Au début, quand tes potes t’annoncent qu’ils vont avoir un enfant, tu es content pour eux, voir même ému (oui, ça arrive). Mais en fait, tu te rendras vite compte qu’ils vont rentrer dans une autre catégorie, celle des parents, celle des gens qui ne pensent qu’à leur môme, et c’est vite chiant.

1. Ils se couchent tôt

Ils commencent généralement à bailler à partir de 21h, et sont au lit à 21h15, avec un bouquin et une verveine. Ils sont incapables de regarder le film de TF1 jusqu’au bout, et s’endorment généralement la bouche ouverte sur le canap’.

2. Ils mangent des trucs sains

Genre des légumes bio, du quinoa, des galettes de riz et du café issu du commerce équitable. Et si jamais tes potes sont en plus des parisiens du 11ème arrondissement, c’est le combo.

3. Ils prévoient toujours tout

Ils ne partent plus en vacances comme ça, sur un coup de tête. Non maintenant qu’ils sont parents, ils organisent tout le voyage comme des militaires et ne laissent plus aucune place à la spontanéité.

4. Ils n’ont plus de souvenirs de soirées beuveries à raconter

Avant, quand vous vous retrouviez, vous vous parliez de vos dernières soirées avec potins, ragots, détails du Plan Q qui avait suivi, le tout autour d’une pinte bien fraiche. Maintenant, vu qu’ils ne sortent plus, ils n’ont plus grand chose à raconter.

5. Ils vous jugent

Vous, qui n’avez pas d’enfant, ne connaissez rien de la vie, de l’amour, de l’épanouissement de soi, bla-bla-bla. Et quand vous leur racontez vos dernières soirées, que vous décrivez votre mode de vie, ils vous jugent un peu trop et font tout pour vous faire rentrer dans le droit chemin.

6. Ils sont toujours malades

Ils ont toujours un rhume, une gastro, la grippe, ou même des poux. La faute à leur môme qui leur refile tout ce qu’il chope en permanence. Combien de brunchs ont été annulés à cause d’une gastro carabinée ? On ne veut même plus compter.

7. Les seules photos qu’ils te montrent sont celles de leur môme

Parce que c’est les seules photos qu’ils ont dans leur téléphone. On peut y voir le gamin sur le pot, le gamin qui mange, le gamin qui dort, qui rigole, qui a perdu une dent, qui bouffe une crotte de chat. Tout y est, et tout le monde s’en fout.

8. Ils sont incapables de tenir une conversation téléphonique

N’osez pas essayer de parler d’un de vos problèmes au téléphone avec votre pote qui garde son gamin en même temps, vous n’arriverez pas à finir une seule de vos phrases, puisque vous serez constamment interrompu par des « repose ce vase tout de suite » ou bien « lâche ce couteau et file dans ta chambre ».

9. Ils ne parlent que des progrès de leur enfant

« Aujourd’hui, Machin a eu un 10/10 en dictée » « Machin sait aller sur le pot tout seul » ou encore « Machin a dormi presque 3 heures d’affilées aujourd’hui, je suis trop contente ». Ouais bah moi j’ai détartré la cafetière, est-ce que j’en parle à tout le monde ? Non ? Bah c’est pareil.

10. Ils postent des statuts Facebook chelou

Que ce soit un live Facebook de leur accouchement ou bien les moindres détails de la vie intime de leur enfant, les parents sont les plus chiants sur ce réseau social. Une bonne fois pour toute, histoire que ce soit clair pour tout le monde: on en a rien à foutre de vos photos de famille, de la couleur du caca de votre rejeton ce matin ou bien du nombre de points de suture que vous avez eu après votre épisiotomie, merci bien.

Et vous, vous fréquentez toujours vos potes parents ?