Le Parc national des Great Smoky Mountains en Caroline du Nord et dans le Tennesee attire plus de 9 millions de touristes tous les ans. C’est le plus visité du pays de l’Oncle Sam. Rien à voir avec les parcs nationaux de ce top, qui eux, sont les moins visités. Mais pas les moins beaux ! C’est juste qu’on peut y voir des trucs exceptionnels sans prendre de bain de foule. On peut se la jouer à la Into The Wild tranquillement, camper ou non, se balader ou simplement profiter du paysage, peinard…

1. Gates of the Arctic National Park and Preserve

La localisation explique probablement cela. Vu qu’il se trouve au-delà du Cercle Polaire Arctique, ce parc national situé dans le bel état de l’Alaska, n’est pas le plus accessible. Toujours moins que le Yosemite par exemple qui est à quelques encablures de Los Angeles. Pourtant, le Gates of the Artic est magnifique. C’est de plus le second plus grand parc des États-Unis. Encore plus grand que la Belgique. Plus froid aussi. Environ 11 000 visiteurs par an.

2. Lake Clark National Park and Preserve

On reste en Alaska, avec ce magnifique et gigantesque écrin de nature sauvage, où vivent des ours et plein d’animaux hyper photogéniques. Ici, on fait du bateau sur le lac Clark, on randonne et on admire les chutes de Tanalian sans avoir à se soucier de savoir si il y aura du monde au petit-déjeuner continental le lendemain à l’hôtel. Car ici, c’est un peu roots bloody roots. Le mieux est donc encore de camper. C’est gratuit dans la zone autorisée et on peut s’y pointer sans réserver. 13 000 visiteurs par an à tout péter.

4. Kobuk Valley National Park

Retour par la case Alaska, avec ce parc populaire pour ses conditions climatiques souvent déplorables. Mais ce n’est pas grave car c’est tellement beau qu’on passe l’éponge. Imaginez le truc, il y a même des dunes ! Pour randonner et se faire les mollets, c’est parfait ! Environ 16 800 visiteurs par an.

5. North Cascades National Park

Dans l’état de Washington, sur la côte ouest, tout près du Canada, ce parc national situé à 3 heures à peine de Seattle, se propose de régaler les amateurs de nature et de cascades. Idéal pour les amoureux de la montagne, il abrite également pas moins de 500 lacs. C’est de plus un véritable sanctuaire où 1600 espèces végétales et 300 espèces animales sont protégées. À peine plus de 21 000 visiteurs par an.

6. Dry Tortugas National Park

On prend un peu le soleil en Floride, avec ce parc connu pour abriter le Fort Jefferson. Le fait qu’il ne soit accessible qu’en bateau ou en avion joue certainement dans le nombre assez réduit de touristes qui s’y rendent tous les ans. Dommage car c’est beau. Et bleu. Mais bon, ce n’est peut-être pas plus mal pour les oiseaux et les tortues qui y vivent. Environ 58 000 visiteurs par an.

7. Great Basin National Park

Un autre parc national carte postale. C’est à dire qu’ici, la plus insignifiante photo prise par un appareil du siècle dernier ressemble à un superbe montage photo. Les montagnes Rocheuses, la Sierra Nevada, les lacs et la verdure, les grottes Lehman, le pic Wheeler, les lynx, pumas et marmottes… Impossible de rater une photo ! Environ 92 800 visiteurs par an.

8. Congaree National Park

On passe la barre des 100 000 visiteurs par an avec ce parc situé en Caroline du Sud. Les voitures y sont interdites (dans 98% du parc en tout cas), il y a plein d’oiseaux, c’est beau partout et on respire. L’UNESCO a par ailleurs désigné Congaree National Park comme une réserve de biosphère. On peut en outre y admirer la plus vaste forêt ancienne de feuillus en terres basses des USA. Entre autres marais et cyprès chauves… Un must ! Environ 120 300 visiteurs par an.

9. Guadalupe Mountains National Park

On arrive au Texas avec ce parc sauvage populaire pour ses grottes (les grottes de Carlsbad) et pour son pic (le pic de Guadalupe) qui culmine à 2667 mètres. Sinon, c’est plutôt désertique mais très beau néanmoins. Faites gaffe, il y a aussi des serpents. Environ 145 670 visiteurs par an.

N’y allez pas trop en nombre non plus sinon ça va fausser notre top.