Comme nous le savons tous, le monde court à sa perte. Alors plutôt que de déprimer acceptons le fait que nous allons tous mourir ensemble main dans la main, YAY ! Mais alors que va-t-il se passer après ? Quand la Terre n’aura plus un seul humain sur le caillou ? C’est en partant de cette hypothèse qu’Alan Weisman a écrit son ouvrage Homo Disparitus en imaginant ce qu’il adviendrait de la planète sans nous, étape par étape. Et finalement, grosso modo, ça va, on va pas manquer à grand monde.

1. Une minute après la brutale disparition de l'humanité : les animaux font la teuf

Mais ça dure pas longtemps parce que tous les animaux domestiques qui étaient enfermés pourront pas sortir (bah ouais, ils avaient pas les clés les bouffons) et vont donc crever de faim tout comme le bétail qui pourra pas se nourrir non plus. Aaaah, finalement c’était pas si mal de se faire bouffer par des humains hein ? HEIN ?

2. Quelques heures après : Y FAIT TOUT NOIR SUR TERRE

Plus de centrales électriques, plus d’électricité. Plus d’électricité, plus de lumière. Plus de lumière, plus de lumière. Heureusement, il y aura encore quelques lampes torches et beaucoup de piles disponibles en magasin.

Source photo : Giphy

3. Deux jours après : le métro est innondé

Sans entretien, les canalisations vont se détériorer à vitesse grand V et très vite l’eau va s’infiltrer dans les tunnels sous-terrains. En même temps ce sera pas très grave vu que techniquement, on sera plus dedans pour se plaindre que l’arrêt est trop long. Mais grosse galère pour les girafes qui avaient saisi l’occasion pour visiter un peu les grandes villes.

4. Un mois après : les centrales nucléaires font nawak

N’étant plus entretenues, elles explosent les unes après les autres, c’est Tchernobyl puissance 20 000, genre le truc c’est pire qu’un film de Michael Bay ! Du coup, une grande partie des animaux (ceux qui s’étaient fait chier à ouvrir la porte de chez eux) vont clamser d’un cancer foudroyant. BOUNAMBIANCE.

Source photo : Giphy

5. Un an après : pluie d'étoiles filantes, faisons des vœux !

La faute aux nombreux débris qu’on se prend dans la gueule puisque les satellites ne sont plus gérés et se ramassent lamentablement sur Terre.

6. Trois ans : les bâtiments produisent des sons chelous

Sans électricité, les conduits éclateront, mais les bâtiments resteront debout, on entendra juste un grincement bizarre qui devrait ressembler à un gémissement. Trop flippant. Heureusement que personne sera là pour entendre ça.

7. Cent ans : sans commerce d'ivoire, la population des éléphants se multiplie par 20

Ils deviendront ainsi présidents du règne animal. ET BIM. C’est qui qui c’est qu’avait raison ? C’est Babar ! Et voilà, et nous on a rien vu venir bordel.

Source photo : Giphy

8. Trois siècles : les grandes installations mécaniques s'effondrent (bye-bye la tour Eiffel)

Et les villes en plein désert comme Las Vegas sont ensevelies sous le sable, les barrages cèdent. Ça tient bien au final cette came.

9. Cinq siècles : la forêt se sera répandue jusqu'au niveau des banlieues des grandes villes

Mais on pourra encore dénicher au milieu des arbres des appareils électroménagers. Vive l’aluminium inoxydable.

Source photo : Giphy

10. Quelques milliers d'années : les murs en béton commencent à se casser la gueule

Pas tous à la même vitesse bien sûr, ceux dont les bases sont les plus profondes subsisteront plus longtemps mais en gros les antilopes devront se casser assez vite de leur HLM. HAHA on rigole moins maintenant hein ?

11. 35 000 ans : certains polluants datant de l'époque industrielle commencent à disparaître des sols

En gros l’air commence à être enfin respirable, youpi !

Source photo : Giphy

12. Sept millions et des brouettes (genre 2 jours, 3 heures et 2 minutes) : le Mont Rushmore sera toujours au top bien qu'enseveli en partie

Sauf si un astéroïde ou un tremblement de terre lui tombe sur la gueule avant. Du coup, quand des extraterrestres viendront coloniser la Terre ils verront ça et penseront que les humains avaient des visages d’une quinzaine de mètres de long. LA BOULETTE.

Source photo : Giphy

13. Éternité : les ondes continuent de se balader

Aussi fragmentées qu’elles soient, nos ondes télévisuelles et radiophoniques continueront d’errer dans l’espace. En gros, le rire de Cyril Hanouna persistera au delà de la fin de l’humanité, alors qu’il en était déjà la cause. ABUSAY.

Source photo : Giphy

Tout ça pour dire qu’on pense qu’on détruit la nature, mais faut pas oublier qu’elle était là avant nous cette vieille bique et qu’elle s’en sortira très bien une fois qu’on sera plus là. Alors NTM la nature.

Source :

Homo Disparitus, d’Alan Weisman, Ed. Flammarion