est de plus en plus grand, et il se pose de plus en plus de questions. Sauf qu’avant, vu qu’il ne savait pas parler, il les posait dans sa tête et t’étais peinard. Maintenant, il l’ouvre absolument tout le temps, avec tout le monde, et ça donne des bons moments de honte intersidérale selon les questions posées. Prépare-toi, personne n’y échappe, et tout le monde en prend pour son grade.

1. Comment on fait les bébés ?

Celle-là, c’est la plus basique, un classique. Tu t’y prépares depuis des années, t’essayes de trouver la réponse la plus appropriée, sans trop mentir mais sans lui balancer un lien YouPorn non plus. Mais le jour où il te la pose, bah tu bloques, et propose la plus grande des réponses alternatives : « demande à ton père / ta mère « .

2. Pourquoi la dame est moche ?

Question fréquemment posée dans un endroit bondé, à haute, très haute voix. Quelle que soit ta réponse, elle sera vexante pour cette pauvre dame (ou monsieur) qui n’a pas choisi d’avoir une si sale gueule.

3. Pourquoi Papa il te grimpe dessus ?

Eh ouais, fallait lire notre Top sur « comment baiser dans réveiller les enfants« . Ça aurait pu t’éviter ce genre de questions hyper gênantes, quand ton gamin vous surprend en pleine partie de jambes en l’air.

4. Ça veut dire quoi "fils de pute "?

Cette question se pointe évidemment quand tu es en train de parler avec des adultes, et qui attendent, avec une petite joie non-dissimulée, ta réponse gênée. Toi, tu hésites entre plusieurs choix : engueuler ton gamin parce qu’il a dit un gros mot, lui demander où est-ce qu’il a entendu cette insulte, lui expliquer exactement ce que ça veut dire, ou te marrer. Tu peux aussi tout faire en même temps, mais niveau crédibilité c’est pas super.

5. Pourquoi ton papy est parti vivre en Argentine après la guerre ?

Avouer que son grand-père est un nazi, c’est pas facile. L’expliquer à ton gamin de 10 ans, ça l’est encore moins. Mais bon, on ne choisit pas sa famille, et puis y’a aucune preuve, ok ?

6. Pourquoi mamie elle met des couches ?

Question qui peut être posée en plein dîner de Noël, de la dinde plein la bouche (on parle de l’animal hein), face à une grand-mère sourde d’oreille qui se contentera de gueuler « qu’est c’qui dit le petit? ». Tu as de la chance, vu qu’elle n’aura pas entendu, tu pourras te contenter d’un sourire un peu gêné à ton cousin à côté de toi, qui s’en fout puisqu’il est déjà trop bourré.

7. C'est elle la dame que tu n'aimes pas ?

Passé un certain âge de ton enfant (vers 3 ans), tu ne pourras plus lui balancer de potins. Ton rejeton se transforme automatiquement en la pire des balances, et pourra ruiner toutes tes relations sociales. Une seule règle : motus.

8. Pourquoi mon zizi devient tout dur ?

Quand cette question est posée dans l’intimité de la maison, tu es tout à fait à même de répondre. Mais quand ton gosse te pose cette question dans la file d’attente du boucher face aux côtelettes, tu te sens mal, si mal.

9. Pourquoi la dame elle attend presque toute nue sur le trottoir ?

Se promener avec son enfant en ville, ça donne matière à ses questions. Et promener ton gosse au Bois de Boulogne ou au Bois de Vincennes, ça en amène d’autres, un peu plus gênantes.

10. Pourquoi le monsieur est noir, il est malade tu crois ?

Généralement, tu peux réussir à expliquer à ton gamin de manière assez simple les différences de pigmentations. Puis parfois, tu te loupes complètement, sous la pression des regards braqués sur toi, et sors des trucs dont même Marine Le Pen aurait honte.

Et vous, c’est quoi les questions les plus gênantes qui vous ont été posées par vos gamins ? Qu’est ce que vous leur répondez ?