Crédits photo (creative commons) : Spirit-Fire

On savait que la chirurgie esthétique comportait des risques, mais quand on se retrouve avec des prothèses chargées de gel toxique dans le soutif et que la boîte qui les a fabriquées a déposé le bilan, on a le droit d'être surprise. Il est donc impératif d'être parfaitement informée avant de se laisser bricoler au scalpel. Avant de céder à la tentation du ravalement, tentons de décrypter les pratiques occultes qui se cachent sous l’obscur lexique esthétique.

  1. Le remodelage des volumes: un exercice de géométrie pour mathématiciens avisés ? Que nenni ! Une opération esthétique que l’on pourrait résumer en une formule lapidaire : « On débourre, on rembourre ! ». Après, vous êtes un peu malléable comme une balle anti-stress. Et comme un coussin, pour donner la forme qu'on veut, faut taper dessus. Ca fait envie non ?
  2. La lipoaspiration: ce pourrait être la marque de votre dernier robot ménager. Il n’en est rien. Le témoignage d’un lipoaspiré raté en dira plus que de longs discours : ""J’ai 24 ans, et après une lipoaspiration du double menton, la mobilité de mon cou est grandement affectée. De plus, je vois tout le long de mon cou un truc membraneux un peu douloureux plus dur que le reste !". A ne pas essayer seul, même avec un Dyson.
  3. La liposuccion: cette fois, c’est une liposucée qui témoigne : "On m’a remonté les fesses avec un peu de graisse qu’on m’a retirée mais je voudrais savoir pourquoi le chirurgien m’a interdit de dormir sur le dos. Que va-t-il se passer si, dans mon sommeil, j’oublie ses conseils ?". Vous pourriez simplement vous retrouver avec les fesses au milieu du dos, ce qui on en convient n'est pas pratique pour s'asseoir.
  4. La prothèse de fesses: encore au stade expérimental. Lorsque la patiente opérée se baisse ou se met à 4 pattes, on aperçoit parfois 2 bosses au bas des reins, stipule un expert. Une remontée de silicone qui pourrait refroidir les amants les plus fougueux, même au Brésil où la pratique est courante. "Chérie, il y a quelque chose qui bouge ton pantalon. -Je sais oui, mais c'est normal. -Ouf".
  5. Le N.U. Spring: une jolie méthode d’épilation au fil. Enfin, une technique naturelle d’éradication du poil. Voyons le mode d’emploi : sorte de ressort qui capture les poils et les déracine. Le plier en forme de U, positionner sur zone à épiler (aucun détail ne vous sera épargné !) et faire rouler entre les doigts. Sinon, il y a la méthode allemande et naturelle: on regarde et on laisse pousser.
  6. Le Botox: c'est à dire l'utilisation de la toxine botulique, le responsable d'une maladie bien moche, le botulisme, et l'un des plus fourbes poisons connu à ce jour (1 mg de toxine pure suffirait à causer la mort de 30 à 40 millions de souris - oui, ça se mesure en souris...), pour paralyser pendant 5 à 6 mois les muscles du front et éliminer les rides. Il se raconte que la communauté scientifique dans les années 1980 a très mal accueilli cet usage possible. C'est étonnant. Depuis, Emmanuel Béart se dit qu'elle écoutera mieux la communauté scientifique.
  7. La Rhytidectomie: ou "lifting cervico-facial". Ça a l'air tout con : on tire sur la peau comme sur un pull qui boudine un peu. C'est en fait un brin plus crado, puisqu'il faut inciser puis désolidariser la peau des tissus avec un scalpel. On peut ensuite tirer, enlever l’excédent de peau (et le filer à boulotter au chien) puis recoudre discrètement à la naissance du cuir chevelu, ou derrière l'oreille si vous êtes chauve (en plus d'être ridée). Du bon bricolage.
  8. La Blépharoplastie: vous avez la paupière fatiguée, cernée de vilaines graisses et on lit dans vos yeux (et autour) le poids des années passées à regarder des conneries à la télé? La médecine peut vous aider. Un bon nettoyage des poches de gras et une suppression pure et simple de l'excédent de peau qui fait des plis sur vos paupières, et le tour est joué. Parmi les complications possibles, des infections, des hématomes ou une chute de la paupière. Carrément.
  9. La Rhinoplastie: les interventions sur les os et les cartilages du nez sont à priori réservées aux personnes victimes d'accident ou de problèmes de naissance présentant une gène pour la respiration. Mais une opération réussie s'accompagne en générale d'un effet rajeunissant non négligeable. Une seule solution, pétez-vous le nez l'air de rien, la boxe au niveau amateur est tout à fait indiquée pour ce genre d'activité, et courrez voir votre chirurgien qui n'aura plus d'excuse pour vous refuser un tarin flambant neuf.
  10. La Poly implants prothèse, ou PIP: Jean-Claude Mas, expert contesté en prothèses mammaires qui laisse 30 000 femmes dans l'attente d'un retrait de leurs implants, traîne une réputation d'ancien charcutier. Son avocat dément, mais cette prétendue ligne de son CV devrait le poursuivre un moment.

Sur ce on vaous laisse, on va regarder Relooking Extrême. Et vous, prêt(e) à en arriver aux méthodes radicales ?