On connaît plus ou moins l’Histoire de France. Même si souvent on se rend compte que pour la majorité d’entre nous ça reste une connaissance assez légère. Mais bon, on a une idée générale. Et on imagine les rois qui passaient la journée avec leurs conseillers à prendre des décisions pour que tout roule dans le pays (en faisant un petit banquet de temps en temps pour dire de faire des pauses). Mais ils vivaient aussi leur petite vie, les rois, et ils avaient des centres d’intérêt dont on parle pas forcément dans les manuels scolaires.

1. Louis XVI s'y connaissait pas mal en serrurerie

Le roi qui s’est fait couper la tête, en plus d’avoir amélioré la guillotine en disant que ce serait p’tet un peu plus coupant si on mettait la lame en biseau, appréciait fabriquer des serrures. Oui, des serrures, et des clefs aussi. Ça paraît con comme ça, mais c’est un art de précision pas dégueu du tout. Il avait son propre atelier et prenait des cours pour s’améliorer, mais il avait un peu honte de cette passion et n’en parlait pas autour de lui. Il avait sûrement peur que tout le monde lui fasse des blagues du genre « C’est quoi la clef pour réussir en serrurerie ? MDRRRR«

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. Louis XV était fan d'architecture

Louis XV, l’arrière petit-fils de Louis XIV, c’était pas un grand passionné de politique. Il a plutôt délégué ses pouvoirs à sa famille pour faire ce qu’il aimait vraiment. Son truc à lui, c’était l’architecture. Il se posait dans son bureau et dessinait des plans. Il a notamment pas mal participé aux améliorations qui ont été apportées au château de Versailles pendant son règne. En même temps, quand on a une jolie maison comme ça, c’est pas étonnant qu’on s’intéresse un peu à la pierre.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

3. Louis-Philippe kiffait le voyage

C’était pas à proprement à parler le roi de France mais le roi des Français, petite subtilité qui était importante pour le peuple. Lui, c’était un peu un bagpacker de l’époque. Il a voyagé dans le Nord de l’Europe, a passé un an à Cuba et vécu aux Etats-Unis avec des Indiens Cherokee. Mais il a totalement oublié de faire des vlogs et une chaîne Youtube, le con.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Louis XIII adorait les bivouacs

Le papa de Louis XIV était un gros fan de tout ce qui était militaire, et il passait plus de temps dans les bivouacs avec ses soldats que dans son palais. Il avait aussi une belle collection d’armes, mais c’était pas qu’un gros bourrin le gars. Il était aussi à fond dans la musique et la danse, et il a transmis tout ça à…

 

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

5. Louis XIV était un pro de la danse

En tant que bon fiston à son papa, Louis XIV maîtrisait pas mal la danse et jouait de la gratte dans son temps libre (de la classique hein, pas une folk ou une électronique, ne sois pas si bête.) Et comme il était assez ouvert, il touchait aussi sa bille en théâtre, en jardins et en architecture.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. Louis XI adorait les animaux

Pas mal de rois ont eu des animaux, mais lui il les aimait vraiment vraiment beaucoup. Il avait des chiens et des oiseaux qu’il emmenait partout avec lui et il hésitait pas à faire venir des animaux d’un peu partout, quitte aussi à en voler à ses potes les nobles. Donc ils étaient plus trop ses potes, c’est logique.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

7. Catherine de Médicis était passionnée de sciences divinatoires

Allez, un peu de girl power avec une reine qui a bien marqué l’Histoire. Son petit pêché mignon à elle, c’était tout ce qui était divination, astrologie et sciences occultes. Même si à l’époque tout ça était interdit, elle s’entourait de spécialistes en la matière, comme le célèbre Nostradamus. Un autre, l’astrologue Luca Gaurico, lui avait prédit qu’elle mourrait près de Saint-Germain, alors elle a toujours évité le coin, mais le jour où elle a clamsé, l’aumônier qui est venu lui faire ses derniers sacrements lui a donné son nom : il s’appelait Julien de Saint-Germain. TRUC DE MALADE.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Henri II raffolait de parties de chasse

« Le mec à Catherine de Médicis », comme on aime à l’appeler dans le milieu, kiffait la chasse. Mais il kiffait aussi Diane de Poitiers, sa favorite. Et comme la déesse antique de la chasse s’appelait elle aussi Diane, Henri a fait construire un paquet de décors en son honneur chez lui pour faire d’une pierre deux coups. Quel filou.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Finalement, dans leurs châteaux, là-haut, ils s’ennuient pas.

 

Sources : Wikipedia, NotaBene