Les records, c’est comme tout : ça évolue. Aujourd’hui, les athlètes sont bien plus balèzes et le matériel bien plus profilé qu’il ne l’était au début du siècle : résultat, dans certaines disciplines, les records mondiaux ont tout simplement été explosés en 100 ans, avec certains temps divisés par deux. Un gros changement qui marque aussi les limites de la course aux records : pas sûr qu’on puisse en éclater autant dans les années à venir que lors des 30 dernières années.

1. Le 100 mètres

En 1912, l’Américain Don Lippincott court le 100 mètres en 10 secondes et 6 centièmes aux JO de Stockholm. Finalement, le record n’a pas tellement évolué en 100 ans puisque celui actuellement détenu par Usain Bolt est de 9 secondes 58. On ne courra pas en 8 secondes, a priori.

Source photo : Giphy

2. Le saut en hauteur

En mai 1912, à Palo Alto, l’Américain George Horine franchit la barre des 2 mètres en saut en hauteur. C’est déjà pas mal. A l’heure actuelle, c’est toujours le Cubain Javier Sotomayor qui détient le record du monde avec un saut réalisé 2,45 mètres en juillet 1993. On a gagné un demi-mètre en 80 ans.

3. Le 400 mètres

Aux JO de 1900, à Paris, Maxey Long court le 400 mètres en 49 secondes et 4 centièmes. Aux Jo de Rio, en 2016, c’est le Sud-Africain Wayde van Niekerk qui établit le nouveau record avec une course réalisée en 43 secondes et 3 millièmes de secondes. On a en gros gagné 6 secondes en 116 ans. Pas énorme non plus.

4. Le lancer de disque

Décidément, presque tous les premiers records du monde sont américains : c’est en effet James Duncan qui réalise le premier record du monde homologué de lancer de disque en 1912 à New York, avec un jet à 47,58 mètres. Autant dire que, depuis, les lanceurs ont fait du chemin : l’actuel record est détenu par l’Allemand Jürgen Schult qui, en 1986 à l’heure où la RDA existait encore, a balancé son disque à 74,08 mètres. Beaucoup beaucoup plus loin que Duncan, donc.

Source photo : Giphy

5. Le saut en longueur

En 1901, Peter O’Connor qui a un bon nom d’Irlandais saute à 7,61 mètres à Dublin. En 1991, Mike Powell a lui sauté 8,95 mètres à la seule force de ses jambes musclées. Dans ta gueule O’Connor.

6. Le lancer de poids

Champion olympique en 1904 et 1908, Ralph Rose a longtemps dominé la discipline en balançant son poids à 15,54 mètres lors d’un tournoi organisé en 1909 à San francisco. Dont acte : en 1990, Randy Barnes a lui envoyé valdinguer le poids à 23,12 mètres. Mais Barnes a peu après été contrôlé positif et écarté du circuit. Autant dire que son record, quoique conservé, peut être discuté.

7. Le 100 mètres nage libre

En 1905, un certain Zoltan, ressortissant d’Autriche-Hongrie, a crawlé son 100 mètres en bassin de 50 (mètres) en 1 minutes et 5 secondes. En 2009, lors des championnats du monde, le Brésilien César Cielo a établi un nouveau record à 46 secondes et 91 centièmes. Dans les dents Zoltan.

8. Le saut à la perche

Il faut remonter à 1912 pour voir le premier record de saut à la perche homologué : c’est à Marc Wright qu’on le doit après qu’il a franchi la barre des 4,02 mètres dans le Massachusetts. Depuis, on a fait du chemin en hauteur : Renaud Lavillenie a établi un nouveau record du monde en février 2014 avec un saut à 6,16 mètres. BAM DEUX METRES DE GAGNÉS.

9. La vitesse en avion

En 1903, l’aviation, c’était pas ça : le tout premier record homologué est imputable à Wilbur Wright, qui a atteint la vitesse vertigineuse de 10,98 kilomètres par heure. Pour info, le record actuel date de… 1967 quand on a arrêté d’essayer d’aller vite alors que ça servait à rien. A cette occasion, Pete Knight a atteint une vitesse sensiblement plus élevée : 7272,6 km/h. Non, il n’y a pas de problème de virgule.

Source photo : Giphy

10. Le marathon

Le premier marathon homologué en tant que record du monde date de 2003. Mais avant cela, les résultats sont répertoriés en tant que meilleures performances. Et on a gagné 53 minutes entre le premier record, établi par Johnny Hayes à Londres, en 1908, et celui du Kenyan Dennis Kimetto, qui a parcouru la distance en 2 heures, 2 minutes et 57 secondes à Berlin, en 2014.

Les temps changent.