Pour vous donner une petite idée en France en 2018, le taux de chômage s’élevait à 8.9 %. C’est pas foufou. Surtout comparé à ces autres pays européens qui semblent être les meilleurs élèves au niveau de la gestion du chomdu. Où c’est qu’il est le loup ?

1. République Tchèque : 2.3 %

On présente souvent Prague comme la capitale européenne du travail. Le pays jouit ainsi du plus faible taux de chômage. Chapeau bas, pourrait-on se dire, mais en fait ce si faible taux de chômage peut avoir des conséquences très graves. En gros ça veut dire que tout le monde bosse, mais pour qu’il y ait croissance il faut qu’il y ait un nombre grandissant de main d’oeuvre. Or si tout le monde bosse y’a plus de nouvelle main d’oeuvre à employer. Comme quoi, on n’est jamais content.

2. Allemagne : 3.4 %

Le pays a même atteint son taux de chômage le plus faible depuis la réunification. Mais tout comme la République Tchèque ce faible taux illustre aussi un manque de main d’ouvre tout particulièrement dans les professions techniques.

3. Hongrie : 3.7 %

Ce faible taux s’explique notamment par des nombreuses expatriations de Hongrois qui fuient le pays à cause de ses faibles salaires (et peut être aussi parce qu’il a à sa tête une belle équipe de fachos).

4. Pologne : 3.8 %

Ce qui est marrant c’est que la Pologne comme les autres pays susnommés manque elle aussi de main d’oeuvre (notamment parce que de nombreux travailleurs polonais se sont expatriés ailleurs en Europe), mais a le bon goût de ne vouloir accueillir des immigrés. Bon… que des immigrés catholiques mais on peut pas tout avoir.

5. Pays-Bas : 3.9 %

Et le truc sympa c’est que ce sont les jeunes de moins de 25 ans qui voient le taux de chômage diminuer d’année en année. Quand on sait qu’en France ce sont eux qui sont les plus touchés par le chômage ça donne un peu d’espoir.

6. Malte : 3.9 %

Et même que c’est le 15ème pays le plus démocratique du monde. Et en plus les paysages sont pas dégueu donc finalement pourquoi on irait pas tous vivre là bas.

7. Royaume-Uni : 4.1 %

Bonne nouvelle oui, mais d’un autre côté les salaires n’ont jamais été aussi bas dans le royaume de la queen. Donc on nous sert une info qui a l’air super chouette mais en fait c’est pas si ouf que ça.

… N’hésitez pas à suivre mes analyse géo-politiques sur mon blog.

8. Autriche : 4.6 %

En France on voit donc un pays très prospère mais c’est une vision un peu biaisée car les méthodes de calculs du chômage ne sont pas du tout les mêmes qu’en France et donne une impression de plein emploi légèrement erronée.

9. Roumanie : 4.9 %

OK super c’est sympa mais en attendant Bucarest ça a l’air d’être la pire ville sur terre. Le chômage c’est cool mais la croissance est toute pourrie donc non merci moi je dis non.

10. Estonie : 5 %

Alors oui mais pour el coup le peux vous en parler puisque j’ai vécu moi même six mois dans ce doux pays et avec un smic horaire à 3 € de l’heure et le gel des retraites, il y a peut être du plein emploi, mais pas du plein argent.

Source