La prison perso je trouve que dans la plupart des cas, ça ne sert pas à grand chose. On en sort rarement grandi quoi. Visiblement, quelques juges aux Etats-Unis semblent être aussi de cet avis. C’est ainsi qu’un juge comme Michael A. Cicconetti participe à une forme de « justice créative » en adoptant des peines pour le moins insolites. A voir si c’est vraiment plus efficace que de la taule… parfois ça fait tout de même un peu flipper.

1. Un braconnier condamné à visionner Bambi une fois par mois

C’est l’info du moment. On est tous choqués, voire scandalisés de voir une torture aussi tyrannique appliquée outre-Atlantique. C’est un vilain braconnier qui en est la victime. Faut dire que le mec a buté des centaines de pauvres petits cervidés en conservant leurs petites têtes toute mignonnes en guise de trophée. Pas ouf. Du coup en plus de ses 1 an d’emprisonnement, il va devoir bouffer du Disney. On verra bien si la peine porte ses fruits.

Source photo : Giphy

2. Un type de 17 ans condamné à aller à la messe pendant dix ans

Alors qu’il cause un accident au volant de sa camionnette (accident au cours duquel son pote passager passe l’arme à gauche), ce jeune homme se voit condamné par le juge de Tulsa à devoir faire des études (ok plutôt cool), à participer à des groupes de discussions de victimes (ok plutôt pas cool), à porter un bracelet qui porte un message contre les drogues et l’alcool (la fashion police n’approuve pas) et et et… à aller à la messe. On espère que le mec est super croyant parce que sinon j’en connais un qui va bien se faire chier.

3. Une femme condamnée à produire un compte-rendu du livre de Job

Boah allez pourquoi pas tant qu’on y est ? La meuf avait quand même eu le culot de conduire en état d’ivresse. La honte suprême. Alors le mieux c’est qu’on lui fasse bouffer de la sagesse avec cet exemple de vertu biblique qu’est Job. Prochaine peine : une fiche de lecture sur l’intégralité de la saga Harry Potter. On croise les doigts.

4. Une femme condamnée à couper les cheveux de sa fille de 13 ans après que celles-ci aient coupé les cheveux d'une petite fille de 3 ans

Le grand n’importe quoi n’a plus de limite. Certes c’était pas très fair-play (voire carrément chelou) d’aller couper les tifs d’une gamine de trois ans dans un McDo. Mais exiger à cette mère indigne de couper la queue de cheval de sa fille ado devant tout le monde pour venger la malheureuse enfant aux tifs raccourcis, c’est un peu fort de café. Mais rassurez-vous, la gamine a pu finalement obtenir du juge que ce soit un coiffeur qui lui coupe les cheveux. Mh. OKAY.

5. Deux types condamnés à se balader déguisés en femmes pour avoir agressé une conductrice

C’était ça ou passer 60 jours en taule. Alors pour tout vous avouer, on n’a pas vraiment compris pourquoi ni comment on en est arrivé là. Deux types balancent des bouteilles en verre sur une femme qui conduit, ils l’insultent. Et en guise de leçon, on les envoie se balader une heure coiffés, habillés et maquillés « comme des femmes ».

Source photo : Giphy

6. Un couple condamné à porter une pancarte "Nous sommes des voleurs" à un rond-point pendant 5h, toutes les semaines, sur une durée de 6 ans

Certes c’est pas très cool de détourner 255 000 dollars sur un fonds destiné à des victimes de crimes, mais était-ce vraiment nécessaire de leur faire porter une pancarte en plus du remboursement de la somme et des travaux d’intérêt général ? Comme si les automobilistes en avaient quelque chose à carrer.

7. Une femme condamnée à avoir dans sa cellule des posters de chevaux affamés (après avoir abandonné ses deux chevaux quatre mois)

Et pire encore que les posters (à la rigueur ça fait de la déco dans la cellule ce qui est plutôt sympa) elle a été condamnée à bouffer du pain et boire juste de l’eau pendant trois jours. Alors qu’il aurait simplement fallu lui filer des lasagnes Findus…

8. Une femme condamnée à passer une nuit seule dans la forêt sans bouffe et sans rien

Pour quelqu’un qui a abandonné 35 chatons dans un parc en les laissant mourir de faim et de froid, je pense qu’il aurait été plus juste d’appliquer la peine capitale. On parle quand même de chatons. Au vu du nombre de vidéos de chatons trop mignons sur Youtube, il semblerait que la souffrance de chatons ne soit tout simplement pas acceptable humainement.

9. Un mec a été condamné à 384 912 années de prison

L’absurdité n’est pas que dans la créativité des peines, mais aussi dans leur durée. C’est le cas de Gabriel March Granados, un facteur espagnol qui a mal fait son boulot pendant quelques années (il aurait gardé plus de 42 000 lettres). Bon en réalité il n’aura passé que 14 ans en taule (c’est quand même beaucoup pour une « petite » faute professionnelle, j’veux dire le gars n’a pas non plus violé des chatons quoi…).

10. Une femme condamnée à marcher 48 kilomètres parce qu'elle n'a pas payé sa note de taxi s'élevant à 100 dollars pour la même distance

Ça lui fera les pieds comme on dit.

Source photo : Giphy

11. Une mère condamnée à des cours de sécurité routière... avec son fils... âgé de six ans...

Se taper des cours de sécurité routière quand on a fait une bourde sur la route c’est légitime.Se taper des cours de sécurité routière alors qu’on a 6 ans tout ça parce qu’on n’a pas mis sa ceinture, c’est un peu plus tordu. On a fait une bourde sur la route c’est légitime. Faut dire que la mère s’est défendu en expliquant que son fils aurait dû mettre sa ceinture tout seul comme un grand. C’est beau l’amour maternel.

12. Un homme condamné à une vasectomie (réversible) en échange d'une réduction de peine

Alors âgé de 27 ans, la procureur a estimé que ce type condamné pour délit de fuite avait bien trop d’enfant (7 de 6 femmes différentes) et qu’il fallait déjà qu’il s’occupe de ceux qu’il a sous le coude avant d’espérer en faire de nouveaux. Boah, finalement ça se tient.

Source : Le Monde, Le Parisien