Le Cloud Gaming est le futur du gaming : c’est la possibilité de jouer à des jeux vidéo en contrôlant des serveurs à distance. Autrement dit, le jeu vidéo tourne sur un serveur qui nous renvoie l’image du titre auquel on est en train de jouer. Encore autrement dit, on n’a plus besoin de posséder une console ou un PC gamer très cher pour pouvoir jouer aux jeux les plus gourmands en ressources. Un PC normal, un Mac, un smartphone ou une TV connectée suffiront. En plus, dans certains services de cloud gaming, on n’a même plus besoin de posséder les jeux auxquels on joue : on les fait tourner directement depuis une grande bibliothèque. Bref, vous l’avez compris, le cloud gaming se présente comme le futur du jeu vidéo dématérialisé et risque de bouleverser l’économie du gaming. Voilà quelques services déjà en place ou annoncés.

1. Shadow

Shadow, c’est tout simplement aujourd’hui le meilleur moyen de jouer aux meilleurs jeux avec les meilleurs graphismes sans avoir besoin d’un bon ordinateur. Pour environ 30 euros par mois, vous pouvez jouer aux titres les plus exigeants en termes de carte graphique et de processeur depuis votre ordi tout pourri ou votre téléphone. En fait, le vrai ordinateur qui fera tourner le jeu sera situé sur un serveur dans le cloud, et seuls l’image et le son seront diffusés sur votre écran. Il suffit juste d’avoir une bonne connexion internet. C’est comme si on avait toujours un PC gamer de pointe chez soi.

A la différence des services suivants, Shadow ne dispose pas de sa propre bibliothèque de jeux, donc vous devez d’abord acquérir les titres sur d’autres plateformes, comme Steam ou Origin par exemple, avant d’y jouer. A voir si ça change à l’avenir.

2. Vortex

Vortex fonctionne sensiblement sur le même principe que Shadow, à cette différence près qu’ici, on joue aux jeux de la bibliothèque de ce service. Et il y a de quoi faire. Une fois qu’on a téléchargé l’application et payé l’abonnement à partir de 9.99 euros, on peut commencer à jouer. C’est aussi simple que ça.

3. Playstation Now

Avec un PC ou une console PS4, le service vous permet d’accéder à plus de 600 jeux PS3 ou PS4 (pas les plus récents, mais de bons jeux quand même). Vous pouvez jouer en streaming (avec le cloud) ou télécharger les jeux pour les avoir sur votre Playstation (ça n’est possible que pour sur console, pas sur PC). Disponible pour 14.99 euros par mois ou 99.99 euros pour un an. C’est vraiment pas dégueu.

4. Nvidia Geforce Now

Pour le moment, le service de Nvidia est en version bêta, mais vous pouvez envoyer une demande au site pour la tester. Le Geforce Now permet de jouer en streaming avec du matériel Nvidia de pointe jusqu’à 120fps, que ce soit avec vos jeux à vous que vous avez déjà achetés, ou avec une bibliothèque de plus de 400 titres intégrée au service. Utilisable depuis un PC, un Mac ou une Shield TV.

5. Microsoft Project xCloud

Microsoft a présenté il y a peu de temps son futur service de cloud gaming. Il sera donc possible de jouer aux jeux Xbox depuis ses écrans avec une manette connectée en bluetooth. Le plus simplement du monde. Mais Microsoft a annoncé qu’il y aurait toujours des Xbox dans les prochaines années, pour laisser le choix aux joueurs.

6. Google Stadia

Google a dévoilé son propre projet de cloud gaming en mars 2019. On n’a encore peu d’infos, mais le service s’annonce très très prometteur, un véritable Netflix du jeu vidéo. A suivre …

7. EA Project Atlas

Le développeur de jeux vidéo Electronic Arts a lui aussi annoncé un projet de cloud gaming. Ici, en plus de proposer le jeu en streaming, EA permettrait aussi d’avoir accès à des outils de développement par le cloud. Plus concrètement, un créateur de jeu vidéo pourrait utiliser les serveurs pour faire tourner des moteurs 3D très lourds en ressources, ou pourrait avoir accès à des outils de calcul ultra puissants pour développer son jeu. On peut ajouter à ça tout un tas de fonctions qui, si elles trouvent leur public, changeront la manière de concevoir des jeux vidéo. Un projet hyper ambitieux.

Alors, prêts pour le futur ?