Ancienne capitale des États-Unis, ville de l’amour fraternel, du fameux Philly Cheesesteak et des pères fondateurs, Philadelphie s’impose aussi comme un pôle touristique majeur. Il y a plein de trucs à voir et à faire à Philadelphie. Et puis, ça change de New York !

1. C'est la ville de Rocky Balboa

C’est au pied du Philadelphia Museum Of Art que se trouve la célèbre statue de Rocky. Un monument qui voit tous les jours les fans de la saga de Sylvester Stallone défiler pour se faire prendre en photo, avant de grimper quatre à quatre les Rocky Steps, soit les marches que Rocky a rendu célèbres il y a maintenant plus de 40 ans. Un endroit emblématique de la ville qui ne désemplit pas été comme hiver. Philadelphie où on peut donc s’offrir un tour des lieux de tournage de la saga. Et si des endroits comme le magasin d’animaux dans lequel bosse Adrian n’existent plus, on peut toujours voir le célèbre gymnase, la maison de Rocky ou encore son restaurant, qui s’appelle en vrai le Victor Café et dans lequel il est très vivement recommandé de manger. On y sert de délicieux plats italiens et les serveurs chantent de l’opéra.

2. Déguster un bon Philly Cheesesteak

C’est la spécialité culinaire de la ville. Un généreux sandwich au bœuf émincé et au fromage, parfois agrémenté de poivrons (et d’autres ingrédients suivant les endroits). Et si on en trouve partout, on vous recommande d’aller directement chez Pat’s King Of Steaks ou chez Geno’s Steak, deux restaurants emblématiques qui se font face au croisement de la 9ème et de Passyunk, au sud de la ville.

3. Le centre historique

C’est à Independence Hall que les pères fondateurs ont signé la Déclaration d’Indépendance. Un endroit dans lequel on peut admirer la Liberty Bell, et déambuler entre les bâtiments historiques remarquablement conservés. Un musée à ciel ouvert classé à l’UNESCO, à visiter toutes affaires cessantes quand on passe dans le coin.

#independencehall#libertybell

A post shared by Eoghan Mc Kenna (@mckennaemk) on

4. Se bâfrer au Reading Terminal Market

Gigantesque marché dans lequel on trouve à peu près de tout, le Reading Terminal Market est d’ailleurs bien plus qu’un simple marché couvert. C’est une institution ! On peut y déguster de la bouffe en provenance de nombreux pays, c’est gavé de monde, les effluves de nourriture s’y mélangent et on a tendance à y perdre la notion du temps.

5. Le marché italien

On continue avec la nourriture. C’est important de manger non ? Le marché italien qui est quand même le marché à ciel ouvert le plus ancien du pays. Peut-être moins clinquant et ouvertement touristique que le Reading Terminal Market, il est par contre plus authentique et remarquablement bien achalandé. Pour revenir à Rocky, c’est là que l’Étalon Italien va faire son footing dans les films.

6. Le Philadelphia Museum Of Art

Pourquoi ne pas profiter d’une bonne course tout en haut des marches du musée pour ensuite le visiter et en prendre plein les yeux ? C’est le plus grand de la ville et un des plus riches du pays. On peut y croiser Gustave Courbet, Eugène Delacroix, Marcel Duchamp, Claude Monet, Vincent Van Gogh…

7. Le shopping

Les amateurs de shopping peuvent directement se rendre sur Walnut Street, dans le centre-ville et profiter des très nombreux magasins qui ont fait sa réputation. On peut aussi en profiter pour se poser dans le Rittenhouse Square, un charmant parc dans lequel se déroulent parfois des animations et où on peut déguster une bonne limonade achetée au stand d’un artisan placé en bordure, juste à côté de l’étal de légumes bio de cette famille amish qui a ses habitudes dans le coin.

8. L'Eastern State Penitentiary

Une prison de style néogothique particulièrement imposante, construite à l’aube des années 30, qui reste célèbre pour avoir accueilli le gangster Al Capone. Fermée depuis 1971, elle est aujourd’hui ouverte au public, qui peut parcourir les sombres couloirs et jeter un œil dans les anciennes cellules dont celle d’Al Capone. Une cellule richement décorée dans laquelle Scarface séjourna 10 mois durant.

9. Les Philadelphia Magic Gardens

Un endroit vraiment particulier qui ne figure pas sur les itinéraires touristiques classiques mais qui mérite assurément sa place dans ce top. Une espèce d’enclave dédiée à l’art, façonnée par un certain Isaiah Zagar, un artiste spécialisé dans les mosaïques. Zagar qui commença à construire ses Magic Gardens en 1994, creusant des galeries et assemblant de nombreux objets trouvés ici ou là pour au final raconter son parcours et rendre hommage à ses influences.

Philadelphia, Part 1.??#philadelphiamagicgardens #springbreak #latergram

A post shared by samanthaaaochoa (sam) (@samanthaaaochoa) on

10. Le street art

Croyez-le ou non mais Philadelphie est la capitale mondiale des fresques. On en trouve environ 3500 ! De sublimes réalisations, parfois monumentales, qui décorent une ville aux multiples visages, redonnant un peu d’éclat à des quartiers parfois sinistrés et mettant en avant l’extraordinaire créativité des artistes venus du monde entier pour répondre au MAP (Mural Art Program) lancé par la ville en 1984 pour contrer les graffitis sauvages. Un programme également créé pour détourner les jeunes de la criminalité il est vrai assez importante à Philadelphie. Et si le MAP ne fut pas miraculeux sur tous les plans, il donna à la cité un nouveau visage et contribua à son rayonnement mondial sur la scène street art.

It’s always sunny in Philadelphia (même si en vrai, il pleut quand même de temps en temps) !