Les ménures d’origine australienne aussi appelés « oiseaux-lyres » ont la particularité de pouvoir imiter plus d’une vingtaine de sons et notamment l’alarme anti-vol et la tronçonneuse. Et comme cette information vient de changer votre existence, il me paraît plus que pertinent de vous en dire un peu plus sur ce merveilleux pays qu’est l’Australie. 14 fois plus grand que la France, ses terres regorgent de parcs naturels tous plus incroyables les uns que les autres. On vous en parle.

1. Kakadu National Park, le plus célèbre

Inscrit au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1981, cet immense parc (le plus grand du pays) offre pléthore d’activités telles que l’observation d’oiseaux, de crocodiles, la pêche et autres. On peut également y découvrir l’art aborigène vieux de quelques millénaires sur les rochers de la région d’Ubirr et Burrungkuy.

Crédits photo (creative commons) : Tourism NT

2. Blue Mountains avec les trois sœurs : Meehni, Wimlah, Gunnedoo (idées de prénoms pour vos gosses)

Blue Mountains, en français, « les Montagnes Bleues » (merci Google traduction) doivent leur nom aux émanations bleutées d’Eucalyptus. Une légende faussement aborigène raconte que les trois sœurs (qui sont des rochers) étaient avant de vraies jeunes filles dont le mariage avec des hommes de la tribu voisine fut interdit. Bon, l’histoire a été créée de toutes pièces par l’office du tourisme australien mais on appréciera la tentative de folklore.

Crédits photo (creative commons) : Anne Dirkse (www.annedirkse.com)

3. Port Campbell et ses 12 apôtres (qui ne sont plus que 9)

Beh oui, c’est le souci quand de telles formations rocheuses hautes de près de 45 mètres sont toutes faites de calcaire (rappel de tes cours de 3ème : l’action érosive de l’eau agit mécaniquement et chimiquement sur la roche et la dissout). Reste que l’on peut se balader le long de « Grand Ocean Road » et observer les vagues s’échouaient sur les sublimes plages australiennes. NB : il faudrait visiter pendant 27 ans tous les jours une plage pour toutes les voir tant il y en a en Australie.

Crédits photo : Kamala Sakornmaneesup/Shutterstock.com

4. Le parc national Uluru-Kata Tjuta, avec sa colline sacrée, emblématique de l'Australie

Lieu sacré pour les peuples aborigènes Pitjantjatjara et Yankunytjatjara, cette colline haute de 348 mètres située au milieu de nulle part au centre de l’Australie (la vie nocturne est un peu morte là-bas, on préfère vous prévenir) est un symbole de la culture australienne. Il ne faut surtout pas escalader l’Ayers Rock (son autre nom) par respect pour les légendes ancestrales.

Crédits photo (creative commons) : Corey Leopold

5. Ikara Flinders Ranges et ses paysages désertiques

Vous y découvrirez les paysages typiques de l’outback australien, le nom informel de ces grandes régions arides et inhabitées que l’on trouve dans l’arrière-pays. C’est également là que l’on peut observer le Wilpena Pound que certains qualifient d’amphithéâtre naturel du fait de sa forme cylindrique assez étonnante. Et non, il n’y a pas de photo l’illustrant. Vous savez comment fonctionne « Google Image ».

Crédits photo (creative commons) : L. J. LaBarthe

6. The Grampians, un bon spot pour se tordre la cheville

A trois heures de route à l’ouest de Melbourne (comme ça, vous situez bien, n’est-ce pas ?), c’est le paradis des randonneurs avec ses sentiers à n’en plus finir. Par ailleurs, il est possible d’y contempler la vue à 360° lors que vous atteindrez « The Balconies ». Et non, cette photo n’est pas photoshoppée.

Crédits photo (creative commons) : Gav Owen from Melbourne, Australia

7. Ningaloo Reef National Park, avec son sublime récif corallien

Requins-baleines, dauphins, dugongs, raies mantas (qui peuvent peser jusqu’à 1 600 kilos), morues, requins blancs et plus de 500 espèces de poissons tropicaux : voilà ce que vous pourrez trouver le long des 300 kilomètres de côtes. Pas mal. Pas dingue mais pas mal.

Crédits photo : Darkydoors/Shutterstock.com

8. Cradle Mountain National Park en Tasmanie (si vous ne savez pas où c'est, tout est normal)

De sublimes lacs nichés entre les montagnes et des paysages à couper le souffle, les australiens n’ont rien à envier à nos Alpes. On est en Tasmanie, petite île sauvage située au sud de l’Australie où l’on peut croiser les fameux (et plutôt vilains) diables de Tasmanie.

Crédits photo : Kamala Sakornmaneesup/Shutterstock.com

9. Karijini National Park où l'on peut se baigner dans des piscines naturelles, la classe

De magnifiques piscines naturelles à foison dans des gorges creusées depuis plus de 2.5000 millions d’années, voilà ce que vous y trouverez.

Crédits photo : Ronnybas/Shutterstock.com

10. Litchfield National Park et ses immenses termitières

Ce n’est pas son premier atout dans la mesure où il s’agit de larges structures construites par les termites elles-mêmes et que la perspective de s’y heurter par inadvertance est légèrement rebutante (considérant la taille, il faut vraiment être salement myope). Disons que les multiples cascades, les piscines naturelles et les bois luxuriants rattrapent un peu la chose.

Crédits photo : Julian Peters Photography/Shutterstock.com

Certes, d’autres parcs naturels existent en Australie puisqu’il y en a près de 500 (qui ne représentent que 4% du pays, on se demande de quoi est constitué le reste de l’Australie), mais on vous laisse le soin de les découvrir par vous-même parce qu’on est gentil.

Source : Australia.com, VisitMelbourne.com, Guide des backpackers, Wikipédia