Ah sacrés Français. Outre les nombreux clichés qui nous font la vie dure (non on ne se lave pas une fois par semaine, mais bien une fois tout les deux jours, arrêtez à la fin !), il y a pas mal de trucs qu’on fait par chez nous notamment rapport à l’éducation des moutards, qui peuvent surprendre au-delà de nos frontières. Enquête. Rencontre. Partage. Amour. Zizi.

1. La fessée et la gifle

Eh oui, on fait partie des derniers pays à encore tolérer la fessée. Châtiment corporel totalement approuvé. Même si la bonne vieille fessée a fait débat, le Conseil constitutionnel a toutefois rejeté la loi anti-fessée (ainsi la nommait-on en janvier 2017). Du coup, il va de soi qu’un baffe dans la gueule est également autorisée par la loi. En revanche, pas la biffle. On est vraiment plein de contradictions.

Source photo : Giphy

2. Boire du vin avant la majorité

Bon, dans les faits, on n’a pas le droit de boire de l’alcool avant 18 ans. Mais bon, les lois en France parfois on s’en tamponne. En l’occurrence, on ne s’offusque pas de boire un petit ballon de vin rouge, ça compte pas comme de l’alcool. Et puis comment on ferait pour fêter les résultats du bac sinon ?

3. Regarder des films déprimants

Si à 15 ans t’as pas maté un film français qui t’a foutu le bourdon pendant une semaine, c’est que t’es pas vraiment français.

Source photo : Giphy

4. Le fait de vouvoyer ses profs, voire ses parents (si, si, ça arrive)

Bon évidemment, le concept de vouvoiement ne peut pas parler beaucoup aux pays anglo-saxons, cela dit même en Espagne et en Italie, les élèves ont plutôt l’habitude de tutoyer leur prof. On a beau boire du pinard avant le brevet on est un peu conservateurs sur d’autres sujets quand même. À bas le vouvoiement.

5. Le volume horaire de cours

Ouch. Sujet sensible à l’heure de la rentrée. Tu penses que les mioches foutent rien à l’école ? Sache qu’ils font pourtant partie des enfants qui ont le volume horaire de cours le plus élevé. Bon en fait tout ça s’explique par le fait que dans d’autres pays d’Europe comme l’Allemagne, les journées de boulot sont plus courtes et du coup les grandes vacances durent 6 semaines au lieu de 12. Bref en fait ils ont tout compris encore une fois ces Allemands.

Source photo : Giphy

6. Fumer des clopes devant ses enfants

Même si les mœurs évoluent à ce propos, il semble tout à fait naturel de griller sa blonde (la cigarette hein, pas une copine !!!!!!) devant son morveux. Et encore. Il y a quelques années, non seulement on fumait devant lui mais on fumait sur lui dans des espaces bien confinés comme la voiture. Et après nos parents s’étonnaient qu’on gerbe.

7. Fumer des clopes devant ses parents

Pas de quoi s’étonner si tu les vois toi-même fumer depuis ta plus tendre enfance. Bon bien sûr on parle pas de fumer des gitanes à huit ans, on a quand même un sens moral. Avant 12 ans c’est vraiment choquant.

8. Fumer des clopes devant ses profs

Bon en fait tu l’as compris, le truc qui choque en France c’est qu’on est des gros clopeurs de la naissance jusqu’au cercueil.

Douce Fraaaaaaance, cher pays de mon enfaaaaaaaanceuuuuu, bercé de tendre insousiaaaanceeeeeeeuuuu…. gnagnagna gnagnagna.