Harry et Meghan vont se marier. Heureux événement, joli moment, regarder des gens riches se reproduire entre eux, ça fait toujours chaud au coeur. En espérant un peu secrètement que la cérémonie ne sera pas trop monotone, même si il y a fort peu à parier qu’on profitera de l’événement pour écarteler Elizabeth II. Enfin on ne sait jamais.

1. George IV et Caroline de Brunswick

Quand il était prince, George IV a contracté un gros paquet de dettes. Un très très gros paquet de dettes. Un paquet de dettes tel qu’il a dû demander au parlement britannique de sortir la machine à chèques. Mais le parlement n’y consentait qu’à condition qu’il fasse un joli mariage. On choisit alors la cousine de Georgio, Caroline de Brunswick, qui débarque d’Allemagne et là c’est le drame : ils se trouvent l’un et l’autre hyper laids. George, surtout, ne tarit pas d’insultes sur sa future femme, qu’il juge laide, petite et surtout malodorante. Pour supporter le mariage, il s’est bourré la gueule et s’est endormi devant la cheminée sur le sol. Ensuite, ils ont fait un gosse rapidou et ne se sont jamais revus. George IV a même interdit à Caroline de venir à son sacre.

2. Henry VIII et Anne de Clèves

Vous savez pourquoi les Anglais sont anglicans ? Parce qu’Henry VIII a décidé de créer sa propre religion uniquement pour avoir le droit de divorcer de sa première femme. Ensuite, il a fait décapiter la deuxième et la troisième est morte en couches. Bref, il lui fallait une nouvelle femme, mais les candidates n’étaient pas nombreuses. Après avoir essuyé plusieurs refus, il s’est rabattu sur Anne de Clèves qu’on lui avait décrit comme « absolument sublime ». Mais quand il l’a rencontrée, il l’a trouvée affreuse. Trop tard : mariage en 1540, mais mariage non consommé. Henry s’est refusé à coucher avec sa femme, obtenant ainsi l’annulation de son mariage.

3. Mathilde de Toscane et Welf II de Bavière

Veuve de son premier mari (certains avançaient qu’elle l’avait fait tuer pour consolider son pouvoir), Mathilde de Toscane a été forcée de se marier pour assurer ses alliances avec Welf II de Bavière, qui avait environ 17 ans. Mathilde en avait 43, 40 de plus que le XI° siècle. Mariage gigantesque, 120 jours de fête, la totale. Mais Welf n’était pas porté sur le sexe. Deux nuits de suite, il évita le lit conjugal et le troisième, Mathilde s’allongea toute nue sur une table histoire d’être très très claire. Comme Welf ne se montra pas emrressé, Mathilde le congédia dans un concert d’insultes et les deux époux se séparèrent aussitôt sans jamais avoir niqué.

Source photo : Giphy

4. Philippe II Auguste et Ingeburge de Danemark

Marié une première fois à 15 ans à une femme qui en avait 14, Philippe avait tenté de divorcer à 19 ans pour calmer la ferveur que sa femme suscitait chez ses sujets, mais une mort en couche exauça ses voeux sans qu’il est à s’emmerder. Cherchant à se remarier pour tisser des alliances, il jeta son dévolu sur la princesse Ingeburge, du Danemark. Ils se rencontrèrent le jour du mariage. Sans que l’on sache vraiment pourquoi, le lendemain de la nuit de noces, Philippe exigea de divorcer. Devant la résistance de sa femme, le roi la fit placer dans des couvents pendant 20 ans pour se débarrasser d’elle.

5. Catherine II et Pierre III de Russie

Catherine II n’avait aucune envie de devenir femme de tsar, et encore moins de vivre en Russie, et encore moins de se taper Pierre, qu’elle jugeait stupide, cruel et incapable. Lors du mariage, la couronne de Catherine s’est avérée si lourde que la future reine se tapa une migraine affreuse. Le soir, Pierre s’est barré de la chambre pour aller picoler avec ses potes. Catherine n’était pas contente. Et si elle n’avait aucune envie de devenir femme de tsar, elle était tout à fait disposer à devenir tsarine elle-même : six mois plus tard, elle monta un putsch contre son mari et prit le pouvoir en installant son fils sur le trône.

