Crédits photo (creative commons) : rishibando

L'arrivée de Facebook dans nos vies a, avouons le, pas mal changé la donne en terme d'auto-promotion : chacun dispose désormais d'un gros mégaphone digital qui lui permet de se créer une image de bogoss' auprès de l'intégralité de son réseau d'amis. Le St Graal de cet outil mégalocybernétique ? La photo de profil. On aurait pu faire une liste de tout ce qu'on ne voit pas sur une photo de profil : des cheveux gras, un bouton d'acné, des yeux qui louchent, une bouche ouverte en train de mâcher une saucisse de Morteau, un bout de salade coincé entre deux incisives, etc... Mais on a préféré se pencher sur tout ce qu'on y retrouve systématiquement :

  1. Just Married
    Et ouais, trop tard : je suis casé(e) ! Regarde moi cette robe de malade, je peux te dire que j'en jetais ce jour là ! Mais ne t'inquiète pas, tu auras tout le loisir de le découvrir par toi-même puisque je vais m'efforcer de te servir une photo différente de mon mariage toutes les semaines. Et toi ? Toujours célibataire ? Naaan, mais c'est pas si grave tu sais : ils ont quand-même fait vachement de progrès d'un point de vue gustatif sur les plats pour un à réchauffer au micro-ondes.
  2. Je me suis reproduit
    Regarde moi cette petite merveille : et ouais, c'est mon gamin ! Pas mal les gènes, hein ? Comme je ne dors plus, que je ne vois plus mes potes et que j'ai deux cargos en guise de cernes, je préfère te montrer le résultat de cet investissement coûteux parce que, avoue, on a envie de le/la bouffer, hein ? Et puis ça te donnera l'impression que je suis complètement épanoui dans mon nouveau rôle de père/mère, et absolument pas en manque de sommeil ou de vie sociale. Non mais.
  3. Je viens de m'acheter un Mac
    Et j'en profite donc pour te servir LA photo de profil Andy Warhol prise via PhotoBooth. Tant pis si je suis le 256ème de tes amis à utiliser cet effet nauséeux, je vais quand même pas passer à côté de cette opportunité subtile de te faire comprendre qu'en terme d'équipement informatique, je suis plutôt au top.
  4. Je suis un putain de photographe
    Et du coup, je me prends en photo dans un miroir, le boîtier collé à l'œil. Tu ne verras peut-être jamais un seul de mes clichés, je n'en prendrai peut-être même jamais, mais en tout cas, grâce à ma photo de profil, tu ne pourras pas nier le fait que je touche ma race. Marche aussi avec un instrument de musique qui a la classe (flûte à bec, s'abstenir).
  5. J'aime les animaux
    Et je te le fais bien comprendre en remplaçant ma trogne par l'adorable frimousse de mon chien/chat/cheval/rat musqué. Variante : je rajoute un chapeau ou des lunettes à mon animal, et d'un coup je suis trop second degré, t'as vu ?
  6. Fuck yeah, Obama !
    Moi ce que j'aime, dans la vie, c'est la liberté, l'espoir et la justice sociale. Alors je me suis bricolé une photo de profil trop originale dont tu me diras des nouvelles : mais oui, tu ne rêves pas, c'est bien ma tronche à la place de celle d'Obama sur cette affiche HOPE ! Original, hein ?
  7. Je cherche du taf
    Donc du coup, fini la déconne : je me fous en costard, je te sors mon plus beau sourire carnassier qui transpire le k€ et maintenant tu m'appelles Monsieur, ok ?
  8. J'ai trouvé l'amour
    Et comme j'ai pas mal galéré ces derniers temps, je peux te dire que je vais pas me gêner pour t'envoyer mon bonheur conjugal en pleine tronche : regarde comme on a l'air trop amoureux sur ce cliché volé (qu'on a quand-même refait 12 fois en y rajoutant un filtre vintage), je peux te dire que c'est nos ex qui vont tirer la gueule.
  9. Stop la guerre !
    Y'en a marre de ce monde de fous où des enfants crèvent la dalle alors que ces enfoirés de traders s'envoient des cigares à 20 plaques ! Tu crois que je vais rester assis comme ça sans rien faire ? Sûrement pas : comme j'ai un cœur gros comme ça, j'offre mes quelques pixels de photo de profil aux grandes causes en y affichant un message engagé. C'est pas toi qui ferais ça, sale égoïste !
  10. Je suis un(e) globetrotter
    Mmmmoui, ça c'est moi sur la Grande Muraille de Chine, mais je vais bientôt la changer cette photo, parce que tu comprends, depuis, je me suis fait les Chutes du Niagara et l'Opéra de Sydney. Et vu que j'en ai eu pour plus d'une barre de billets d'avions, il s'agirait que mes amis le sachent...
  11. Regarde comme j'étais trognon !
    Et ouais, avant d'être cette personne hilarante qui suscite en toi un irrésistible besoin de liker tout ce que je poste, j'ai été un enfant. Et je peux te dire que j'en faisais craquer, des passantes : avec ma bouille malicieuse et mes sapes 80s, ma mère pouvait pas faire deux mètres chez Prisunic sans qu'on l'arrête pour la complimenter sur sa petite merveille. NDLR : tactique souvent utilisée par ceux dont la situation esthétique s'est fortement dégradée à partir de l'adolescence.
  12. Ça fout les boules, hein ?
    Là, tu vois, je viens de me faire un super kif : comme j'ai pris mes vacances en décalé, je suis quasi-assuré(e) que tu seras au boulot quand tu découvriras ma nouvelle photo de profil : une mer turquoise, une plage de sable immaculé et mes doigts de pied au premier plan pour bien te faire comprendre que j'ai pas été taper une photo sur Flickr. Parce que bien-entendu, tu reconnaîtras mes doigts de pied.
  13. Je me kiffe
    Alors je me suis payé une petite séance photo en studio qui immortalisera ma beauté irradiante. Avec tous les clichés qu'il a pris, j'ai 20 ans de photo de profil en stock, et je ne prendrai pas une ride. J'ai même demandé au photographe d'en prendre une en noir et blanc à la fin pour couvrir mon enterrement. Maintenant t'as plus qu'à envoyer du commentaire pour me dire que je suis vraiment beaucoup trop canon.
  14. Je me kiffe, mais j'ai pas les moyens
    Du coup pas de séance photo, mais un autoportrait duckface qui me donne un petit air mutin et qui a l'avantage de souffler le chaud et le froid : "je suis la pureté incarnée, mais je suis quand-même super open".
  15. Je suis un cartoon
    Franchement, entre toi et moi, je suis tellement pas photogénique qu'on vend des épouvantails à mon effigie. Alors autant jouer la carte de la déconne : et ouais, t'as vu ? Mais oui, truc de ouf : c'est bien moi en Simpson/South Park/Mad Men/[à compléter] ! Dingue, non ?
  16. Je me cache
    Facebook, c'est vraiment trop naze : c'était quand-même autre chose, l'amitié, avant toutes ces conneries. On se voyait. On allait boire des bières. On vivait, quoi. Alors pas moyen que je suive ce troupeau de moutons pathétiques et que j'affiche sagement ma photo : ils veulent pas mes empreintes aussi ? Non, à la place, je vais plutôt mettre ce cliché de De Niro jeune pour te faire comprendre que, si tu veux voir à quoi je ressemble aujourd'hui, il va falloir m'appeler.

Avouez, vous vous reconnaissez, non ? Vous en voyez d'autres ?