Manger avec des gens, c’est censé être un moment convivial. On partage un repas, on discute, on échange, mais il y a toujours un ou deux relous pour gâcher tout ça en mangeant n’importe comment. Des individus qui ont décidé de se nourrir différemment, soit disant parce qu’ils font ce qu’ils veulent. Mais toute personne normale vit cette différence comme un affront. Non, on ne fait pas ce qu’on veut. Oui d’accord c’est très dictatorial mais on voulait pousser une gueulante (comprends-nous, on est fatigués et un peu irritables).

1. Lécher la pâte à tartiner avant de manger la tartine

Pardon, mais quel est l’intérêt ? Si tu as décidé de mettre de la pâte à tartiner, à base de chocolat et noisettes, par exemple, sur une tartine (ce qui est tout à fait logique) alors pourquoi tu cherches à tout prix à séparer ces deux aliments à l’aide de ta langue ? Au pire, tu prends une cuillère et tu bouffes directement la pâte à tartiner, et si vraiment tu voulais une tartine tu l’avales dans un second temps. Non mais dis donc.

Source photo : Giphy

2. Manger l'intérieur de la pizza avant la croûte, ou l'inverse

Ou manger l’intérieur du cordon bleu avant de manger la panure, c’est un peu le même combat. Si l’aliment a été pensé comme un tout, c’est pas pour que des petits malins commencent à tout vouloir séparer. Et on ne parle même pas des connards qui ne mangent pas du tout la croûte, ils ne le méritent pas.

3. Manger les aliments chacun leur tour

Prenons un plat ultra classique : le couscous. Quelqu’un de bien sous tout rapport mangera un peu de tout, alternera entre viande, semoule et légumes. C’est ce qui est convenable. Un gros taré, lui, mangera chaque aliment un par un : la semoule, puis les légumes, puis la viande. Et s’il est vraiment un gros connard, il gardera les pois chiches pour la fin. C’est énervant au possible.

Source photo : Giphy

4. Mettre du ketchup dans TOUS les plats

Certaines personnes semblent être venues au monde avec une bouteille de ketchup greffée dans la main. On peut leur servir n’importe quoi, elles y ajouteront cette sauce qui, en soi, est plutôt bonne, mais qui n’a rien à faire dans certains plat. Des pâtes ? On met du ketchup. Du saumon ? On met du ketchup. Du ketchup ? On met du ketchup. N’importe quoi.

5. Laisser un tout petit reste

A la fin du repas, il est censé y avoir deux types d’assiettes : celles dans lesquelles il n’y a plus rien (sauf les déchets types os, gras, etc.) et celles où il y a un bon reste qu’on a préféré laisser de côté parce qu’on ne pouvait clairement pas avaler tout ça. MAIS il existe un troisième type d’assiette qui ne devrait pas exister : l’assiette où il y a un tout petit reste. Un truc que, clairement, la personne aurait pu avaler parce que ça n’allait pas la tuer. On n’a pas « plus faim » d’un coup alors qu’il ne reste qu’une fourchette ou deux à engloutir. Bon sang de bonsoir.

Source photo : Giphy

6. Mettre une tonne de poivre dans ses plats

Si tu aimes tellement le goût du poivre, pourquoi tu ne te nourris pas exclusivement de poivre, en fait ? En plus, c’est un coup à se faire un ulcère de l’estomac. Mais si, une petite plaie qui fait bien mal et que tu vas galérer à soigner. Ça donne envie, hein ?

7. Tout saler avant d'avoir goûté

Ta maman te l’a déjà dit mille fois : on goûte toujours avant de saler. Déjà, parce qu’au moins une fois sur deux le plat est déjà assez salé, mais aussi parce que le sel c’est parfait pour grossir, faire de la rétention d’eau, avoir de l’hypertension artérielle et, d’une manière générale, claquer avant d’avoir soufflé ses cinquante bougies. En plus on en ingurgite beaucoup trop chaque jour sans s’en rendre compte, donc autant calmer le jeu. Et puis t’as l’air ridicule à secouer ta salière comme un dégénéré.

Source photo : Giphy

8. Créer un repas dans le repas

C’est sûr, dit comme ça, c’est un peu chelou. En fait, certaines personnes s’amusent à recréer des compositions à partir de ce qu’on leur a servi. Surtout les gosses. Par exemple, à l’apéro, ces petits prétentieux vont être tout contents d’avoir mis une cacahuète dans une olive et se prendre pour Cyril Lignac. On ne fait pas ça, c’est tout.

9. Manger du pain avec chaque plat

Bon, quand il y a de la sauce, on peut comprendre. Mais manger du pain avec un steak frites, est-ce que quelqu’un trouve ça normal ? C’est totalement débile pour deux raisons. La première, c’est qu’avec tes frites t’as déjà eu suffisamment de sucre et qu’ajouter du pain ne fera que te faire grossir, et la seconde, c’est que le pain ne va pas du tout avec le steak frites. Même pas envie d’argumenter.

Source photo : Giphy

10. Regarder si on a la fève avant de manger sa part de galette

C’est un cas très particulier, certes, mais est-ce que c’est pas le truc le plus énervant au monde ? Ceux qui font ça, on devrait leur épiler les sourcils intégralement, au minimum. Ils ruinent ce qui est censé être un des meilleurs moments de notre vie. Bon ok on exagère mais c’est pas loin.

Ah, et le couteau, c’est dans la main droite, hein.