6. Henri IV et Marguerite de Valois

C’est l’histoire de la reine Margot. Henri IV (alors Henri III de Navarre) était protestant et roi de Navarre, Marguerite catholique et fille du roi de France. En gage de réconciliation, les deux devaient se marier à Paris ; puis tout à trac, six jours plus tard, la Saint-Barthélémy éclate. Henri IV ne dut sa rédemption qu’à la protection de sa femme, mais c’était le gros bordel et sa vie était sérieusement menacée. Pour accéder au trône, il dut se convertir au catholicisme ; les deux époux ne se remirent jamais de ces événements et vécurent heureux mais séparément, avec des amants de toutes parts.

Source photo : Giphy

7. Le mariage de Caracalla

S’il y avait bien un ennemi que tous les empereurs romains avaient envie de voir s’effondrer, c’était l’empire parthe. Caracalla, empereur en 2016 avant Jésus-Christ, était comme les autres. Et pour faire monter la sauce d’une guerre, il eut l’idée d’organiser un mariage avec la fille du roi parthe. Caracalla entra donc en territoire parthe avec son armée pour célébrer le mariage et massacra tous les invités du mariage.

Mais mal lui en prit : Caracalla fut assassiné à peine un an plus tard.

8. Cléopâtre (non, pas celle-là) et Alexandre le Molosse

Fille du roi Philippe II de Macédoine, Cléopâtre devait épouser Alexandre, roi d’Epire. Mais attendez, car l’Epire est à venir. Le but du mariage était de montrer au monde entier à quel point la Macédoine était puissante et matez-moi un peu ça cons de Grecs prétentieux qui arrêtez pas de faire comme si vous étiez les meilleurs. Pendant le mariage, Philippe II devait entrer seul sur son carrosse dans une scène qui allait faire grosse impression. Sauf qu’il s’est fait assassiner pendant la cérémonie. Pas de bol. Le jour du mariage de sa fille.

9. Amédée Ier d'Espagne et Maria Vittoria dal Pozzo

Ce mariage princier, qui a eu lieu en 1867, partait mal : juste avant la cérémonie, la bonne de la promise s’est pendue. Pas bon signe. Pour conjurer le mauvais sort (on était assez tatillon sur le mauvais sort, à l’époque), Maria Vittoria s’est empressé de se refaire faire une robe. Ensuite, l’officier qui devait les emmener au palais est tombé de cheval, puis le témoin du marié s’est flingué accidentellement dans la tête, puis le chef de gare est tombé sous le train qui devait les emmener pour leur voyage de noces. On a décidé de rentrer au palais : un invité est tombé sous le carrosse des mariés et mourut.

Source photo : Giphy

10. Olga de Kiev

On est au début des années 900. Olga de Kiev est la femme d’Igor, régent de la principauté de Kiev. Lors d’une collecte d’impôts, Igor se fait écarteler par les Drevlianes (les impôts étaient élevés, aussi), et là, Olga décide qu’elle va se venger. Elle accepte la proposition des Drevlianes d’épouser le fils de leur chef pour faire la paix et, accueillant les négociateurs, elle les fait brûler vifs. Elle fit tout de même mine d’accepter le mariage mais brûla également tous les émissaires envoyés pour les préparatifs. Puis elle fonça sur la capitale du royaume ennemi avec son armée et convainquit tout le monde de se mettre une grosse mine en l’honneur de son mari mort. Une fois tous les Drevlianes fin saouls, elle assassina 5000 personnes et mit le feu à la ville.

L’église l’a canonisée. Etrange.

Ca devrait mieux se passer, normalement.

Source : Listverse