Mourir, oui, mais mourir dans l’ignorance, non. Parce que c’est bien beau d’avoir une maladie grave ou non qui nous pourrit la vie, mais ne vaut-il pas mieux avoir cette maladie en connaissant son étymologie ? Du moins, c’est ce que nous pensons, nous, chez Topito, et c’est la raison pour laquelle nous vous offrons ce petit point vocabulaire afin de mieux vous informer sur l’origine de ces mots.

1. Cancer

C’est à Hippocrate que l’on doit le choix du mot « cancer » qui, en latin correspondant au crabe et était dérivé du grec karkinos, un genre d’écrevisse. En gros, Hippocrate aurait fait le rapprochement entre les crabes et les tumeurs pour leurs appendices respectifs : la tumeur a des veines de partout, comme les pattes du crabe. D’autant que, comme le crabe, le cancer ne lâche pas l’organe dont il s’est emparé. Il s’y agrippe.

2. Le diabète

Le mot diabète vient d’un verbe grec que je ne peux pas reproduire en alphabet latin, lequel signifiait « passer au travers ». En gros, le mot a été choisi parce que les médecins de la Grèce antique avaient repéré que les diabétiques pissaient recdi après avoir bu un truc, comme s’ils étaient traversés par l’eau. Et le mot est resté.

3. Le rhume

En grec ancien, rheuma signifiait « eau qui coule » ; le mot a été repris par les latins pour signifier le flux marin. Bref, ça coule. Comme le nez qui coule. Aucun rapport avec les alcools tirés de canne à sucre, donc.

4. La grippe

Contrairement à l’influenza, mot quasi-international désignant la grippe et dont l’origine vient de l’expression italienne « influenza di freddo » (sous l’influence du froid), le mot grippe, typiquement français, vient de l’allemand Grippen, lequel signifiait « saisir brusquement ». La grippe était donc considérée comme quelque chose qui s’accrochait à ses victimes.

5. La dépression

Deprimere, en latin, signifiait « presser de haut en bas ». Le depressio latin correspondait donc à un enfoncement, un peu comme si tout s’écoulait vers le bas dans un tube de dentifrice. Il a été choisi au XIX° siècle pour caractériser cette maladie mentale qu’est la dépression en raison de son caractère hautement imagé.

6. La sclérose en plaques

Le grec sklêros signifie « dur » en grec ancien ; quant au « plaken » néerlandais, il faisait référence à l’étendue du durcissement des tissus. Les plaques correspondent aussi aux cicatrices que l’on retrouve dans la substance blanche du cerveau, première atteinte par la maladie.

7. La coqueluche

Il existe deux théories pour expliquer l’origine du nom attribué à cette maladie. La première se réfère au coqueluchon, une capuche que l’on portait au XV° siècle et permettant d’éviter de se montrer contagieux. L’autre théorie, plus mignonne, voudrait que la toux induite par la coqueluche rappelle le chant du coq, d’où le nom de coqueluche.

8. Le paludisme

Concrètement, on considère le paludisme comme la maladie des marais, puisque le nom vient du latin « palus » qui signifie « marais ». Son synonyme, malaria, est une transposition directe de l’italien « mal’aria », « mauvais air ».

9. L'angine

En latin, « angina » signifiait « malaise, souffrance, serrement de coeur ». Un mot plus proche des sentiments, donc, mais qui décrit par analogie l’impression d’être pris au niveau de la poitrine quand on se tape une putain d’angine.

10. La lèpre

Le mot lèpre est dérivé du latin lepra, qui signifiait « écaille, croûte ». On ne peut pas faire plus clair, finalement, puisque la lèpre consiste à voir sa peau se transformer en croûtes.

Comme ça, on peut souffrir tout en se la pétant dans les dîners en ville.