On nous baratine depuis des siècles avec « les joies de la grossesse », ce moment de ta vie où tu rayonnes le plus, où tu n’es qu’amour, bienveillance, volupté, et paillettes de licorne.

Laisse-moi donc casser quelque peu le délire : tout ça c’est faux. La grossesse, pour de multiples raisons, c’est chiant, et la première chose à savoir, c’est que ton intimité va disparaître plus vite que la carrière de Larusso. Et ta shneck va voir défiler un grand nombre de personnes, sans que tu sois forcément préparée à ça.

1. Ton/ta gynéco

Ou « gygy », comme on les appelle sur les forums Doctissimo. Premier sur le front pour mater et triturer ton utérus, il sera aussi le premier à confirmer officiellement ta grossesse, et peut-être même qu’il sera aussi celui qui t’accouchera. Lucky you.

2. Les sages-femmes

Que ce soit à l’hôpital pour ton suivi, ou le jour même de l’accouchement, la sage femme connaît ton utérus comme sa poche. Elle sait mieux que toi à quoi tu ressembles de l’intérieur, et peut te dire ton niveau de dilatation, rien qu’avec ses doigts. Charmant.

3. Les infirmières

Le jour de ton accouchement, il n’y a plus de limites. Tu es littéralement un animal qui va mettre bas, et tout le personnel médical défile devant ta shneck, afin d’évaluer la situation. Parfois, une infirmière passe par là, et regarde ta moule, au cas où. De toute façon, tu n’es plus à ça près, n’est-ce pas ?

4. Les internes

Quelle bonne idée tu as eu d’aller accoucher dans un hôpital universitaire ! Grace à cette décision, tu deviens un sujet d’études pour tous les étudiants en gynécologie, qui restent les yeux fixés sur ton entrejambe, comme devant un film de Spielberg, carnet à la main pour prendre des notes, en mangeant des pop-corns.

5. Ton mec

Oui d’accord, c’est ton mec, tu n’es pas censée être mal à l’aise. Après tout, il a quand même un peu participé à la création du lézard que tu as dans le ventre, donc bon, il connaît la vue. Mais quand il te dit, les yeux pleins d’amour (l’inconscient), qu’il « veut être devant pour voir » pendant l’accouchement, tu sais que ta vie sexuelle ne reprendra pas du service avant les 6 prochaines années. Merci le traumatisme.

6. Ton bébé

Aux premières loges, il arrivera directement de ton vagin (si tout se passe bien). Il sera donc celui qui connaît le mieux l’endroit, il pourrait même te faire visiter, façon Stéphane Plaza. Après tout, il a vécu dans le coin pendant 9 mois, il a eu le temps de faire le tour.

7. Les puéricultrices

Un peu comme les sages femmes, mais plus du côté des bébés. Elles sont là, au taquet, prêtes à réceptionner et à nettoyer ton petit ballon de rugby à peine expulsé. Et du coup, vu qu’elles sont là, tout devant, dans l’attente de voir la tête de ton grumeau sortir, elles matent ta shneck. Alors oui bien sûr, elles s’en foutent, et elles en ont vu d’autres, mais n’empêche elle te semble lointaine l’époque où vous n’étiez que très peu à pouvoir voir cette partie de ton corps.

8. Le futur père qui "s'est trompé de chambre"

Il n’était pas prêt, il n’aurait pas dû être là, mais c’est trop tard, le mal est fait. Il arpentait les couloirs des salles d’accouchement, cherchant celle où était supposée se trouver la future mère de son grumeau. Il a hésité, ne se souvenant plus si c’était la chambre 6 ou 9. C’était la 6, et toi tu étais dans la 9. Putain de dyscalculie. Ce fut bref, certes, mais pas assez. Au moment fatidique, celui où tout le monde te dit de « pousser », il passa une tête dans l’embrasure de la porte, et ne fut plus jamais le même homme. Il avait tout vu, trop vu.

Liste non-exhaustive, bien évidemment. Alors, vous avez toujours envie de procréer ? Ou bien ce top vous a calmé ?

Et toi, qui d’autre a vu ta shneck pendant ta grossesse ?