Berk. Berk. Berk. Berk. Quand on parle d’un festival international de la viande de chien ou d’une foire au ragoût d’opossum, on n’a plus envie de manger jamais. Il paraît que c’est comme ça que Gandhi a commencé sa grève de la faim.

1. Le Festival de la viande canine en Chine

C’est à Yulin et c’est le plus grand festival consacré à la bouffe de chien du monde. On parle quand même de 10000 chiens tués pour être cuisinés pendant le festival. Et évidemment, tout le monde monte au créneau. Le seul truc c’est que, même si j’aime bien les chiens, je vois toujours pas la différence avec le fait de tuer des vaches, des lapins ou des cochons.

TODAY!!! the Yulin Festival begins, we need your voices to stand with us and be the voice for these innocent victims of a cultural belief that torture increases taste and virility. #itsnotcultureitsviolence ???????? Please share - TOMORROW!! #EndDogTorture Protest China’s Dog & Cat Torture Trade. We are doing this grass roots as we demonstrate peacefully outside the Chinese Consulate (443 Shatto Pl, Los Angeles, CA 90020) on the eve of the Summer Soltice, the beginning of the Yulin Lychee and Dog Meat Festival. WHERE - Consulate General of the People’s Republic of China – Los Angeles
WHEN - Wednesday, June 20, 2018, 11:00 – 1:00 While dogs and cats are tortured and slaughtered all year long, June 21st is the summer solstice and the beginning of the Yulin Lychee and Dog Meat Festival. In 2014, the municipal government published a statement that the “festival” is not a cultural tradition, rather, a commercial event held by restaurants and the public. The dogs in the meat trade endure deplorable conditions and intense stress throughout their lives. But most horrifically, due to the belief that high adrenaline and cortisol levels will produce tender meat and increase virility, dogs suffer unspeakable misery and prolonged, intentional torture before being slaughtered. The ultimate betrayal of man’s best friend. We support all the activists on the ground in China, and worldwide, in their unwavering determination and effort to create change in the face of brutality and corruption. With your participation the movement in Los Angeles continues to grow. We fight for the dogs and cats who suffer at the hands of man. RSVP on FB & Please Share!!! (Link veggie or in bio @backw00dzbarbie)
https://www.facebook.com/events/1065354393618183/?ti=cl -

A post shared by ?Kirsty K ? ?? (@backw00dzbarbie) on

2. Le festival du testicule

C’est à Clinton, dans le Montana qu’a lieu chaque année le festival du testicule culinaire, en juillet. On y bouffe donc des couilles de boeuf, la plupart du temps frites. Ca donne envie.

3. Le Potato Days de Barnesville

Chaque mois d’août, cette petite ville du Minnesota accueille « les jours de la patate » un festival absurde entièrement dédié à la pomme de terre que l’on consomme, donc, mais que l’on utilise aussi pour faire des sculptures nazes ou pour organiser d’immenses combats de lutte dans de la purée. La déconne.

4. Le Waikiki Spam Jam

De la viande précuite en conserve. Un truc absolument dégueulasse, qui porte le nom de SPAM et qui vient d’Hawaii. Ce qui explique pourquoi le 50ème état américain accueille chaque année un festival entièrement dédié à cette conserve atroce que l’on peut déguster à toutes les sauces.

5. Le Bugfest de Raleigh, en Caroline du Nord

Si on aime bouffer des insectes, rien de mieux que de se rendre au bugfest, un festival organisé tous les ans en septembre au Musée d’histoire naturelle de la Caroline du Nord, avec pour l’occasion un café qui sert des insectes, un resto où des chefs du coin cuisinent des insectes façon quiche ou pâtes, et plein d’autres trucs dégueus pour être sûr de passer un authentique mauvais moment.

6. Le festival Karni Mata, en Inde

En Inde et entre autres choses, les rats sont sacrés. Aussi ne les mange-t-on pas ; en revanche, on leur organise une grande fête avec un lâcher de 20000 rats dans un temple de marbre jonché de sucreries et de trucs à bouffer. Et là où c’est marrant, c’est que les restes des rats sont considérés comme sacrés et donc mangés par les populations. Bonheur, plaisir, fête et horreur.

7. Le roadkill cook off de Virginie

De la nourriture rurale. Voilà l’idée : pendant ce festival, les visiteurs bouffent des animaux qu’on aurait pu retrouver morts sur le bord de la route : des ratons laveurs, des écureuils, des marmottes, la totale. Un must-see pour tout serial killer qui se respecte.

Berk.