Ce que tu aimes dans la vie, c’est relever les challenges les plus fous. Koh Lanta, c’est pour les faibles. Toi tu as décidé plutôt d’être parent ET freelance en même temps.

1. Tous les enfants de la classe de tes mômes connaissent ton prénom.

Il faut dire que tu t’es tapé un paquet de sortie de classes. Bizarrement, c’est à toi que la maîtresse demande à chaque fois. Et sachant que tu es freelance et que c’est dans ton sang d’accepter toutes les missions, tu réponds oui, à chaque fois.

2. Tu as des dessins de bonshommes sans buste sur tes dossiers clients.

Tu fais régulièrement l’erreur de laisser traîner tes papiers importants sur ton bureau. Enfin, « ton bureau », c’est un grand mot, tu as plutôt l’impression désormais de squatter l’atelier bricolage de tes enfants.

3. La dame de la porte à l'école a longtemps cru que tu étais nounou.

C’est à force de te voir récupérer la moitié de la classe à l’heure de la sortie. Les autres parents ont souvent des problèmes de transport et le réflexe de te demander de dépanner parce que toi tu seras à l’heure, sachant que depuis ce matin tu n’as rien d’autre à faire que de regarder ta montre en attendant la sortie d’école.

4. Tes coups de fil importants, tu les passes aux toilettes.

C’est ta salle de réu à toi. La seule pièce de la maison où tu as des chances d’être à peu près tranquille, passée une certaine heure et pendant la totalité des vacances scolaires.

5. Tu n'as jamais de ciseau, de colle, ni de stylo.

Tu te fais absolument tout chourer par tes enfants, du coup tu te retrouves à signer des contrats avec un feutre rose à la senteur fraise des bois.

6. Tu es pris(e) de spasmes quand les autres parents te disent : "T'as de la chance, c'est cool, toi, avec ton boulot."

La grande majorité des parents s’imagine que ton boulot consiste à enfiler des perles avec la sécurité de l’emploi, le tout devant une série bien au chaud dans ton pyjama, alors forcément, ça fait rêver.

7. A la kermesse, c'est toi qui nourrit tout le monde.

Parce que bien sûr, ça court pas les cours d’école les gens qui, comme toi, ont tout à fait le temps de faire des gâteaux, des crêpes, et du jus de pomme maison, espèce de petite feignasse.

8. Tu as déjà essuyé des fesses avec ton boss.

C’était au téléphone, pendant la gastro du petit, et ça se passait presque bien jusqu’à ce qu’il hurle : CACA PARTOUT ! (Le petit, pas ton boss)

9. Tu as la phobie des grèves de l'éducation nationale

Tu as développé une grévophobie aigüe, parce que tu sais très bien que le jour où ça tombe, ce n’est pas un enfant que tu récupères, mais la moitié de sa classe. Le jour où tu as un dossier urgent à boucler parce que sinon, c’est pas drôle.

10. Parfois, tu te prends à rêver d'être fonctionnaire à la préfecture.

Tu aurais un joli bureau bien rangé, tes affaires là où tu les as laissées, du silence dans les oreilles, des bulletins de salaire qui tomberaient du ciel et tu ne rentrerais pas trop tard, détendu(e) comme après une après-midi au spa. (En tout cas, c’est ce que tu crois)

C’est fini pour la pause, retourne donc travailler, tu as un dossier à finir, du linge à étendre et une veste à aller chercher au pressing, vu que tu as le temps, toi, au moins, veinard(e).