Tu croyais être enfin débarrassée de ta crise de la puberté et de toutes les petites joies qui vont avec ? Que nenni ma brave, tu es désormais enceinte, et t’as l’impression de vivre une seconde crise d’adolescence, le tout avec un bide énorme qui t’empêche de lacer tes pompes. Non mais sans déconner, ils devraient peut-être marquer sur la notice des capotes à quoi tu peux t’attendre si tu tombes enceinte, histoire d’être prévenue hein.

1. Les cheveux gras

Tu te souviens, quand t’avais 16 ans et que tes cheveux étaient aussi gras que ceux de Kurt Cobain ? Tu pensais qu’une fois adulte ça n’allait plus t’arriver, sauf si tu arrêtais de les laver pendant 2 semaines ? Et ben non, te voilà avec les cheveux de Severus Rogue qui tombent sur ta gueule, même en les lavant tous les jours. Su-per.

2. Les boutons

Le Biactol, t’en as utilisé des litres et des litres pendant ton adolescence. Et bien tu peux te refaire un petit stock dans ta salle de bain, parce que tu ressembles de nouveau à une calculette Casio, sans raisons apparentes. T’as même pas bouffé 3 saucissons à toi tout seule, tu ne comprends vraiment pas pourquoi t’as tous ces trucs sur la gueule, c’est injuste.

3. Les humeurs

Tout le monde t’énerve, ou au contraire tu trouves que le monde est beau et t’as envie de chanter des comptines aux papillons. Le truc, c’est que ça peut changer en 3 secondes, et tu te retrouves parfois à chialer et à rigoler, le tout en 3 minutes, et dans la même phrase.

4. Les caprices

Les envies de bouffe à 3h du mat’, c’est pas un mythe. Et ton mec, gentil garçon qui subit ta grossesse (pauvre chaton), se retrouve à aller t’acheter un bocal de cornichons à 23h, alors qu’il était pépouze en pyjama sur le canap’, inconscient encore de ce que tu allais exiger dans les 5 prochaines minutes.

5. Tes hormones qui partent en vrille

T’as des envies sexuelles qui sortent de nulle part, tu pleures pour un oui ou pour un non, et t’es même capable de chialer devant une publicité sur le PQ qui passe à la télé, sans jamais vraiment savoir pourquoi. C’est comme ça.

6. La nidation

Quand t’es pas loin d’accoucher, t’as envie de créer un petit nid douillet pour ton futur enfant à naître, et tu peux passer des heures à imaginer et à mettre en place la déco de sa chambre. Comme quand tu étais adolescente et que tu passais des heures à accrocher tes posters préférés, ou à changer tous les 3 jours de housse de couette pour que ça aille avec ta nouvelle humeur du jour.

7. Les seins qui grossissent

Ouais, avec la grossesse ils explosent littéralement, un peu comme lors de ta puberté, où tu es passée de l’étape planche à pain à l’étape « il me faut un soutif pour mes nouveau seins ». Là c’est pareil, sauf que tu as des loches vraiment énormes.

8. T’es tout le temps crevée

T’as mal partout, tu pourrais dormir pendant des heures à n’importe quel moment de la journée, un peu comme à l’adolescence, quand tu dormais jusqu’à midi alors que t’en branlais pas une de la journée et que t’avais pas vraiment de prétextes pour être crevée.

9. Ton corps change

A l’adolescence, t’as les seins qui poussent, le corps qui se forme pour passer de celui d’une enfant à une adulte, le bassin qui s’élargie, etc. Pendant ta grossesse c’est pareil, sauf qu’en plus tu pues des pieds, trop cool.

10. Tu es (un peu) paumée

Comme à l’adolescence, tous ces changements corporels peuvent entraîner une perte d’identité, au début de la grossesse notamment. Tu te sens différente, bizarre, un peu perdue et tu ne comprends pas trop ce qui t’arrive. On te rassure, c’est tout à fait normal. Et généralement ça rentre dans l’ordre au fil de la grossesse.

Et vous, quels sont les changements de votre corps pendant la grossesse qui ont été similaires à la puberté ?