Ah ça les gares on en entend parler en ce moment. Pas que pour la réforme du statut des cheminots, mais surtout pour l’éventuelle fermeture de petites lignes de la SNCF. Alors nous on aimerait bien contribuer au débat, mettre notre petit grain de sel et jeter un pavé dans la marre tout en donnant un coup de pied dans la fourmilière. Avant de supprimer des lignes, il faudrait peut-être penser à supprimer certaines gares bien dégueulasses. Voici donc notre analyse historico-urbano-architecturale des gares qui donnent envie d’abandonner ses enfants, alors même qu’on en aurait pas.

1. Gare de Lyon-Perrache

Déjà que Part-Dieu ce n’était pas du grand art, la Perrache comme on l’appelle, ne fait franchement pas rêver. Tout d’abord elle a été construite par un architecte qui s’appelait Cendrier ce qui annonçait tout de même la couleur de cette gare qui sent le cancer en phase terminale.

Crédits photo (creative commons) : Pymouss

2. Gare de Paris-Montparnasse

Bien qu’elle incarne avec grâce la gare des Bretons et nous plonge directement dans le quartier du gang des crêperies, tout dans cette gare sent le désespoir. De prime abord, elle nous offre comme seul et unique bâtiment la tour Montparnasse comme ça PIF dans la tronche dès la première sortie. Certains se seraient ainsi immolés en découvrant cette fiente d’acier surplombant la gare et annonçant inéluctablement une mort prochaine.

Crédits photo (creative commons) : Poudou99

3. Gare de Béziers

Le problème principal avec la gare de Béziers, c’est qu’elle permet certes d’en partir mais elle permet aussi d’y arriver. Or personne ne veut arriver à Béziers. C’est pourquoi, la seule raison valable de maintenir l’existence de cette gare serait d’en faire un poste unilatéral dont on pourrait partir mais où l’on ne pourrait jamais débarquer.

Crédits photo (creative commons) : Mariiwakura

4. Gare de Cholet

La gare de Cholet bénéficie d’un statut particulier. En effet, nous ne la connaissons pas. Nous ne l’avons jamais vue. Jamais prise. Mais, Cholet allez savoir pourquoi, on ne le sent pas trop. Récemment un sondage qui convoquait les votes pour élire la ville la plus chiante de France l’avait ainsi érigée en première position, et face à la fiabilité de ce sondage (mené auprès de plusieurs millions de personnes, voire un ou deux milliards), on se doit bien de dire que tout dans Cholet respire l’ennui. Or on ne peut pas raser tout Cholet ce serait pas convenable, il serait plus rapide (et moins coûteux) de la renommer directement. Comme « Cholet-city » ou « Froid-beau ».

Crédits photo (creative commons) : Cramos

5. Gare d'Orléans

Non mais c’est quoi cette gare ? Du grand n’importe quoi, oui ! Avec ce toit qui ressemble à une vague, c’est vraiment une honte ! Que dis-je, une atteinte à la décence, une insulte à la bienséance ! Un toit ça doit être plat, point final. Là vraiment c’est pas pratique cette affaire. Alors on sait que la ville d’Orléans aime bien faire son originale mais pour le coup nos plus fins analystes sont très opposés à cette gare très vilaine.

6. Gare de Strasbourg-Ville

On reconnaît bien là, la fascination typiquement strasbourgeoise pour le suppositoire. Une passion qui s’est traduite par la construction de cette gare en hommage à ce médicament fétiche qui a le mérite de stimuler la digestion gastrique. En effet, cette magnifique verrière a été conçue par Jean-Marie Duthilleul à qui l’on doit entre autres la gare Montparnasse et la gare d’Orléans qui se sont jointes à ce top. Jean-Marie Duthilleul est donc l’ennemi public numéro 1.

7. Gare de Bordeaux-Saint-Jean

S’il y a bien quelque chose de désagréable dans cette gare c’est qu’elle parait hautaine et imbue d’elle-même. Du haut de ses 120 ans d’existence (ce qui lui confère le statut de monument historique), elle ne finit pas de cumuler les restaurations mais surtout elle est foutue n’importe comment. Avec ses deux étages, déjà c’est pas pratique, sans compter sa galerie de couloirs interminables. Bordeaux-Saint-Jean est surtout une toile d’araignées où meurent les touristes emprisonnés qui n’ont pas su trouver leur train en temps et en heure.

Crédits photo (creative commons) : Velvet

8. Gare de Fontainebleau

Malheur ! François-Alexis Cendrier a encore sévi. L’architecte du XIXème avait déjà fait perdre quelques années d’espérance de vie aux Lyonnais avec sa gare de Perrache, c’est donc sans surprise que la gare de Fontainebleau a ni plus ni moins un goût de tumeur.

Crédits photo (creative commons) : Poudou99

9. Gare du Havre

Ce bâtiment aux allures de quartier général du KGB contribue malheureusement au mauvais rayonnement de la ville du Havre dans le reste du monde. En effet, quand on arrive dans la ville et qu’on se tape cette gare dégueulasse, il est de bon ton d’en repartir.

Crédits photo (creative commons) : Patrick Janicek

10. Gare de Brest

Conçue par Urbain Cassan. Or ce dernier a, je vous le donne en mille, participé à l’élaboration de la tour Montparnasse à Paris, ce qui donne une idée de son goût plus que douteux pour les formes faussement futuristes qui sortent tout droit de l’enfer. Art-déco ? Et mon cul, c’est du poulet.

Crédits photo (creative commons) : AirScott

Gare à vous !

Source image : Shuttersotck