Pratiquer le running a des effets bénéfiques ? Je crois pas non. Alors oui tu gagnes en endurance, tu perds du bide et tu visites de jolis endroits, mais on peut se faire pas mal de blessures assez méchantes aussi.

1. Tu peux te tordre la cheville

Tout simplement hein. Tu cours, tu prends une marche, un escalier, un trottoir, une racine, un ami à toi qui dort sur le sol, mauvais appui, et terminé bonsoir tu finis par terre. Le plus simple pour éviter ça, c’est de rester observateur et avoir de bonnes chaussures adaptées à tes petits pieds.

2. Tu peux te faire une "tendinite d’Achille"

Cette blessure peut arriver à n’importe quelle personne qui court. Le 1er stade c’est une douleur au tendon qui disparaît quelques heures après. Mais si cette douleur reste ou revient après chaque course, là c’est une tendinite et c’est chaud du boudin. La souffrance peut même apparaître en début de course. Du coup arrête tout et va voir un médecin.

Source photo : Giphy

3. Tu peux t'abîmer le talon

En course à pied, tout n’est que choc. Il n’y aucun appui « doux » (contrairement à la natation). Donc forcément, ton talon prend cher. Et là il n’y a que deux solutions : changer de chaussures ou arrêter la course.

4. Tu peux avoir mal à la voûte plantaire

Tout comme le talon, l’avant du pied douille sa misère. Pour soulager le schmilblick, roule ton pied sur une bouteille d’eau gelée. Porte une chaussette pour par avoir mal. Tu verras ça va bien soulager. Et change de chaussures par la suite.

5. Tu peux te ken le tibia

Ça s’appelle une périostite ou fracture de fatigue (oui ça fait flipper). Surtout que cette blessure survient souvent chez les débutants, ou les gens qui ont repris de façon trop intense. En gros tu auras trop mal au tibia, dû aux chocs et surement à tes mauvaises chaussures. Tu peux alors changer ton intensité et faire plus d’étirements pour éviter que ça revienne.

6. Tu peux de pulvériser les genoux

Aussi appelé le syndrome de l’essuie-glace (les vrais connaissent, Carglass en vend). En gros c’est ta face externe du genou qui douille, notamment en descente. Évidemment ça fait hyper mal, et ça peut t’empêcher de courir pendant des semaines voir des mois. Consulte un médecin, un kiné, un ostéo, un mécano, un plombier, une boulangère.

7. Tu peux te désintégrer le bassin

Cette blessure est déclenchée par la différence de force dans les deux jambes. Du coup tu peux souffrir en haut des cuisses mais aussi au niveau des lombaires. Tu peux éviter ça en t’étirant les muscles fessiers, et avec beaucoup de repos s’il le faut.

8. Tu peux t'anéantir le dos

C’est un peu l’addition de tout ce qu’il y a au-dessus. Si tu as mal au talon ou bassin, ton dos va souffrir (surtout si tu douilles au niveau des lombaires). Pense à gainer quand tu cours, car si tu es voûté, tu vas mourir dans t’atroces souffrances.

Source photo : Giphy

9. Tu peux te faire renverser par un camion

Les camions sont de vrais FDP de la route. Ils roulent ils roulent ils roulent, et ne s’arrêtent que quand il n’y a plus d’essence ou qu’il faut dormir. Tu n’es pas une station essence, donc ils te rouleront dessus. Et ça les fera rire.

10. Tu peux exploser

Eh oui, je n’ai pas de source pour ce point, mais une fois un pote du cousin de la fille de mon oncle est parti pour un 10km au calme, et d’un coup ses jambes ont explosé. Depuis il joue à la console chez lui et vend des beignets sur la plage.

Mais sinon la course à pied ça reste cool hein. Et hop des cadeaux pour runners rien que pour toi. Et des conseils pour bien commencer à courir, comme ça pas de blessure.

Sources : lepape-info, irbms,