Balkany a été placé en détention immédiate après sa condamnation pour fraude fiscale à 4 ans de prison. Il a beau faire appel, il est donc de facto tenu de se tenir tranquille dans une cellule de la prison parisienne de la Santé. Pas vraiment de traitement de faveur, à part la solitude de sa cellule. S’il est placé dans le quartier dit des vulnérables (ex-VIP), c’est pour protéger son intégrité physique et non par égard pour la bête politique qu’il est. Des conditions de détention classiques, donc, dont on ne saurait se réjouir pour lui ni pour personne même si, puisque les délinquants de droits communs sont envoyés en prison, il est normal que Balkany y aille aussi. Mais surtout, une grosse pensée à tous les étudiants parisiens qui découvrent que pour punir l’un des plus grands escrocs de France, on lui fait subir les mêmes conditions d’existence qu’à eux qui n’ont rien fait.

1. Il vit dans 9 m²

On ignore si c’est 9 m² loi Carrez ou pas, mais c’est 9 m² parce qu’on ne pourra pas se payer plus. Ca change de la maison chez papa-maman et de ma mairie de Levallois.

2. Il habite à deux pas de la cité U

Et encore, il a une chance d’avoir eu une chambre là-bas, il aurait pu être obligé de se prendre une chambre de bonne à Fresnes, c’est pas la même limonade.

3. Un lit, une plaque chauffante, une douche, des toilettes, une télé payante et un téléphone fixe avec quatre numéros : c'est le CROUS

Pour les quatre numéros, il faut comprendre qu’il n’a pas encore eu le temps de se faire des amis dans sa nouvelle vie, Patrick. En revanche, il passe l’essentiel de son temps à appeler sa meuf le soir en mode « tu raccroches, non c’est toi qui raccroches. »

4. Il peut pas voir sa meuf autant qu'il le voudrait

Bah ouais parce qu’elle elle est pas montée à Paris donc c’est galère, faut organiser les rencontres et avec tout le taf à abattre et tout et tout, on n’a pas beaucoup de temps pour être ensemble. C’est triste une histoire de jeunesse qui se termine à cause des contingences.

5. Il connaît personne parce qu'il vient d'arriver

Genre il faut qu’il se fasse des potes dans sa nouvelle école, mais comme on a pas mal parlé de son arrivée, tout le monde a une opinion sur lui et les gens l’évitent. Il essaie de taper l’amitié avec les profs, mais ils ont autre chose à faire.

6. Il est très endetté et devra certainement faire des petits boulots pour payer son loyer

On le verrait bien à la compta de la Santé, mais il est plus probable qu’il termine à servir des trucs à la cantine.

7. Il bouffe des pâtes cornichons

Plat de fête, et encore uniquement parce que le rabbin lui a fourni des cornichons. Dans une semaine il passe aux pâtes carbo puis une fois de temps en temps au steak haché surgelé.

8. Il peut pas sortir de chez lui comme les étudiants qui révisent

Trop de boulot, trop de trucs à faire et pas possible de sortir. Un tunnel qui va durer 4 heures, cette affaire.

9. Il en a encore pour 4 ans d'études

Qu’il est long le parcours pour réussir à s’insérer dans la société…

10. Sa chambre est mal isolée il entend tous ses voisins et il a froid...

PAUVRE PATRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIICK.

On a tous une pensée pour Patoche.