Après 6 ans d’absence sur les écrans, la série HBO de Larry David revient pour sa neuvième saison dont le premier épisode était diffusé le 1er octobre. Autant dire que pour les fans que nous sommes c’est un événement de taille. Et bizarrement on trouve que c’est bien dommage que cette série ne soit pas plus connue en France alors qu’elle est totalement culte aux States. Il suffit, donc. Que ceux qui connaissent fassent davantage de prosélytisme auprès des ignorants et que ceux qui ne connaissent pas posent immédiatement une semaine de congés pour mater les huit premières saisons (80 épisodes de 30 minutes ça fait à peine 40 heures, franchement c’est jouable).

1. Parce qu'elle est inconnue au bataillon en France et qu'il faut absolument changer ça

Il faut se mettre à la page les cocos ! Certes elle n’est pas sur Netflix mais elle est quand même accessible sur OCS. Bref, il faut comprendre qu’elle existe depuis 2000 et qu’elle a influencé une kyrielle d’humoristes qu’on vénère aujourd’hui, c’est donc pas mal de faire un petit retour aux sources.

Source photo : Giphy

2. Parce que Larry David est le co-créateur de Seinfeld

Rien que ça ouais. Et si tu ne connais que Friends et HIMYM, eh bien tu loupes encore une fois LA série qui a inspiré les autres. Et j’ai beau avoir été bercée par Friends que j’adule, Seinfeld est quand même un niveau au-dessus sur le plan cynique.

Source photo : Giphy

3. Parce que c'est cruel, sadique et sans bon sentiment

Et comme on est des connards on préfère voir un connard dans toute sa bassesse parce qu’on l’aime plus que tout au monde. D’autant plus que tout le monde en prend pour son grade : producteurs, réalisateurs, acteurs, actrices, handicapés, juifs, noirs, gros, chauves… Tout ce petit monde est largement passé au crible, et c’est toujours lui qui se donne le plus mauvais rôle. Le simple fait que Larry appelle sa femme Hitler quand elle le soûle (alors qu’il est lui-même juif) suffit à donner une idée de l’ambiance.

4. Parce que c'est pretty, pretty, pretty, pretty pretty good

Référence réservée aux connaisseurs de la série.

Source photo : Giphy

5. Pour voir un début d'épisode inédit de Seinfeld au sein même de la série

On est ici plongé dans une série « mockumentaire », c’est à dire qu’elle utilise des éléments de réalité (à commencer par Larry David lui-même) pour s’en moquer. C’est comme ça que le producteur réunit les personnages de la série pour lancer une nouvelle saison de Seinfeld 20 plus tard. Donc quand on est non seulement fan de Curb, mais aussi fan de Seinfeld c’est un peu comme si on était méta-fan.

6. Parce que ça ne parle de rien

Enfin, ça c’est ce qu’ils disent sur leur propre série, « A show about nothing », mais en réalité c’est beaucoup plus riche que ce qu’on nous laisse croire. Deux amis qui se prennent la tête pour que leur nom soit associé à un des sandwich du restaurant, un pantalon mal coupé qui forme une bosse au niveau de la braguette, la rencontre avec un enfant totalement gay… Toutes ces scènes anecdotiques au demeurant constituent l’âme de la série qui n’arrive jamais à nous lasser malgré le procédé plutôt répétitif qui consiste à foutre Larry dans la merde pour une connerie qu’il a faite ou dite.

Source photo : Giphy

7. Parce que c'est une anti-sitcom

Tout dans cette série est de la contre-série. Pas de rires en boîte, pas de gag ultra calibré. En fait le rire est plutôt diffus et constant et ne laisse aucune place à la facilité.

8. Si tu es un aigri cynique qui déteste les gens sache que Larry sera toujours pire que toi

Ce qui est assez rassurant pour ton épanouissement moral, alors que tu pensais être la dernière des enflures, tu as enfin trouvé pire, enfin mieux. Même si dans le fond, c’est pas Larry qui se comporte mal, c’est le monde autour de lui qui ne tourne pas à sa façon.

Source photo : Giphy

9. Parce que si tu as aimé "Platane" c'est sensiblement inspiré de ça

« Platane », « Master of None », « Louie », « Le Come-Back », « Extras »… La marge d’influence de Curb est énorme. Entre les séries d’autofiction basées sur un humoriste, les personnages antipathiques qu’on adore détester, tout le monde voit dans Curb Your Enthusiasm une série d’anthologie.

10. Parce qu'il faut que tu dises aux gens que c'est "Curb Your Enthusiasm" et pas "Larry et son nombril"

STOP à la traduction des séries, on est pas au Canada bordel ! C’est pour ça que la série marche pas en France, ça craint comme titre en version française.

Source photo : Giphy

Larry, épouse-moi fils de chien.